l’origine de vos noms de famille ?

Voulez vous savoir l’origine de vos noms de famille ? voici un article paru dans El watan dont je voulais vous faire découvrir, c’est long certes mais trés instructif, à imprimer ou telecharger

j’ai sorti cet article qui etait sur des pages culturelles du site un peu trop confuses, tellement ca peut aider du monde !

Aux origines des noms de famille

Le patronyme est un support de notre identité. C’est un héritage familial inaliénable. Il nous parvient du fond des âges comme une chaîne qui nous lie à un ancêtre. A cheval entre la science du langage et l’histoire, ce nom si familier à notre mémoire recèle parfois le code d’accès qui perce le secret d’énigmes séculaires.

Il arrive que les noms résistent étonnament à l’effet du temps. Pour l’exemple, nous retiendrons Aouchich, Rezzoug ou Mazigh consignés par l’historien Hérodote dans son périple africain en 405 avant l’ère chrétienne. Nous proposons dans ces lignes une petite ballade festive et sans prétention savante dans cette heureuse association historico-identitaire que le lecteur attentif complètera selon ses besoins. Du point de vue de la loi, le nom de famille est un patrimoine protégé par le code civil. Il a valeur de propriété privée. La loi permet, en effet, de modifier ou de changer de nom, mais consacre son caractère personnel. Un changement de patronyme doit obligatoirement faire l’objet d’une publicité pour vérifier l’éventualité d’une opposition puisqu’il a valeur de propriété privée inaliénable. A sa naissance, l’enfant algérien reçoit deux noms propres : le patronyme de son père et un ou plusieurs prénoms. Les parents ont le libre choix des prénoms, mais l’enfant portera obligatoirement le nom patriarcal. L’ordonnance 75-58 du 26 septembre 1975 portant code civil considère le nom et les prénoms comme un attribut de la personnalité identifiant la personne. Cette ordonnance a permis la nomination des personnes qui étaient dépourvues de nom et identifiées sous « SNP » (sans nom patronymique). Depuis la publication de cette loi, les dépositaires des registres d’état civil sont tenus de ne pas reproduire ce sigle « SNP », lors de la délivrance des copies conformes des actes d’état civil. Dans cette première partie, nous nous pencherons sur quelques noms d’origine turque….

Istanbul, Istanbul…

Les liens de l’Algérie avec l’empire Ottoman apparaissent sur une multitude de noms de famille. Baba Ali désignait le fonctionnaire de la sublime porte, autrement dit « El Bab El Ali ». Tout comme de nos jours, il arrive qu’une personne soit désignée du nom de l’institution qui l’emploie. Jusqu’au XIIe siècle, le mot « porte » désignait couramment, le palais impérial sous le règne ottoman. Plus tard, il a évolué pour définir les quartiers du grand vizir, siège du gouvernement à Istanbul. A partir du XIIIe siècle, ce siège ne sera connu que sous le terme de la sublime porte. Pour de nombreux chercheurs, y compris le grand spécialiste de l’Islam, Bernard Lewis, le nom « Istanbul » a été adopté en remplacement de Constantinople à sa conquête le 29 mai 1453 par Mehmed Ali. En réalité, Istanbul est une simplification phonétique du nom original « Constantinopoolis » qui s’est édulcoré dans le langage populaire en Stanpool pour se stabiliser définitivement en Stanbul et Istanbul. Les signes particuliers ont été une source assez importante dans la formation des noms propres chez les Ottomans. Ainsi, sari qui définit l’homme au teint clair, blond ou roux, va se compléter par un préfixe et devenir Bendissari, Bensari. Tobbal qu’on confond souvent avec le joueur de tambour signifie le boîteux. Dali est la qualité de l’homme particulièrement courageux face à l’ennemi, autrement dit, « le téméraire ». Si on le définit comme « le fou », c’est dans le sens de guerrier intrépide. Il a donné les Bendali, les Dali Bey. Quant à Mami, il qualifie les Européens réfugiés en pays d’Islam notamment sous l’inquisition. L’homme frappé d’un défaut de langue est appelé tétah. De sobriquet, il devient un nom de famille. L’homme grand de taille est appelé ouzzou et devient Bouzzou. Sous l’empire ottoman, l’armée, pilier de la dynastie, était un grand pourvoyeur d’emplois. C’est pourquoi on constate tant de noms liés à la fonction militaire. Ainsi, Boumabadji, c’est le bombardier. Tobji ou bachtobji sont artilleurs ou canonniers. Quant à danedji ou dennane, c’est le maître des forges. Il coule les bouches de canons et les boulets des projectiles. Alemdar, tout comme Sandjak sont les porte-étendards. Raïs, c’est bien évidemment le capitaine du navire. Ghazi appartient à la caste militaire chargée de la garde des frontières de l’empire. Dans leur immense majorité, ils étaient turcs et parlant turc. Le yéni cheri qui a donné le mot janissaire signifie le « nouveau soldat ». Il était reconnaissable à son grand bonnet blanc. Baltadji, c’est littéralement « l’homme à la hache ». Il fait partie du corps d’armée affecté exclusivement à la garde du harem du sultan à Topkapi. Baïri est probablement un raccourci de bey raïs. La fonction juridique a donné kazi qui est une prononciation turque de Qadi. Kazi ouel et kazitani (Tlemcen) signifient « el qadi el awwal et el qadi etthani » premier et second juge. Hadji est un arrangement de hachti qui désigne le cuisinier. Il s’est largement répandu en tant que patronyme. L’officier de police se nommait Zabanti de l’arabe dhabet. Il devient patronyme en se déclinant Sabati. Zabanti survit encore sous l’appellation argotique de zbaïti, èquivalent de flic en français.

juba

D’où viens-tu ?

L’origine géographique est une source importante dans la formation des patronymes. C’est une règle universelle. L’empire Ottoman avait, sous son contrôle, une mosaïque de peuples de l’Asie centrale, de l’Europe centrale, du Monde arabe et de l’Afrique du Nord à l’exception du Maroc. Le Qara-Bagh est une région du sud-ouest du Caucase. Elle donne les Karabaghli. Le suffixe « li » indique l’origine géographique. Menemen, décliné en Moumen est le chef-lieu de Kaza, dans la région d’Aïdin. Quant à la ville d’Izmir, elle a donné les Zemirli, Zemirline (Medéa, Tizi Ouzou, Alger Mostaganem), Kara signifie, le Noir. Entendons, le mat foncé. Ainsi, Karadeniz, c’est la mer Noire. Les habitants d’Albanie se nomment les Arouani. Le Kossovar donne Kosbi. Fochtali vient de Phocée. Il existe aussi les Fechtali en berbère il s’agit certainement d’une coïncidence linguistique. Khorci transcrit de plusieurs façons, indique le Corse, tout comme l’île de Rodhes a donné Rodesli. Djenoui vient de Gènova (Gênes). Venise se disait Ounis. Ses habitants se nomment Ounesli (Ounes = Venise et Li = originaire de…) Lounis et Ounissi. Il devient aussi El Ounès. Kherchi c’est le Crétois et Bouchnak, c’est le Bosniaque. Le port turc de Bodrum (ancienne Alicarnas de la haute antiquité) a tissé des liens avec la côte algérienne. C’est pourquoi on retrouve tant de Bedroni, Betroni, Bedrina, Trari, nom berbère appartient aux Trarast ; ensemble de tribus de la région du nord de Tlemcen entre la côte méditerranéenne et les monts Fellaoucen ayant Nedroma comme centre géographique. Les Traras regroupent Oulhaci, Jebbala, Msirda, Souahlya, Beni Khaled, Beni Menir, Beni Abed, Beni Warsous, et Mesahlia d’où sont, probablement, originaires les Mesli qui donneront Messali. L’Andalousie a fourni une multitude de noms. Le Galicien devient Ghennouchi. Ghennoudja, comme prénom, c’est la Galicienne toujours en vogue à Annaba et à Azzaba. Il en est de même pour l’exemple de « Olga » qu’on attribuait d’office à toutes les captives d’Europe centrale. Ce prénom slave devient Aldjia en passant par El Oldja qu’on retrouve couramment dans la littérature populaire. El Aychi et Ayachi sont les originaires de Ouadi Aych, le nom arabe de la ville de Cadix en Espagne une transposition de Ouadi Aych du Nejd, dans la péninsule arabique. Chebli, qui vient Chbilia, (Séville) et Gharnati de Grenade et Korteby de Cordoba. Le quartier El Blansa au centre de Blida indique une population originaire de Valence installée dans la nouvelle cité sous la protection de Sid Ahmed El Kebir. De même que les émigrés de Cadix vont fonder Oued Aych dans la périphérie de BLida vers 1510. Après la chute de Grenade en 1492, des musulmans et des juifs ont tenté de se maintenir en Andalousie. Ils ne quitteront définitivement leur patrie qu’après plus d’un siècle de présence dans la résistance et la clandestinité. Cette longue attente a eu des effets sur les noms. On retrouve ainsi des indicateurs d’identité dont la signification est parfois énigmatique. C’est le cas de Tchicou (El Chico), Randi, (El Grandé) Longo, le long, Gad el Maleh (Oued El Malah) .

Les arts et métiers

Les métiers et les arts sont une source de patronymes. Le tarzi, c’est le tailleur. Quand il est collé au préfixe « bach », il devient bachtarzi, autrement dit chef d’atelier dans l’art de la confection. Il est en lien direct avec Tellidji, le tisseur de brocard. Dans ce même corps de métier, on retrouve el kettani. Il fabrique la matière première, el kettan d’où dérive le coton. Le cordonnier se dit papoudji qui se prononce baboudji et parfois, il se dit tout simplement babou. Debbagh, c’est le tanneur et daouadji, le caravanier ou l’administrateur du caravansérail. Serkadji signifie le fabricant de vinaigre. Kateb et racim, noms prédestinés, désignent l’écrivain et l’artiste des arts graphiques. Quant à Sermadji, c’est l’industriel de la cosmétique et produits de beauté, en particulier le khôl, essentiel pour protéger la vue chez les marins et les caravaniers. Damardji s’occupe de la gestion de l’eau. Le sermadji se dit yantren et yataghen en tamazight car dérivant de iaattaren de attar. Tout comme ihaddaden désigne le forgeron et ioualalen, le potier. La guerre a aussi ses metiers, allag, en tamazight signifie le lancier et ghozzali (de ghozz) est un corps d’archers turkmènes venus à Tlemcen à l’appel de Youcef Ibn Tachfin pour renforcer la défense de la ville aux prises avec ses ennemis de l’Ouest. Dans son long poème consacré au tatoueur el ouchem, Ben El Messayeb évoque « bled er roum, bled el ghozz. » En ce qui concerne le nom « berbère » proprement dit, assez courant dans les milieux citadins (Blida, Médéa), il désigne le coiffeur en turc. On le retrouve aussi sous d’autres formes comme Barbar. Djerrah et Bachdjerrah, un mot arabe passé au turc désigne le chirurgien. Bestandji, jardinier, saboundji, savonnier, kahouadji, cafetier, halouadji, pâtissier, fnardji gardien de phare, Fekhardji, fabricant de porcelaine (équivalent d’ioualalen en berbère). Guerrache ou kerrache, c’est l’homme qui se consacre à lutte sportive. Et quand on dit mokdad il faut comprendre, évidemment, le guide. Des surnoms peuvent devenir des patronymes au point de faire oublier l’identité d’origine. Embarek est une déclinaison populaire El Moubarek. Cet homme fut un personnage illustre de Constantine originaire de Mila. D’où Embarek El Mili. Ahmed Ben Omar était nommé Cheïkh El Hadj Ahmed El Moubarek. Il est né à Constantine vers 1800 et vécu toute sa vie dans cette ville jusqu’à sa mort en 1870. Il appartenait à la confrérie des Hansalyya, implantée à Constantine par Cheïkh Ahmed Ezzouaoui. Grand savant de l’Islam. Il occupa la chaire de Djamaâ El Kebir et succèda au grand mufti Mohamed El Annabi. Il est révoqué du poste de magistrat du haut conseil par les autorités coloniales pour « intelligence avec l’ennemi » en raison des rapports secrets qu’ils entretenait avec le Bey Ahmed de Constantine. Il écrivit une quantité d’ouvrages parmi lesquels Histoire de Constantine, non publié jusqu’à ce jour. Il existerait deux exemplaires du manuscrit dans les fonds d’archives de la Bibliothèque nationale et l’ancienne Médersa d’Alger.

Ruines romaines et usures phonétiques

Bon nombre de noms de famille portent une marque latine sans équivoque datant de l’époque romaine. Ils se reconnaissent à la finale « us » prononcée et écrite en ouche. Maouch dérive de Marius. La chute de la voyelle médiane « r » et le suffixe ouch constituent une réhabilitation du schème berbérophone. C’est la même règle qui va transformer « Cassius » ou « Caïus » en Chaouche. Cette pratique latine ancienne qui fait terminer un nom par une finale « ouch » est encore vivace. C’est l’exemple de Mouhouch Saïtoche… On retrouve, aujourd’hui Titus conservé sous sa forme la plus latine avec une phonétique qui a gardé l’accent de l’époque antique Titous. Dans les régions est, le « t » s’est adouci en « d ». Mathieu et Mathias (père de la Kahina) deviennent Maâti. Quant à Saint Paul (Paulus) apôtre de Jésus, son nom se perpétue en Ballouche et Belhouche. Aurélius devient Allouch et Ouenjelli, est une légère dérive de Evangelii autrement dit, l’homme qui enseigne les Saintes écritures. En ce qui concerne Guechtouli, il s’agit d’Augustin. Memmius est un nom tout aussi classique de la période romaine et survit sous sa forme actuelle de Mammech. Hammadouch, si commun à Béjaïa et à sa région vient de Amadeus (aimé de Dieu) prononcé amadéouch en latin. Claudius devient Gaddouch. Jerôme subsiste en Guerroum et Kherroum et Grégoire de l’époque byzantine, se retrouve après 2000 ans en Guergour et Benguergoura. Driouche dérive de Andréouch (Andréus). Certains patronymes opèrent des modifications, des « usures » jusqu’à faire perdre le sens original. C’est le cas de Abdiche qui est un nom composé. Il faut scinder les deux parties pour découvrir ave deouch autrement dit « salut à Dieu » supplantant progressivement le respectueux Ave César qui était le « bonjour » classique de l’époque antérieure à l’avènement du Christ en Afrique. Cette rébellion à l’autorité de César pouvait conduire à la peine de mort. L’arabisation d’un nom d’origine latine ou berbère se fait souvent dans le but de donner un sens et rendre compréhensible le patronyme. Nous citerons l’exemple du toponyme Oued Messelmoun qui dérive de oued Ousselmoun tirant son nom d’une écorce recherchée par les marchands phéniciens pour la teinture des cheveux et du lainage. En y ajoutant un « m » au préfixe, le toponyme prend un sens identifiable. Les divinités carthaginoises ont aussi laissé des monuments de traces dans les noms de famille : Amon et Baal se retrouvent dans Hammou, Hammani, Baali, Bellil. De cette époque punique, on hérite de Kert et Kirat, qui signifie la cité. Aussi, retrouve-t-on des Benkirat et Boukirat pour nommer le citadin. Ce qui n’a pas de lien avec El Kirat arabe équivalent au carat grec connu des bijoutiers en tant qu’unité de poids et mesure.

Les noms Toponymiques

Bon nombre de noms de famille sont tirés de noms de lieux (toponymie). Il se trouve que tous les noms de lieux, de villes et village, de cours d’eau, de vallées et de montagnes portent des noms berbères à quelques rares exceptions. En comparant la carte d’Algérie avec celle de l’Espagne, on constate ce paradoxe : la toponymie espagnole est nettement plus arabisée que celle d’Algérie. Parmi les synonymes de montagne en berbère, on a Adrar et Amour qui vont donner Ammouri, Amraoui, Drari et Bouzina, un pic des Aurès. Le Touat qui traverse le boulevard de la date au Sahara était une région convoitée par le passé, de par sa position stratégique sur la route du Soudan. Cette riche région a donné les Touati. Oued Draâ, dans le sud-ouest a donné les Draï tout comme Metidja a donné les Metidji. Tayebi désigne un originaire de Tayiba (la douce) qui est la cité de Médine, qualifiée ainsi par le Prophète (QSSSL) . Aggoun, Laggoun, (ne pas confondre avec le muet en arabe) sont également des toponymes qui désignent un relief. (Plateau surélevé, plateforme dominante comme la Table de Jugurtha dans la zone est des Aurès. La part de la faune et de la flore est tout aussi importante dans la formation des patronymes. Ouchen, (le chacal), Aflelou (papillon) Ouar (le lion). Kerrouche le chêne ainsi que l’une de ses variétés le zane, (déformation phonétique de dhane) recherché pour l’industrie des arcs et les flèches. Depuis la nuit des temps, le corail sert de support identificatoire ; c’est le prénom Boussad, typique de Grande Kabylie (voir encadré). Quant à Bahmane, bien que le même patronyme existe dans les contrées iraniennes, en Afrique du Nord, il désigne une racine médicinale aux propriétés stimulantes.

Sur la piste des Banou Hilal

Le milieu du XIe siècle de J. C. a été marqué par une fracture politique significative entre les Zirides du Kairouan sous le règne d’El Moezz et le calife fatimide du Caire. En guise de représailles, le calife d’Egypte El Moustançar Billah lance sur le Maghreb les turbulentes tribus Banou Hilal et Banou Souleym. Ces vagues humaines originaires de la péninsule arabique allaient modifier durablement et structurellement les fondements sociopolitiques du Maghreb, de la Cyrénaïque au Maroc. Ibn Khaldoun consacre à cet épisode une partie essentielle dans sa volumineuse Histoire des Berbères. Guerriers redoutables, ils étaient originaires de la région de Ghazouan près de Taïf et pratiquaient la transhumance d’hiver et d’été sur les confins de l’Irak et de la Syrie. Ils émigrent dans la Haute Égypte sur la rive orientale du Nil. Au premier choc contre l’armée d’El Moezz, les Canhadja furent défaits et l’Ifriqiya livrée au partage. Ces deux grandes tribus issues des Beni Amer tirent leur légitimité de leur appartenance aux Beni Saâd d’où est originaire Halima Essaâdya, la nourrice du Prophète (QSSSL). A ces deux souches se rattachent des fractions, des clans et des familles dans une structure pyramidale. Parmi ces fractions, il y a les Djachem, les Athbedj, les Zughba (nombreux à Ouargla), les Kholt, les Sofyane, les Hamyane les Riyah, les Rabiâ et les Addi. Plusieurs familles vont se former à partir d’une fraction. Ainsi, les Riyah se divisent en Merdaci, Banou Attyya, Kerfali, Zemmam, Dhyab, Dhahhak, Hymmier. De ces familles, des figures vont émerger. Ibnou Abil Ghaïth (celui qui annonce la pluie) occupe Tunis avec son clan et perpétue son nom sous la forme actuelle de Belghiche et Belghith. De ces nombreuses tribus, nous retiendrons des noms comme Assam, Ayad (dépositaires des clés de La Kaâba) Muqaddem, Dridi, Douadi, Taâllah, Allahoum, Saâdallah, Rezkallah, Difallah, Khelfellah, Ata’illah (Ataïlyya), Brahimi, Brahmia, Benbrahim, Kerfali, Benyagoub, Abid, Aounellah d’où sont issus les Aouni, Chaffaï, El Amri, Sellami, Sakhri, Saâdani, Saïdani, Ben Cherif, Yahlali, Benhelal. Ouled Metaref (Metref) Ouled Salah (Salhi) Ouled Menia, Kraïche, Reddad, Attaf, Ouled Daoud, Ouled Ghanem, Ouled Rebbab, Ouennadi, Arif, Ouled Zian, Ouled Choaïb, Saâdi , Selmi, Slaïmi, La liste n’est pas exhaustive. Jusqu’au bouleversement colonial, ces familles et ces clans ont vécu, des siècles durant, sous le mode de production pastoral et sont restés fidèles à une sensibilité littéraire très proche des classiques arabes des temps préislamiques que recèle la poésie bédouine, en particulier.

L’estampille berbère

On dénombre deux formes constitutives des patronymes amazighs : maz et zagh. Il n’est pas exclu que le radical « zagh » soit relatif au teint de la peau et par conséquent à une forme de noblesse de sang. Le fondement maz va former une longue série de noms : Mazouni, Mazouna, Mazari, Mezghich, Mzali, Mezali, Mazi (Naït Mazi) Messis, Mezghenna et même Massinissa qui est un nom amazigh adapté au prononcé latin par les historiens Tite-Live (troisième décade) et Salluste (La guerre de Jugurtha). On retrouve dans Massinissa le radical maz qui peut laisser penser qu’il s’agirait à l’origine d’un nom proche de Mazghenni. Le débat reste ouvert. Ce préfixe se modifie dans les dialectes du Sud algérien pour devenir madh (Aïn Madhi). De même que le mot tamazight devient, chez les zénètes du sud, tamachek de même que l’oasis de Djanet est issue vraisemblablement de zénète. Avec le second radical zagh, on liste les Zaghbib, Benzaghou (berbère Masmouda), Zaâmoucha, (la finale moucha rappelle Moussa) Zaâmoum, Zaghrani, Sakrani, Bouzeghrane, Zerouali, Zaghidour, Zeggar, Zaccari (djebel Zeccar) Zouccal, Zerari, Zighi, Zeghbouche Zaghouane, Zaghloul (Djaghloul dans le parler zénète), Zeggaï, Izghen, Zeghni, Segni, Rezzag, Rezzoug, Rzighi etc. Les patronymes berbères ont conservé la nomination des origines tribales fondatrices répertoriées par Ibn Khaldoun : Zemmouri et Meskouri, Soumati, Merniz, Oulhaci sont des familles des N’fousa. Fetani, Mediouna, Maghili se rattachent au même ancêtre éponyme, Faten fils de Tamzit, selon Ibn Khaldoun. Mais il est fort probable que tamzit serait une contraction de tamazight. Les Semghouni, Zenati, Zouaoui, Meknassa, Foughali ont la même filiation berr. Dans la chaîne des Bernis, on retrouve les Canhadja, les Arouaba, les Djazouli, Ghoumari, Masmouda.

marais

Les noms écorchés

A partir de 1871, l’administration coloniale a systématisé le registre de l’état civil. Ce travail correspond à la phase active de la colonisation avec l’arrivée des civils réfugiés d’Alsace et de Lorraine. C’était aussi le début des troubles en France avec la commune de Paris, les révoltes des Hananchas et le soulèvement dans les Babors à l’appel d’El Mokrani. Les années 1870 seront celles de la plus terrible famine qu’a connue l’Algérie avec une mortalité estimée à deux tiers de la population. Ce recensement avait donc pour objet d’organiser l’expropriation des terres « évacuées » de force par les Algériens. Il faut reconnaître que les erreurs de transcription n’ont pas été nombreuses.. Bien qu’ils soient rares, ces noms méritent une réhabilitation. Ainsi, Dzanouni est une transcription hasardeuse de Sahnouni qui désigne l’adepte de Sidi Sahnoun, Imam du Xe siècle. Il a été à l’origine de l’enracinement au Maghreb de la doctrine malékite. C’est à cet Imam que El Hadj M’hammed El Anka consacre sa fameuse pièce Sidi Sahnoun.

Les confréries et les tribus

Les nombreuses confréries religieuses ont été facteur de cohésion sociale à des moments précis de l’histoire. C’est ainsi que la Kadiriya, Chadiliya, Rahmaniya, Ammariya, Aïssaouiya, Hansalya ont donné Kadri, Chadli, Rahmani, Lammari, Aïssaoui, Hansali. Nous recensons aussi une multitude de noms qui font référence à une tribu de rattachement, Nemmemcha, Hrakta, Frarha, Dharissa, Zenata, Djeraoua. C’est pourquoi on retrouve dans la liste des patronymes les Nemchi, Harkati, Ferrah, Deriassa. Souibes est une déformation de Thabet (tribu des Kotama installée sur les hauteurs de Dellys). Dahou est une abréviation de Dahmane, dérivé de Abderrahmane. Les Dahou se rattachent à l’autorité spirituelle de Sidi Dahou Ben Dherfa dans les Beni Chougrane. On relève parfois des noms énigmatiques comme le cas de Baouya. Il s’agit de deux initiales « El Ba Ouel Ya », autrement dit « B.Y. » qui pourrait être « Ben Yamina » ou Ben Yagoub. Le mystère reste entier.

Débarquement français à Jijel

Le 21 juillet 1664, sous le règne de Louis XIV, une flotte française commandée par le duc de Beaufort débarque à Jijel en vue d’une implantation en concurrence avec les Espagnols qui occupent Oran. L’aventure tourne mal pour les marins français affaiblis par les fièvres, la malaria et les attaques incessantes des montagnards. Le 1er novembre de la même année, le corps expéditionnaire français est forcé de quitter la ville sous un déluge de feux de l’artillerie turque. La marine française abandonne sur les rivages des blessés, des malades et une quantité considérable de matériel de guerre. Ils étaient normands, picards, bretons, anglais, hollandais et maltais. Ils ont été adoptés en raison de leur savoir technique : charpentier, bourrelier, spécialiste des cordages, de la navigation. Soignés et nourris, ils passeront chez le coiffeur pour le rituel de la circoncision et s’intègrent dans la population. Leurs descendants se reconnaissent à leur type européen prononcé et leurs patronymes plus ou moins berbérisés ou arabisés. L’événement a eu des effets durables sur la génétique mais aussi sur les noms propres : Dupres, Oudin, Belle-Gueule, Beaufort, Bourbon qu’on devine, aujourd’hui, sous des patronymes parfaitement algérianisés.
remerciments à
Rachid Lourdjane

el watan

lien d’un site sur la genealogie du nom de famille Hadjam de Tablat

About these ads

265 Réponses

  1. c’est bon pour l’identite

  2. origine du non de famille embarek

  3. ya embarek, pourquoi vous etes si peu genereux avec l’ecrit ? une petite phrase à peine terminée et futttttttt ! on dirait qu’on ecrit sous la torture wallah !

  4. mon ancetre est sid ahmed el kebir de blida…notre nom de famille a été changé par la colonisation…je ne sais pas si mon ancetre est d’origine syrienne ou turcque …merci d’avance pour votre aide

    • Niati, bonsoir. Si votre ancêtre était Sid Ahmed el Kebir, votre nom de famille d’origine est sans doute LAROUSSI. Ce marabout est originigaire d’une zaouia dans les territoirres sahariens du sud Maroc à quelques encablures de Bechar.

  5. et vous croyez que vous allez retrouver votre arbre genealogique juste par une simple question ?
    je ne sais pas s’il y’a assez de lecteurs qui vous repondrons, mais si je peux etre utile, perso je vous suggere d’aller d »abord faire vos recherches sur place chez les vieux enfin les anciens, ensuite, à la mosquée ou une zaouia importante si ca existe, je ne parle meme pas de la mairie, ils ont trop de travail pour vous en chercher vos origines !

  6. les racine de nom felfoul

  7. Je voudrais savoir quelle est l’origine de ce patronyme, répandu dans plusieurs régions du pays, merci de bien vouloir me donner suite

  8. le nom mezali est connu en algerie de l’est a l’ouest et meme en tunisie,on m’a dit qu’avant le colonnial francais on appelait M’ZALI.et merci

  9. J’aimerais connaitre l’origine du nom Hansali . Certains disent que ça vient du Maroc , d’autres d’Algérie .
    Merci de bien vouloir m’éclairer
    bonne journée

  10. très intéressant cet article sur les noms

  11. Je vous remercie sincèrement pour ces informations et l’avancée pour la connaissance des origines et si je peux vous aidez dans ces recherches je serais ravis de porté ma modeste contribution.

  12. @Bouchatal
    merci pour les compliments, si vos avez une contribution ( un article, documents, etc ) à vouloir voir publier, n’hesitez pas à le signaler, je me ferais un plaisir de l’inserer sur le blog en votre nom bien sur !
    au plaisir de vous relire
    le webmaster

  13. Bonjour,
    j,aimerais bien savoir l’origine du nom kadri, je ne pense pas qu’il soit d’origine arabe comme beaucoup le pense
    tanmirth et merci

  14. bonjour je suis hadj bekkouche habib merouane je tiens a chercher l’origine de mon nom « hadj bekkouche » sachant que mon pere et de l’ouest et moi je suis né a alger donc je vous prie de me faire part de vos informations sur ce non y’en a qui disent que ça vient des beni foughal enfin je compte sur vous merci.

  15. bonsoir, je voudrai connaitre l’origine du nom de famille que je porte( mahiout) je sais qu’on est kabyle originaire de la grande kabylie mais je veux aller plus loin dans l’histoire
    bonne continuation et merci d’avance

  16. JE recherche les origines de ce nom qui est celui de ma mére
    j’ignore tout de ma famille je pense que celle ci doit êtres étendu dans le monde et j’aimerai connaitre les origine et l’histoire de ce nom sachant que mon grand pére vécu à

    mazouna durant de longues années
    merci d’avance

  17. j’aimerai connaitre les nom de famille de mes parent est mais grand parent sont les suivant : azzouz , benaidjer , ozar , berry ; je vous remercie d’avance de me repondre a mes question

  18. Un nom qu’on retrouve tout au tour du bassin méditerranéen sous plusieurs formes. Que signifit-il?

  19. ya Ghenouchi, tu aurais pu lire l’article tu aurais alors trouvé l’explication à ton nom ( ca vient du mot galice, origine espagne, maintenant, tu peux aller taper à l’ambassade de l’espagne à alger pour un visa, non je deconne ! )

    je viens de faire un premier tri par ordre alphabetique, il sufft de verifier si son nom existe, dans ce cas, il est cité dans l’article,
    du moins les deux premiers paragraphes, je ferais la suite un autre jour

    2. Alemdar
    3. Aouchich,
    4. Arouani
    5. Ayachi
    6. Baba Ali
    7. bachtobji
    8. Baïri
    9. Baltadji
    10. Bedrina,
    11. Bedroni,
    12. Bendali
    13. Bendissari,
    14. Beni
    15. BeniAbed,
    16. BeniKhaled,
    17. BeniWarsous
    18. Bensari
    19. Betroni,
    20. Bouchnak
    21. Boumabadji
    22. Bouzzou
    23. Chebli
    24. Dali
    25. Dali Bey.
    26. danedji
    27. dennane
    28. dhabet
    29. Djenoui
    30. El Aychi
    31. El Oldja
    32. El Ounès
    33. ElBlansa
    34. Fochtali
    35. GadelMaleh Longo
    36. Gharnati
    37. Ghazi
    38. Ghennouchi
    39. Ghennoudja
    40. hachti
    41. Hadji
    42. Jebbala
    43. Karabaghli
    44. Kaza
    45. kazi
    46. Kaziouel
    47. kazitani
    48. Kherchi
    49. Khorci
    50. Korteby
    51. Kosbi.
    52. Lounis Ounissi.
    53. Mami
    54. Mazigh
    55. Menemen,
    56. Menir,
    57. Mesahlia
    58. Mesahlia
    59. Mesli Messali
    60. Moumen
    61. Msirda,
    62. OuadiAych
    63. Oulhaci,
    64. Ounis Ounesli
    65. ouzzou
    66. Rezzoug
    67. Rodesli.
    68. Sabati.
    69. Sandjak
    70. Souahlya,
    71. Tchicou Randi
    72. Tobbal
    73. Tobji
    74. Trarast
    75. Trari,
    76. yéni cheri
    77. Zabanti
    78. Zabanti
    79. zbaïti
    80. Zemirli
    81. Zemirline

  20. je voudrais savoir l origine de mon nom « FEDALA »

  21. dsl mais nous somme pas de mesahlia mais de masinissa de l’anatolie et j’ai des preuves.mesli djalil

  22. voici la seconde liste des noms cités dans l’artice, evidement, i l peut y avoir un oubli, et on doit tout de meme lire l’ensemble de l’article pour retrouver son nom; courage donc !

    1. Abdiche
    2. Abid,
    3. Abil
    4. Addi.
    5. Adrar
    6. Aflelou (papillon)
    7. Aggoun,
    8. Aïssaoui,
    9. Aïssaouiya,
    10. allag
    11. Allahoum
    12. Allouch
    13. Ammariya
    14. Ammouri
    15. Amraoui,
    16. Aounellah d’où sont issus les Aouni,
    17. Arif,
    18. Assam,
    19. Ata’illah (Ataïlyya)
    20. Athbedj,
    21. Attaf,
    22. Attyya,
    23. Ayad (dépositaires des clés de La Kaâba)
    24. Baali
    25. babou.
    26. Baboudji
    27. Bachdjerrah
    28. bachtarzi,
    29. Bahmane
    30. Ballouche
    31. Banou
    32. Baouya
    33. Barbar
    34. Belghiche
    35. Belghith.
    36. Belhouche.
    37. Bellil.
    38. Benbrahim,
    39. BenCherif,
    40. Benguergoura
    41. Benhelal.
    42. Benkirat
    43. Benyagoub,
    44. Benzaghou (berbère Masmouda),
    45. Bernis
    46. Bestandji,
    47. Boukirat
    48. Boussad
    49. Bouzeghrane,
    50. Bouzina
    51. Brahimi,
    52. Brahmia,
    53. Canhadja
    54. Chadiliya, Rahmaniya,
    55. Chadli
    56. Chaffaï,
    57. Chaouche
    58. Choaïb,
    59. Dahou
    60. Damardji
    61. daouadji,
    62. Daoud
    63. Debbagh,
    64. Deriassa. Souibes est une déformation de Thabet (tribu des Kotama)
    65. Dhahhak,
    66. Dharissa,
    67. Dhyab,
    68. Difallah,
    69. Djachem,
    70. Djazouli,
    71. Djeraoua
    72. Djerrah
    73. Douadi,
    74. Draï
    75. Drari
    76. Dridi,
    77. Driouche
    78. Dzanouni
    79. El Amri,
    80. Embarek
    81. Fekhardji’
    82. Ferrah,
    83. Fetani,
    84. fnardji
    85. Foughali
    86. Frarha,
    87. Gaddouch.
    88. Ghaïth
    89. Ghanem
    90. Ghoumari,
    91. ghozzali
    92. Guechtouli,
    93. Guergour
    94. Guerrache
    95. Guerroum
    96. halouadji,
    97. Hammadouch,
    98. Hammani,
    99. Hammou,
    100. Hamyane
    101. Hansali.
    102. Hansalya ont donné Kadri,
    103. Harkati,
    104. Hrakta,
    105. Hymmier.
    106. iaattaren
    107. Ibnou
    108. ihaddaden
    109. ioualalen
    110. Ioualalen
    111. Izghen,
    112. Kadiriya,
    113. kahouadji,
    114. Kateb
    115. Kerfali,
    116. Kerfali,
    117. kerrache,
    118. Kerrouche ( le chêne)
    119. Kettani
    120. Khelfellah,
    121. Kherroum
    122. Kholt
    123. Kirat,
    124. Kraïche,
    125. Laggoun,
    126. Lammari,
    127. Maâti
    128. Maghili
    129. Mammech.
    130. Maouch
    131. Masmouda.
    132. Massinissa
    133. Mazari,
    134. Mazi (Naït Mazi)
    135. Mazouna
    136. Mazouni,
    137. Mediouna,
    138. Meknassa,
    139. Menia,
    140. Merdaci,
    141. Merniz,
    142. Meskouri
    143. Messelmoun
    144. Messis,
    145. Metidji.
    146. Metref
    147. Mezali,
    148. Mezghenna
    149. Mezghich,
    150. mokdad
    151. Mouhouch
    152. Muqaddem,
    153. Mzali,
    154. Nemchi,
    155. Nemmemcha,
    156. Ouar (le lion)
    157. Ouchen, (le chacal),
    158. Ouenjelli,
    159. Ouennadi,
    160. Oulhaci
    161. Rabiâ
    162. Racim
    163. Rebbab,
    164. Reddad,
    165. Rezkallah,
    166. Rezzag,
    167. Rezzoug
    168. Riyah
    169. Riyah,
    170. Rzighi
    171. Saâdallah
    172. Saâdani
    173. Saâdi ,
    174. Saboundji
    175. Sahnouni
    176. Saïdani,
    177. Saïtoche
    178. Sakhri
    179. Sakrani,
    180. Salhi
    181. Segni,
    182. Sellami,
    183. Selmi,
    184. Semghouni
    185. Serkadji
    186. Sermadji
    187. Sermadji
    188. Slaïmi,
    189. Sofyane
    190. Soumati,
    191. Taâllah,
    192. Tamzit
    193. tarzi,
    194. Tayebi
    195. Tellidji
    196. Titous
    197. Titus
    198. Touati
    199. Yahlali,
    200. Yantren
    201. yataghen
    202. Zaâmoucha, (la finale moucha rappelle Moussa)
    203. Zaâmoum,
    204. Zaccari (djebel Zeccar)
    205. Zaghbib,
    206. Zaghidour,
    207. Zaghloul (Djaghloul dans le parler zénète),
    208. Zaghouane,
    209. Zaghrani,
    210. zane, (déformation phonétique de dhane)
    211. Zeggaï,
    212. Zeggar,
    213. Zeghbouche
    214. Zeghni,
    215. Zemmam,
    216. Zemmouri
    217. Zenata,
    218. Zenati,
    219. Zerari,
    220. Zerouali,
    221. Zian,
    222. Zighi,
    223. Zouaoui,
    224. Zouccal,
    225. Zughba

  23. je voudrai savoir l’origine du nom : KERCHICH

  24. Bonjour, je recherche l’origine du nom « Rouabeh » que portent grand nombre de tunisiens et algériens.
    Merci de me répondre.
    Rouabeh Wahideddine, de Sakiet Sidi Youssef

  25. voila quelques liens pour effectuer vos recherches

    http://experts-univers.com/origine-de-mon-nom-de-famille.html

  26. esque je pourrais connaitre mon origine .merci

  27. ton nom MESLI est cité sur la premiere liste que j’ai eu du mal à lister, tu n’a donc qu’a lire l’article, du moins les deux premiers chapitre, c’est pas trop ? ou alors tu fait une copie de l’article et tu le lira en hors connexion

  28. Bonjour, j’ai trouvé cet article très intéressant et j’y ai trouvé les noms de beaucoup de mes amis dont l’origine est confirmée dans cet article.
    Cependant je me pose la question à propos du nom de famille ROUIBI , je ne sais si l’administration coloniale française ne l’a pas écorché et je sais qu’il existe une ville en Algérie ROUIBA y aurait il un lien? connaissez vous l’origine de ce nom (berbère? arabe? ou autre?)
    Merci pour toutes les infos que vous pourrez m’apporter.

  29. c’est vraiment interressant et je vous serais reconnaissant de m’eclairer sur mon origine merci et salut

  30. salam aleckoum je voudrai savoir l’origine de mon mom de famille

  31. c’est vraiment interressant et je vous serais reconnaissant de m’eclairer sur mon origine merci et salut

    BOUMERDASSI

  32. je voudrais bien savoir l origine de mon nom AMIRECHE et mes decendent il sont dou

  33. et aussi je voudrais bien savoir l origine du nom LAHMAR ou LAHMER

  34. Salam
    je pourrais connaitre l’origine du nom chami ,celui de beni amir (prés de fqih ben saleh) et celui de barji (ou bourji)
    merci d’avance

  35. salam lakhdari..

    eclaire moi sur mon nom de famille

    AZZOUZ

  36. Désolé, c’est peut être interressant mais très superficiel. Ce n’est pas en recherchant les variations lexicales et sémantiques que vous allez dresser les généalogies des algériens. En plus, vous avez oublié l’influence juive sur les patronymes algériens

  37. hi, am just wondringif you can help me trace my ancestors. My parents are originaly from jijel with the surname Bougacha and it split to different othre surnames like bellal, dridi and namouni. thanks.

  38. j’aimerai bien connaitre l’origine de mon de famille.je suis originaire de setif merci beaucoup

  39. je voudrais bien savoire l origine de mon nomghimouz et mes decendent

  40. je voudrais bien savoir l’origine de mon nom BENARBIA. merci pour votre aide

  41. coucou moi aussi je voudrais l’origine de mon nom puis je pense que vous en avez une petite idée.un petit clin d’oeil pour la personne qui me reconnaitra…

  42. tenez et si on changeait un peu ? au lieu de venir chacun avec sa petite question sur le nom de sa famille ( qui restera lettre morte dans la majorité des cas ), essayons plutot chacun de donner l’explication ou l’origine d’un nom qu’il connait deja, je suis sur qu’on risque plus d’arriver à quelque chose d’utile au lieu de ces demandes individuelles comme si on etait dans une mairie lol

  43. lol je ve savoir lorigine de mon nom de famille

  44. aussi voir : BEN KHOUSSA

  45. je cherche l’origine de mon nom ?

    • Pour l’étymologie, c’est un peu difficile. Mais pour l’origine, il faut savoir que les Djaraoua est une tribu d’où est issu Kosseila.

  46. je voudrais connaitre l’origine de mon nom ; je suis originaire de lakhdharia, plus exactement de bouderbala.merci

  47. je voudrais connaitre l’ origine de mon nom d’ origine AIT CHAOUI je suis originaire de béni amir ,fkih bensaleh

  48. je voudrais savoir dou viennent mes origines:le nom de jeunne fille de ma mere c FOULANI « elle est kabile de sisi-aiche bejaia)et mon pere SLIMANI du sud ouest plus peresisement de Mechria Naama),voila merci

  49. l’origine de mon nom de famille ce arabe banou hilal pas de mouzabit merci

  50. je veux v savoir l’origine de noms khoussa en detail

  51. je veux savoir esque nous somme des arabe ou des berber ou des….

  52. bonsoir,
    quelqu’un connait l’origine du nom de famille FATHI ?
    Merci

  53. bonsoir ,
    je voudrais connaitre l’origine de mon nom de familles
    YAHYAOUI .

    merci d’avance

  54. je voudrais connaitre l’origine de mon nom de famille mille merci

  55. je voudrais connaitre l’origine de mon nom de famille mille merci

  56. yekhi kbech yekhi

  57. j’aimerai bien connaitre l’origine de mon de famille : BEN YACOUB ou bien BEN YAGOUB ( BENYAGOUB).je suis originaire de Djerba en Tunisie.. merci beaucoup..

  58. trouver mon norigine

  59. kjh

  60. cherche origine de mon nom

  61. tyhe origine of the name namouni thanks.

  62. je cherche l’origine du nom de famille Berraies merci

  63. ayant été adopté, je recherche l’origine de mon nom de famille qui est benbougerra. aurait il un lien quelconque avec les racines algériennes voire bèrberes (kabylie). merci d’avance.

  64. svp je ve l’origine du nom omouri

  65. je veux savoir l’origine de mon nom de famille Sid et merci

  66. je voudrais connaitre les origines de nom metidji

  67. loregine de la famille mesli et osmanli onles trouves meme a mousole en iraq _sarajevo bosna la ville oreginaire et la ville de manisa cest une famille qui a exercer dent les rans des oficier de la marine ottomane malgrerleure ran militaire cette famille avec le temp ces tinstalier a tlemcen le non cettefamolle avec le colonialise poure la deviser il la marqueran messali a tunis ladministration lui donne mosli et kara mosli en france je suit a la recherche de bucoup de non algerien come alipacha de bouger oreginair du gran prince des meres euldj ali pacha en turk ulc ali pasa merci

  68. l’origine de mon nom si possible

  69. ya djazouli, avec tous mes respects, avant de poser une question pareille, tu ne peux pas « juste avaler » le listing que javais patiement ‘maché » ? donc l’explication de ton nom existe, il suffit de lire l’article !
    saha ftourek kameme !

  70. je voudrais connaitre l’origine du nom glili ou meglili mon pere est kabyle et lorsque ma grand mere est arrivée en france en 1962 elle a escamoté le nom alors ce nom est kabyle ? merci par avance

  71. je voudrais savoir d ou sa vient mon nom bellemdjahed certains disent que c’est de sakia el hamra d’autre disent que c’est du yamen .

  72. MOI AUSSI JE SUIS A LA RECHERCHE DE L ORIGINE DU NON HANSALI MAIS QUAND J’ai commenrcer a chercher je n’est eu que des probleme certain disent qu’il vient du maroc d’autre disent que le non a etais modifier pendant la guerre d’algerie est la france

  73. Slt tt le monde salue a toi lakhdaria10 je voudrais savoir l origine de ses noms de familles S.V.P (LAHRECH.BENCHERIF) Merciiiiii davance
    et SAHA RAMDANKOM

  74. savez vous l origine du nom de famille zaghbib
    merci en avance

  75. oui on le sait ! c’est ECRIT quelquepart dans l’article, et c’est REPERTORIE sur la liste des noms cités !
    si tu m’envoie 2 Dinars, j’essaierai de chercher ou se situe exactement ton nom sur le long listing il est vrai ! lol

  76. mon nom est lakhdari

  77. je remercie vivement l’auteur de cet article pour les efforts consenties.Le sujet qu’il a traité montre à quel point la personnalité et l’identité chez les Algériens est problématique;et je partage entierement son avis lorsqu’il demande à chacun de faire des recherches ou de proposer des pistes,car comme on dit chez nous « une seule personne ne peut enrichir une société mais la société peut enrichir une personne » Bien que lui même par son travail nous prouve que le contraire peut etre vrai ;
    pour ce est qui de mon nom de famille NACER EDDINE qui a apparement evolué de OU NACER et de ITH NACER signifiant l’appartenance au grand père fondateur NACER ; et on dit dans ma famille qu’il serait venu de sour al ghozlane et étant persécuté par les turcs, il a choisi une zone isolée appelé KRIMA dans la daira de DRAA KBILA actuellement dans la wilaya de SETIF
    ;d’ou ses descendants se sont perpétués et pris racine ensuite à MARDJ IASMENE ou EL MROUDJ à quelques lieux de KRIMA ,suite au bombardement du douar d’origine et de cet endroit ils se sont déplacés à OUED ESSEBT daira de BOUGAA ou notre maison familiale a été bombardée ce qui a obligé mes parents à une fuite précipité vers BEN ARAR dans la commune de BOUGAA ;à l’indépendance mon père a « immigré » à ALGER ; d’ou quelques cousins mon frére et moi sommes partis à l’étranger à diverse périodes et stationnés actuellement enSUISSE,GRANDE BRETAGNE et la FRANCE d’ou j’ai le plaisir de vous ecrire ces quelques lignes.

  78. Re bonjour ,j’ai juste oublié de préciser que mon ancetre avant de venir à « sour el ghozlane » dans la wilaya de MEDEA ou il s’est réfugié de la persécution des turcs en syrie.-et qu’il fait partie des MOURABITOUNES ..Ce qui est bon à signaler car malgré le fait que ma famille est de la petite Kabylie elle a toujours maitrisé le coran et la lange arabe ;une petite anecdote sur le sujet :mon pére MOURTADHA en voulant quitter le giron famillial s’est vu exigé par mon grand père deux conditions la première c’est de ne pas ouvrir un CAFE comme commerce et la deuxième c’est qu’il doit amménger un endroit pour l’apprentissage du Coran à titre gratuit dans son nouveau local.merci et à bientot.

    • salut juste pour te dire que les mourabitounes ou les almoravides sont des berbère marocains et les chorfa st des arabes même s’ils disent kabyles et qui st adarissa ou les déscendants de prophètes mohamed je suis moi même mourabite de sud de médéa et mon gd-père m’ a toujours dit que nous sommes kbayel pour dire berbère venant du maroc 2 ou 5 ans après les banou hilal

  79. je cherche l’origine de mon nom de famille et la genealogie
    merci

  80. la généalogie de la famille karakache, il s’écrit en turc karakas avec un ci dit sous le S

  81. Réponse à Nadia pour « Hansal »
    Il signifie la fidélité à la Tarika el Hansaliyya. Une aproche philisophique et mystique initiée par l’imam el Hansali. Ses adeptes portaient ce titre (Hansali ou Hansal) devenu un patronyme. Salutation à l’excelent arbitre oranais Monsieur Hansal.

  82. Boumerdassi
    Variante de Merdassi ou Merdaci, famille hilalienne instalée dans le Constantinois au onzième siècle.

  83. Lahrech-Bencherif
    Il suffirait de prendre contact avec des membres de la famille du même nom à Djelfa. Ils n’auront aucune difficulté à faire remonter l’histoire du patronyme sur environ un milliers d’années.

  84. Bonjour Metidji

    A titre d’info, Metidja, (innondée de soleil) nom berbère qui nomme cet espace de 100km de long et 50 de large entre le sahel et et l’Atlas Blidéen. Quand on est originaire de Métidja , il est normal de porte le nom Metidji.

  85. Omouri
    Variante de Ammouri. Amour est un nom commun bebère qui signifie « montagne ». Djebel Amour vers Tiaret signifie « montagne de motagne » Amouri c’est « montagnard »

    • salut Ammouiri ton nom veut dire en berbère marocain la terre et non la montagne car le mot montagne signifie adrar en kabyle et berbere lemtouna Kaf

  86. Susi
    Tel que décliné sauf erreur de transcription, il s’agirait probablement de Souci. Sous est un terme de géographie en berbère pour designer la partie la moins hospitalière au sud des Hauts Plateaux d’Afrique du Nord. On dit aussi Souici.

  87. GLILI

    A mon avis, ce patronyme à consonnace tunisienne est un racourci de « El Djalili ». Les Banou hilal ne prononçaient pas le Djim qu’ils remplacent par le Guim.

  88. Bonjour ZAOUI
    Votre nom se définit comme « Attaché aux services de la Zaouia. » Avant la colonisation, la Kabylie était parsemée de Zaouia qui assuraient diverses fonctions allant du social à l’administratif en passant par les affaires religieuses. D’où cette tendance à dire « je suis d’origine marabout » perpétuée par les familles. Le mot zaouia a donné aussi « Zwaoui »

  89. BERRAEIS

    Nom turc qui vient de « Bey Raïs » qui est un grade dans la marine ottomane

  90. Lakhdari 10
    Merci pour la remise en ordre du papier sur les patronymes.

  91. KARAKACH
    Sauf avis contraire, ce nom turc désigne l’individu initié au théatre des ombres à la condition qu’il s’agisse d’un dérivé de « Garagueuse ». Mais, sincèrement je ne suis pas certain de la définition. Il s’agit d’une hypothèse sur laquelle je reviendrais plus tard.

  92. Bonjour REDDAD
    Nom de famille arabe hilalien relatif à une tactique guerrière très ancienne qui remonte à l’époque anté-islamique; Erred et el Med. Ils attaquent une forteresse et font semblant de se replier pour assurer l’ennemie d’une illusion de victoire. Les assiégés font la fête et généralement ils trinquent. Le retour se fait au moment où les assiégés s’attendent le moins….

  93. Reddad

    petite précision complémentaire; le mot arabe ERRED à savoir « attaque surprise » a donné le mot RAID en français. avec la même signification. Mais de nos jours, faire un raid c’est aller à la découverte d’une zone géographique inconnue.

  94. NIATI,
    Sid Ahmed el Kebir, fondateur de Blida n’est ni Syrien ni Turc. Il fut l’homme de confiance du Pacha Khereddine Barberousse q’il a rencontré dans sa khéloua à Oued Erromane en 1532. Il serait venu de Marakech sur les pas de son maître spirituel Sidi Yakoub Echerif. Pour ce qui est du nom NIATI, il désigne l’artiste qui joue de l’instrument à corde le Nay. Mes hommages à l’artiste Houria Niati qui a marqué les Londonien avec son expo. et au prof de médecine, Niati de Mustapha.

  95. Ce nom peut désigner l’infirmité . Mais il faut se mefier des facilités. BEKKOUCH est un patronyme qui remonte à trés loin, avant l’époque arabe. Il est d’origine latine come l’ensemble des noms avec une finale « ouche ». C’est assez bien expliqué dans l’article. BACCUS , divinité gréco-romaine se prononce « baccouche ». Ce nom se retrouve dans le bassin des Aurès le plus souvent. Vers le sud de Batna, il se transforme en « BAKHOUS

  96. Bonjour CHAMI
    Dans ton entourage tu as dû entendre le proverbe « chami, chami baghdadi baghdadi ». Bilad echam c’est cet espace fertile arrosé par les fleuves Le Tigre et l’Eufrate (Eddejna ouel Fourate) devenue l’Irak d’aujourd’hui. Quand on vient du Cham on est …..CHAMI. Mes amitiés à Mohamed-Salah CHAMI, educateur sportif réputé dans tout le Constantinois.

  97. BENYAGOUB

    Fils (au pluriel) de Jacoob. Lire la sourate de Yucef.
    Dans le sillage des Banou Hilal et Banou Suleim, des tribus juives d’Arabie se sont installées au Maghreb. Nombre d’entre-eux se sont islamisées de longue date. (Benyagoub, Bendaoud, Ellaoui (levy). Les Benyagoub occupent l’espace des Hauts plateaux algériens, Djelfa et bled el jrid et Djerba en Tunisie.

  98. Ait Chaoui

    Fils du Chaoui. CHAOUI n’est pas une éthnie comme nous l’ont inculqué les premiers anthropologues français qui étaient ,du reste, de formation militaire. Le mot « CHAOUI » désigne , en vérité, celui qui pratique le pastoralisme. On dit « Ecchiah » comme on dit « el mal » pour le troupeau. Je déplore que cette idée soit si ancrée dans nos têtes. Dire que des gens ne rencontrent un mouton que le jour de l’Aid et se dient « chaoui »

  99. Amirech

    Autre variante latine de Marius.

  100. Loukil

    Origine du nom; arabe. Définition; deux sens; TUTEUR ou gardien gestionnaire d’un lieu public, d’un Mausolée, d’un lieu de pélerinage.

  101. Layachi
    Il faut commencer par lire l’article. C’est un peu long.
    Layachi; toponyme originaire de Ouadi Ayche dans le Hedjaz. La ville de Cadix, en Andalousie prend le nom de Ouadi Ayche à l’époque musulmane. Donc… ses habitants sont des Aychi ou el Ayachi ou Layachi.

  102. BEN DJEROUA
    Dans le nom Djeroua il y a le terme « djerawa » qui désigne l’une des grandes tribus qui forme la confédération berbère et dont parle longuement l’historien Ibn Khaldoun. Si mes souvenirs sont exacts, Koceila appartenait à la tribu Djerawa. Il vous reste à plancher sur  » L’Histoire des Berbères » de Ibn Khaldoun traduit en français et largement disponible dans toutes les librairies du pays sous la fome de trois volumes. Un bon investissement.

  103. NAMOUNI
    The name is probably MAMOUNI with a fault of transcription. The name Mamouni is rather common in the West of Algeria and in Morocco. « El Mamoun » was a sovereign. (king)

  104. sahit ya Rachid, quel beau travail que tu nous fait la, on ne demandait pas tant…. vivement que les demandeurs concernés revienent pour te lire !
    je me disais en moi meme que poser une question est facile, mais y repondre, c’est la ou se trouve le vrai ….art…. evidement plutot rare en
    tu viens de nous demontrer qu’il y’a encore des gens genereux, cool et ……cultivés.

  105. Lakhdari 10
    Merci pour les compliments. Les mérites te reviennent en tant qu’animateur de recherches. Je suis attaché à Lakhdaria pour deux personnages; le premier ,Si Lakhdar de la IV connu de tous, et le second , plus jeune,Rabah Bettahar, économiste brillant. Tous deux ne sont plus de ce monde.
    A vrai dire, j’ai découvert ce blog il y a trois jours. Je réponds aux questions avec un certain plaisir sachant combien mes compatriotes sont attachés aux grands mystères des origines notamment l’identité qui comporte parfois des énigmes séculaires.Je souhaite qu’avant de poser une question, on tente une recherche auprès des anciens de la famille. Il faut se rendre à l’évidence que les personnes âgées détiennent des secrets et ce serait dommage qu’ils emportent leurs connaissances dans la dernière valise…

  106. jje suis marocaine et je porte un nom turc lol je crois j’aimerais avoir des précisions svp !
    merci bcp

  107. je vais devancer notre ami Rachid, pour une fois que j’ai la reponse à une question, du moins, il me corrigera si je me trompe, j’ai quelques notions de la langue turque qui me font dire que Saboun est evidement SAVON, et le dji est effectivement un terme turc pour designer la profession, donc, Saboundji ya el el oukht elmoghribia est tout simplement : le vendeur ou le fabricant du savon !

  108. Saboundji

    C’est bien ça la définition Lakhdaria 10. Peut-être faut-il ajouter cette précision que les turcs ont occupé tout le monde Arabe et Maghrébin de Tlemcen au Caucase à l’exception du Maroc. C’est pour ça que dans ce pays on ne trouve pas Tcherek et baklaoua. Par ailleurs, le savon à l’origine, nous vient de Syrie-Liban et remonterait à l’époque phénicienne. Ce fameux « savon de Marseille » est importé par les Croisés qui le découvre à Tyr (Sour) au Liban. Daba Bon hammam.

  109. ( qu’ils découvrent )à Tyr)

  110. Re saboundji

    Petit voyage à travers l’histoire du savon dans notre pays. Depuis toujours, après la clôture de la saison de l’huile en Grande Kabylie, des ramasseurs de résidus recoltaient ces dechets pour fabriquer du savon. Ce fût le cas de M. GUERSI et il n’est pas le seul. Gros succès au cours de la seconde mondiale avec les pénuries et le rationnement. Ce savon nommé « de Marseille » est fait à base d’huile d’olive et de potassium. Je suis personnelement curieux de savoir à quand remonte la production du savon en G.K.
    Il n’y a pas d’info sur ce sujet. Par ailleurs, das la pharmacopée traditionnelle, on conseille le bain au savon de « marseille » pour prévenir des crampes nocturnes. Il n’y a aucun mystère à ça. C’est le potassium.

  111. KARAKACH Mohamed Yacine

    J’ai promis de revenir sur ce nom propre qui donne des insomnies. Il désigne en fait l’habitant d’une ancienne provence Turque ; La Crète. Le Crétois se nomme Karkas, Kerkach, Kerikeche etc..

  112. Pouvez-vous me donner la signification de mon nom ? Brakni .
    Merci d’avance

  113. Brakni

    Brakni, Berkane et Berkani , Aberkane dérivent de la même souche; Averkane. Il signifie « le brun » le Mat le bronzé, la persone au teint bazané par opposition à Imazighe dont le radical ZAGH indique le teint rougâtre de la peau. Dans tout le Maghreb ont dit « bou-zagh-agh » pour designer la rougeole.
    Le qualifificatif AVERKANE va servir, aux débuts de l’époque Romaine AFRICA va desormais remplacer Maurétanie, Numidie, Lybie tout l’éspace géoghraphique des frontières Ouest de l’Egypte jusqu’à l’Atlantique.

  114. Suite BRAKNI
    Ce terme berbère AVERKANE est donc à l’origine de l’identification de tout le continent Noir. (AFRIQUE)Cette hypothèse a été posée pour la première fois en avril 2005 dans un encadré de l’article visé plus haut et publié dans El Watan.

  115. JAIMERIE INTERVENIRE JE SALUT TOU LEMONDE POURQUOI ON DES LES TURQUE ON OCUPEE LES PAYS COMME LALGERIE CES CETAI DES ARABBES ON DES RIEN CE SENAIS PAS DU RASISME ON OUBLI QUE LE MAROC LES ESPAGNIOLES ILS SON SUR SON SOLE PANDEN PLUS DE 5SIECLE GRASSE A DIEU SOBHANOU LES OSMANLI ON CHASSI LES OCUPAN DE TOUTES LES COTE DALGERIE LES FRANCAIS130 EN LAISAI LEURE LANGUE ILS REGARDE SE PEUPLE COMME DES HUMAINS DE 2EM DEGRET PARCONTRE LES OSMANLI SON VENUE EN FAMILLE ET SE SENT MELANGER AVEC LES PEUPLES AMAZIGHES ET LES ANDALOUS MERCI A BIENTO

  116. Mesliturk, bonjour

    C’est quoi la question ?

  117. Retour sur BENYAGOUB

    Dans le texte j’ai glissé le nom de BENDAOUD. Cette tribu juive originaire du Maroc a été quasiment exterminée par les troupes du Marechal Lyautay. Son puissant Caïd Sidi Bendaoud non soumis à l’impot a pourtant facilité au père Charles-Eugène de Foucauld sa mission d’espionnage (il faut dire le mot juste) dans le Tétouan en 1883 en compagnie d’un nommé Menahem Denan. Pour quelle raison Lyautey a-t-il ordonné l’élimination de cette tribu ? C’est le mystère. On sait seulement que tous les hommes valides de cette tribu sont tombés les armes à la main contre les français. Pour plus de détails sur le rôle du père de Foucauld dans cette affaire, lire l’article paru dans El Watan le 2 mai 2005 (La passion selon le père de Foucauld )

  118. Bonjour ,
    SVP je savoir l’origine du nom Harrazi

  119. Harrazi,
    Mal harrazi ma itik fyya hayhat… ( pourquoi donc ce gardien ne me laisse aucune chance) vous connaissez la chanson de ce grand barde marocain Cheikh Toulali ? Reprise par Guerouabi ? Harraz c’est le gardien des lieux. Comme dans ce texte de littérature orale Maghrébine,on lui attribue des qualités de grand méchant. Normal, il se veut barrière infranchissable, il ne laisse rien filtrer. Son équivalent dans la littérature occidentale c’est le cerbère à sept têtes qui garde l’entrée du paradis..

  120. BONSOIR .JEVOUS SOLLICITE POUR M’ECLAIRER SUR MON PATRONYME BARAKA ,nous avions un autre nom baba ahmed ,connu à tlemcen puisque mon grand père le porter.merci de me répondre.L

  121. BARAKA, bonsoir

    Baraka n’est pas un patronyme mais un surnom attribué à un type de personnalité marqué par qualités humaines, notamment la générosité et une certaine aura de sagesse. C’est aussi un qualificatif pour des personnes qui ont, généralement, la main heureuse et la réussite présumée dans des domaines qui touchent la médecine traditionnelle (circoncision, accouchement, rebouteux, arracheur de dents etc).

    Pour ce qui est de BABA AHMED, je pense, sans être absolument sûr qu’il s’agit d’une famille originaire du Sud (Aïn Madhi) installée à Tlemcen il y a quatre ou cinq siècles. (seulement) Je reviendrais sur cette question.

  122. slt .je voudrai savoir l’origine du nom rezkallah

  123. Rezkallah, bonsoir
    DONDEDIEU en français.
    C’est un nom anté-islamique puisque « Allah » était aussi une divinité de l’époque du paganisme. Pour preuve, le père du Prophète Mohammed (qlssl) s’appelait ABDALLAH alors qu’il est né et mourut une quarantaine d’années avant l’avènement de l’Islam. Bon nombre de clans étaient fidèles à la divinité ALLAH et ont gardé leur nom (lakab) puisque ALLAH est Dieu unique. Ils s’appelaient Razkallah, Djaballah, Aounallah, Abdallah, Saadallah etc…

  124. slt merci pour ces informatopns je veu vs poser une keston sur l’origine des non suivan j’aimerai trouver une simple reponse et c’est pour des raison vraimen ki compte j’aimerai bien ke m’envoyé la reponse sur mon e_mail merci bien

    1 nom (hakiki) حقيقى
    2 nom (rahmoun)

    amicalemen rose

  125. je voudrais d’ou vien fakir

  126. saha omar,
    je crois qu’on se connait, peux tu laisser ton adresse email pour t’ecrire un petit mot ?

  127. Bonjour,

    Bravo, vos explications sur les noms vont être très utiles à beaucoup de monde.

    Moi-même je recherche l’origine des noms CHARBIT et SAYAGH de Tlemcen. Ceux sont les noms des parents et grands parents de ma mére.

    Si vous avez une explication, je suis preneur car ils semble être présents en Algérie avant l’arrivée des français.
    Merci

  128. Dreyfuss, bonjour

    SAYAGH ? = le bijoutier. Effectivement, il s’agit d’un patronyme citadin ancien présent pratiquement dans toutes les grandes cités algériennes. GOLDMAN c’est son équivalent Anglo-Saxon. On retrouve ce nom dans les deux communautés juives et musulmanes avec de légères différences de voyelles (Syagh, Sayagh..) Syagha signifie, bien sûr, le bijou en général.
    Pour CHARBIT, il faut un peu de temps pour creuser la question. Le temps de dépasser les problèmes de fuseau horaire.

  129. Bonjour FAKIR

    L’administrateur du « Bureau Arabe » en 1870 n’a pas su restituer fidèlement en caractères latins le nom ‘EL FAKIH ». Alors il a fait simple en rédigeant « FAKIR » sur le registre de l’état civil avec sa plume d’oie et son encre noire.
    Le nom « El Fakih » vient de FIK’H à savoir l’effort intellectuel consenti pour comprendre le sens caché des choses ». C’est tout un programme.

  130. Rose, bonjour

    Dans le nom Hakiki, il y a « el hakk » qui est la vérité.

    Rahmoun est un diminutif pueril inventé par les mamans pour adapter ABDERRAHMANE à l’enfant. Trop lourd à porter avant l’adolescence.
    Le même Abderrahmane devient parfois Dahmane ou Dahou toujours dans la même logique.
    Et voici que Rahmoun et Rahmouni se sont transformés par l’usage en patronyme.

  131. Lakhdaria 10
    Ami bonjour,

    Il y a un peu de desordre qui complique l’accès. L’adresse a changé. C’était plus simple avant. Peux-tu faire KK chose? Merci ami

  132. ah saha Rachid, j’ai failli ne pas voir ton petit mot, question desordre, c’est flagrant ! en fait, j’ai trifouillé un peu le dashboard, mais j’ai pas fait de grande revolution non plus, j’espere que tout rentrera rapidement dans l’ordre, il se peut que ça « bug » de temps à autres, ce sont des secrets impenetrables pour moi lol

  133. Saha Lakhdaria, j’ai pris l’habitude de passer un peu de temps avec les curiosités des patronymes. Même à Pekin et Shangaï, j’ai essayé de me connecter. Pas possible. J’ai failli incriminer les autorités chinoises. Tu me rassures.
    Bonsoir ami

  134. Bonjour
    Je voudrais connaître l’origine du nom Berour (devenu aujourd’hui « Preure » à cause de la colonisation française). Je sais qu’en Kabylie, il y avait un village entre Azazga et Azeffoun, qui s’appellait Tabarourt et dont les villageois affirmaient descendre d’arabophones du Sud constantinois. Mais l’origine la plus concrète que j’ai pu trouver de ce nom, est le nom de BELHASNET, dont un village porte le même nom à quelques kilomètres de Boumerdes et d’ou beaucoup de Berour proviennent.

  135. Bonsoir Tacfarinas

    Pour Lebrour, peut-être s’agit-il du pluriel de Ber. C’est un terme de géographie qui désigne tout ce qui est en dehors du lieu d’habitation. El Berani c’est l’etranger. Les peuplades venues de l’Est de l’Asie centrale pour s’installer sur les riches terres de Mesopotamie (Irak) devaient traverser les fleuves le Tigre et l’Euphrate. Le verbe « traverser » se dit en Chaldéen « Aabara ». Il a donné les Hebreux c’est à dire ceux qui ont traversé (elladhi Aabarou) Le chaldéen étant une langue sémite proche de l’arabe et l’hebreux. Je pense, sans être sûr que LEBROUR se rattache au terme « hebreu ». Il importe, tout de même de consulter les anciens de la famille.

  136. Bonsoir Susi

    Le nom SID (le Cid en espagnol) est tiré de l’arabe ESSEYID à savoir MONSIEUR. SEYYIDI se traduit en français en MONSEIGNEUR.

  137. AMIRECHE

    Il s’agit d’une forme de AMIROUCHE. Dans l’article, vous verrez que tous les noms finissant par « OUCHE » sont d’origine latine datant de l’époque Romaine. Cette finale s’écrit « US » mais se prononce OUCHE. Alors, imaginez comment devait-on faire pour interpeller MARIUS avec l’accent particulier amazigh ? Vous avez la réponse.

  138. Bonsoir FETHI

    FETHI est, à l’origine un prénom assez courant à Cherchel et ses environs. Il est tiré de FETH, la victoire.

  139. salut tout le monde!! j’aimerais connaitre l’origine de mon nom de famille KANZARI ou KENZARI???

  140. KANZARI ? y-a-t-il des questions moins difficile ? Je préfère…..

    Le « Z » doit être remplacé par Dh. Le nom, à donc subi une très légère modification phonétique. C’est KANDHARI qu’il faut prononcer. Vous avez la réponse soit  » ORINAIRE DE KANDAHAR » une ville du sud de l’Afghanistan ou, d’ ALEXANDRIE en Egypte. A vous de voir et surtout en rapport avec la typologie physique. Si dans votre famille il y a une dominante de yeux clairs, ce sera plutôt Afghanistan. Mais en ces temps qui courent, il faut rester discret sur cette origine. Dans les deux cas, KANDAHAR est une forme de ALEXANDRE. Mais comment des gens d’Afghanistan sont arrivés en Algérie depuis des siècles ? 1) Le visa est un fait nouveau. 2) La route de la Soie a drainé beaucoup de marchands d’Asie centrale vers l’Afrique du Nord.

  141. merci Rachid :) …… moi j’ai lu un livre de Paul Marty (1882-1939) qui s’intitule « les noms des tunisiens » et il mentionne que Kenzari est un prenom berbere et s’est transforme en nom de famille pendant la colonisation francaise parce que les francais voulaient simplifier le systeme d’appellation pour mieux identifier les gens et pour cela il attribuaient le prenom du pere comme nom de famille….exemple: salah ben mansour ben abdelkarim devient salah mansour….qu’en pensez-vous? :)

  142. L’administration française a établi l’état civil pour trois choses;1) faire le répertoire de la propriété fonçière 2) Le recrutement pour les obligations militaires pour les besoins de l’expansion coloniale 3) la soumission à l’impôt. Ceci dit, contrairement à ce qu’on raconte, cette administration a fait un travail souvent irréprochable pour identifier les gens. La preuve, nous sommes généralement satisfaits de notre identité. Mais cette identité n’a pas été inventée de façon arbitraire. Le patronyme a toujours été un trait de de notre identité. Pour votre nom, il fallait simplement ajouter le S du début qui est tombé au cour des temps pour vous apercevoir qu’il était SKANDARI ou SKENDARI. autrement dit « ALEXANDRE » Le Coran, consacre à Skender Dhoul karnaïne un long passage.

  143. Bonsoir,
    Je viens par ce email introduire un rectificatif portant sur le nom patrymonique d’EL BERKANI.
    En effet, cette famille tire ses origines lointaines du Yémen où se trouve juqu’à ce jour la tribu d’EL BERKANI. Cettre est situé au Djebel El Ouahch à 40 kms de la ville yéminite,Tâaz.
    M’étant rendu sur place, il m’a été confirmé par le Chef de cette

  144. Bonsoir,
    EL BERKANI est une famille qui a des origines du Yémen, plus précisément du Djebel El Ouahch (appelé aussi Djebel El Habachi), à 40 kms del ville yéménite Tâaz.
    Le chef de cette puissante tribu m’a confirmé qu’effectivement lors de la fitna avec les kharijjites (cette tribu faisant partie de ce courant), une grande partie parmi ces EL BERKANI ont été méssacrés et trouvé refuge en Algérie. Prière de rectifie.

  145. Lire: EL BERKANI ont été masscarés et trouvent refuge en Algérie. Prière de rectifier ces données historiques.
    Pour plus d’information me contacter sur mon e mail.
    Merci d’avance.

  146. De la formation de Patronymes portés par les Séfarades d’ Afrique du Nord

    L’histoire est contenue dans le nom, sauf pour ceux qui l’on changé.
    ———————————————————————

    Un nom hébraïque, il s’est berbérisé, hispanisé, berbérisé à nouveau, francisé puis hébraisé à nouveau, avec des pincées de germanisme, de russe et de polonais, de turc et de persan, sans oublier les noms italiens nombreux, notamment en Tunisie, et l’arabe omniprésent. Car l’Afrique du nord a accueilli tour à tour, des populations juives persécutées et chassées par ailleurs.

    LES PATRONYMES portés par les Juifs d’AFRIQUE DU NORD

    Les noms portés par les Juifs en Afrique du Nord ont des origines soit bibliques qui ont conservé une forme hébraïque comme Cohen, Lévy [1], Obadia soit transcrites dans une des langues des pays où ils sont établis ou desquels ils proviennent ; ainsi un nom d’origine espagnole peut avoir été berbérisé au contact des populations berbères, ou arabisé, ou transcrit en hébreu, revenant peut être au patronyme initial. Un exemple sera parlant : Le nom de Vivas ou Bibas qui signifie en espagnol ou portugais « vie », a pu être à son origine le prénom en hébreu de « Haïm » soit « vies ». Au contact des populations berbères, le porteur du nom de Bibas a pu être conduit à berbériser son nom devenant « Ohayon », « Hayoun », « Benayoun », ou lui donner une forme hébraïsante « Benaïm ». Bouclant la boucle.

    De nombreux patronymes portent des noms de lieux, de rivières, de villages d’Espagne, du Portugal ou de Kabylie, même parfois d’un lieu plus éloigné évoquant Suse par exemple pour les porteurs du nom de Soussan ou Bensoussan. De nombreuses formes de noms évoquent la ville de Séville que les Juifs quittèrent au XIII°siècle ; ainsi près du village de Debdou au Maroc coulait un cours d’eau portant le nom de « Sbilla » rappelant l’origine des Juifs de Debdou. On retrouve ce nom en patronyme « Sbilli  » ou  » Svilli « .

    Des patronymes issus des noms de tribus berbères rappellent également que de nombreuses tribus berbères furent juives [2].

    Puis il y a de manière plus conventionnelle les noms des métiers en arabe, des singularités attachées au physique, à la couleur des cheveux ou à la moralité. Enfin des noms d’animaux, d’épices ou de plantes qui peuvent évoquer également un métier, comme Elbaz issu du nom en arabe de  » Faucon  » mais qui désigne également le métier du Fauconnier , l’éleveur de faucons destinés à la chasse prisée par les seigneurs locaux. Notamment à Cordoue en Espagne, une rue était appelée El-Biazim désignant la rue des fauconniers. On trouve également de nombreux noms d’origine arabe soit exclusivement portés par des Juifs soit indifféremment par des musulmans comme des Juifs, parfois seule l’orthographe différencie les deux (Benhamou et Ben-hammou) Par exemple les Amar, les Haziza [3]…sont des noms d’origine arabe. Il arriva que des Juifs prirent pour nom, celui de leur maître le Khalife, le bey ou autre chef de tribu.

    Le nom de Soussan ou Bensoussan évoque également « Chochan » en hébreu qui signifie rose. « Chochan » évoque aussi la ville de Suse laquelle évoque l’histoire de la reine Esther et de Mardochée à travers le « Livre d’Esther » et la fête de Pourim.

    Source des étymologies suivantes : « A la recherche d’une communauté disparue. Les Juifs de Tlemcen entre 1938-1954″ De Jacques-Guy Benhamou, Imprimé aux ateliers Netprint- 38 Bresson – 2004.

    Les noms ci-après sont ceux que l’on trouvait généralement en Algérie et Maroc, certains d’entre eux étaient plus dominants à Tlemcen et sa région selon l’auteur [4] comme les Benichou, les Charbit, les Choukroun, les Lachkar, les Sultan et les Benhamou. L’auteur y note l’absence des Attal, Attia, Temime, Timsit, Zerbib présents dans d’autres départements de l’Algérie. J’observe pour ma part qu’à Tlemcen pourtant proche d’Oran qui fut sous la souveraineté de Charles Quint, on ne parlait pas espagnol, et peu de noms sont d’origine espagnole, mais plutôt berbères ou hébreux.

    ACHACHE : Nom de plusieurs tribus dont une résidait dans la région frontière de Marnia.

    AMSALLEM ou AMSELLEM : de Tansalmet, nom berbère d’un lieu situé près d’Oran, entre Misseghine et Bou-Tlélis, Amsalem étant le masculin de Tansalmet. [5].

    AYACHE : tribu ds Aït-Ayach originaire des régions de Fès et de Meknès.

    ARROUASSE – ROUAS – ROUBACH : « Peut-être un surnom arabe, « L’homme à la grosse tête ».

    BEDDOUK – BEDDOK : Celui qui est sujet au vertige.

    BARCHILON : de Barcelone.

    BENBICO – BENDBICO : « de Bico de Monte, province de Beiro (Portugal).

    BENICHOU – ICHOU : « Les Aït-Ichou faisaient partie des tribus Izaïan de la région de Meknès (Maroc) ». Signifie fils de Joseph. Ichou étant la forme berbérisée de Yechoua, Joseph en hébreu.

    BENSAID : Heureux ou fortuné.

    BENTATA : Nom de lieu : Tatta, village berbère fortifié de la région d’Agadir.

    BENZAKEN – ZAKEN : Signifie vieux ou vieillard en hébreu. « Tribu des Oulad Bou Saken, fraction des Aounat, circonscription des Doukkala (Maroc). »

    BLIAH – BELIAH : « de Belia, ancien nom de Belchite, petite ville d’Aragon. »

    CHARBIT : « nom hébreu signifiant « sceptre ».

    CHEKROUN – CHOUKROUN – CHOUCROUN : « Augmentatif du nom Lachkar ou Alachkar, avec le sens de blond ou roux. »

    CHICHE – CHICHA : « marbre blanc ». Du greckikkon Chiche signifie « un rien », mais s’il est issu de Kickere de la langue grecque pélagienne, alors il prendrait le sens de « pois », qui a donné pois chiche.

    DAHAN : Peintre en arabe.A

    DARMON : « Nom d’une localité située dans le pays des berbères Houara. » Variante francisée de la tribu berbère des « Djarmen » issue du groupe principal des « Djirawa » qui se situait dans les Aurès et dont la célèbre Kahéna fut la reine.

    DJIAN : « de Jaen en Andalousie. »

    DRAI ou DARI : de l’Oued Dra, rivière dans le sud marocain.

    ELBAZ – ABBAZ : « du nom arabe signifiant « faucon ». Issu probablement du métier de fauconnier et/ou du quartier de cette corporation de métier de Cordoue appelée El-Biazim.

    ELKOUBI ou KOUBI : « Nom arabe signifiant  » L’homme à la tête en forme de dôme ou de qoubba ».

    FAROUZ – FAROUCH : « du nom arabe signifiant « coq ».

    GHOZI – ELGHOUZI – BENGHOZI : « Population berbère originaire des Aurès. »

    GUIGUI – BENGUIGUI : « du nom berbère « igig » ayant le sens de « pieu » (l’outil).

    HAIK – LAIK : « nom arabe désignant une pièce de laine longue et étroite qui forme le vêtement principal des arabes. »

    HASSAN : Barbier en arabe.

    KAMMOUN – KEMOUN – BENKEMOUN : « du nom arabe de « cumin ».

    KASBY : « de la Casba d’Alméria (les musulmans originaires de cette ville étaient appelés El-Qasby). »

    LACHKAR OU ALACHKAR OU LASCAR [6] : Blond ou roux, la racine « A » désigne un article « le » mettant l’accent sur la particularité.

    LASRI : « Aït-Lasri » (région de Fès au Maroc).

    LEBHAR – ELBHAR : « du nom arabe signifiant « la mer ».

    MARCIANO : de Murcie (Espagne).

    MEDIONI : « Tribu des Mediouna (famille des Béni Faten) ayant des représentants au Maroc (au sud de Fès). »

    MEYER : « du nom hébraïque Meïr ». Nom que l’on trouve également en Alsace et dans les pays germaniques, ainsi que sous la forme de Mayer. Il peut être un prénom.

    ROFFE – ROUFFI : en hébreu, « Celui qui soigne », le médecin » L’équivalent aschkénaze de ce nom est « RUEFF ».

    SAYAG : Bijoutier en arabe.

    SEBBAG : Teinturier en arabe.

    SEBBAN : Savonnier en arabe.

    SICSIK ou SIKSIK : « de Ksiksu, cours d’eau du Maroc dans la région de Boujad, près de Marrakech. »

    SPORTOUCH : « de Sasportas [7], nom catalan pour « les portes ».

    – BENZECRI : « diminutif du nom d’homme arabe Zakariya, correspondant au nom hébraïque de Zacharie. »

    Cette liste non exhaustive de noms sera enrichie avec votre aide. L’objectif de cet article est de donner un aperçu des mécanismes de formation des patronymes juifs, accompagné de précisions étymologiques. Il ne s’agit pas de donner des noms sans y apporter leur histoire.

    [1] Le nom des Cohen et Lévy sont plus que des patronymes, ils correspondent à des tribus d’Israël investies des fonctions sacerdotales aux temps bibliques et attachées au Temple de Jérusalem ; des devoirs et des rituels dans la Synagogue perdurent jusqu’à nos jours.

    [2] voir acticle « Les Berbères »

    [3] Bien aimée en arabe

    [4] P 175.

    [5] Source : « A la recherche d’une communauté disparue. Les Juifs de Tlemcen de 1938 à 1954″, de Jacques Guy Benhamou, Netprint 38 Bresson.

    [6] Ce nom fréquent, pourrait également désigner le « Laskar », un soldat ottoman.

    [7] Un ami lecteur nous a envoyé ses archives personnelles, les voir en documents joints.

    source Judaiculture

  147. je voudrai conaitre mon origine moi je m’appele SENAI= industriel et on dit qu’on vient de sahnoun notre grand pere

  148. esque le nom dridi d’oregine arabe? de banou hilal .dans l’attente de votre prompte reponse veulliez accepte mes salutations

  149. Bonsoir EL BERKANI
    Je constate que vous êtes attaché à vos certitudes sur ce nom. Du Yémen vous dites ? Il est fort possible. Il faut savoir que le voyage et l’émigration ne sont pas des pratiques modernes.. Heureusement. Il y a plusieurs localités au Maghreb qui portent le nom de Berkane. J’ai en tête Sidi Ahmed Aberkane vers Oujda. C’est un mot Amazigh qui désigne la personne au teint brun par opposition à Amellal (Tan Amellal près d’In Aménas est une grande étendue désertique) Le nom de Berkani est assez courant au Maghreb. Ce qui fait dire qu’il est du terroir. Il n’est pas étonnant que vous soyez un peu Yéménite par ascendance.Mais que veut dire « El Berkani » selon le dico arabe ?

  150. DRIDI, effectivement, vous êtes bien renseigné, il s’agit d’un nom Hilalien ou des banou Souleim. Les deux formations tribales appartiennent aux Beni Saad. Hlima Saadya issue des Beni Saad a été la nourrice du Prophète.

  151. Lakhdaria chapô pour les infos concernant l’héritage commun. C’est une excellente contribution. Il y a quelques rectifications à faire.

    Je commence par le plus facile; GHOZZI et ses variantes. Selon Ibn Khaldoun, Youcef Ibn Tachfin a recruté des archers turkmènes pour renforcer la défense de Tlemcen contre les belliqueux Mérinides. Ces recrues étaient nommés El Ghozz. Ce nom s’attache aux originaires de toutes l’Asie centrale. (cité dans l’article) Le grand compositeur tlémcenien Larbi Bensari chante un poème de Ben el msayeb; « Ya l wecham » Dans le texte il y a « Bled erroum wa bled El Ghozz »…

  152. Dreyfuss bonsoir,

    Lakhdaria a donné la réponse pour CHARBIT.

  153. bonsoir, magnifique blog!!!!
    est-ce quelqu’un connait les réfernce d’un ouvrage sur les origines des noms maghrébins(toutes origines confondues); merci d’avance et bonne fin d’année

  154. Adonisbis, bienvenue au club.

    Si vous dénichez un titre sur le thème cité, on vous saute dessus ,on vous l’arrache et on vous dira un immense merci et vous gagnerez un abonnement chez le Roi de la Loubia à la rue Tanger à Alger Centre. Bonne recherche. En attendant, on navigue ensemble dans le brouillard.

  155. Bonsoir Rachid

    Sachez que tout nom commençant par أل a une origine purement arabe.
    Vous avez cité la ville marocaine Berkane, mais permettez-moi de vous rappeler que ce n’est pas une ville historique.
    La transcription de l’état civil effectuée par les colons ont déformé la racine des noms des grandes familles résistantes.

  156. El berkani, bonsoir
    Je n’arrive pas à determiner la lettre en arabe. Noune ou Kef ? Merci de la transcrire phonétiquement en lettre latine

  157. Aida demande ce que signifie AZOULAY. Merci pour elle.

  158. @ Aida via Rachid

    Azoulay, Nom surtout porté en Provence ( France ), où l’on trouve aussi la finale -aï. J’aurais eu tendance à en faire un dérivé de Auzoul, nom de personne d’origine
    germanique, mais il semble qu’on ait souvent affaire à un nom porté par des juifs, (et plus rarement par des arabes). Dans ce cas on peut envisager une racine d’origine arabe signifiant bleu (qui a donné le français azur ou le castillan azul), ou encore penser au berbère izil (= bon). Azoulay se rencontre fréquemment dans les listes médiévales de juifs méditerranéens.

    source/

    http://www.zlabia.com/patronymesja.htm

  159. Bonsoir Rachid,

    Il s’agit de AL (alif et lam) comme AL BERKANI, AL MAHDI, AL KORTOBI, AL KHATTAB etc qui ne se trouve dans aucune autre langue, hormis la langue arabe;
    Ces noms de famille cités dessus sont bien des famille d’origine arabe. Car AL en arbe est l’équivalent de l’article défini en français. Son essence verse uniquement dans la langue arabe.
    Vous avez cité Sidi Mhamed Aberkane du Maroc, mais savez vous que ce n’est sans doute pas une référence généalogique, car cela fait moins de deux siècles depuis qu’il est décédé.
    Par contre la famille AL BERKANI du Yémen remonte à une généalogie de plus de 20 siècles au minimum.

    Cordialement.

  160. Boisoir El Berkani
    Je ne doute pas que tu sois trés connvaincu des origines arabes de ton patronyme. Mais je doute que l’article « AL » soit le signe d’une appartenance exclusivement arabe. Il est tout aussi hébreux, nabatéen syriaque ,espagnol italien et peut-etre d’avantage.. Al Capone ne dirait pas le contraire. Al Paccino non plus. Sinon, Al Catras n’aurait pas fermé ses portes….
    Il se trouve que » El Berkani » ne se traduit pas en arabe. Essayez donc de questionner un prof d’Arabe sur le sens du mot. Donc, El Berkani appartient à une autre langue. Le seul mot arabe proche serait « El Bourkane » (Volcan) Trop chaud pour l’etat civil.

  161. j’ai toujours entendu dire que berkani vient d’aberkane, qui veut dire « nègre » ou son equivalent plus politiquement correct en language local tamazight
    ce qui est tout de meme verifiable, c’est que les yemenites sont souvent de couleur assez foncés….alors quoi conclure ?
    perso, je suis blond aux yeux bleus, je suis pas concerné !! lol ( non je deconne, juste une petite plaisanterie hors sujet )

  162. Bonsoir
    Je voudrais connaitre l’origine du nom Kichou
    Merci

  163. Lakhdaria, salut

    On a ici un exemple de ce qui fait l’importance du patronyme comme indicateur d’identité intime. Quand on grandi avec une définition acceptée comme une Vérité, on n’a pas envie que quelqu’un vienne bousculer ces certitudes. Parfois ça fait mal.
    J’ai du mal a faire admettre que « ABERKANE » est à l’origine de l’identification du continent AFRIQUE. averkane

  164. Lakhdaria, resalut,

    Comment définir AKLI ?

  165. Bonjour Rachid,

    Trouvez ci-joint un email provenant d’un AL BARKANI poète yéminénite retraçant les origines de sa famille (sans commentaires:
    اسعد الله روحكم

    طبعا …

    معكم سالم عبدالغني سالم عبدالله أحمد محمد أبوبكر البركاني العوذلي ال …

    و قبيلة البركاني …

    قبيلة لها أصل عريق في اليمن … منذ ألاااف السنين ….

    وفي منطقه وحده أشبه بالقريه يتواجد أكثر من ثمانين ألف بركاني ….
    ولهم باع طويل مع قبائل آل عوذل …في الحروب اليمنيه ….وتوحيد البلاد …
    وهم من بدو جنوب اليمن … موزعين في مكيراس ولودر حيث أن آل بركان اللي في لودر هم من البدو الرحل ..

    و هاجرت بركان إلى مناطق كثيره في الجزيره العربيه واليمن نفسها حيث يتواجدون في منطقة الحجاز والامارات وغيرهم..

    وهي احدى فخوذ قبيلة العواذل المعروفه ..والذين كانوا من ابرز سلاطين جنوب الجزيره ( ابحث عن مو قع سلاطين وحكام الجزيره في الانترنت) ….

    وكما يقول المثل ( أهل مكه أدرى بشعابها )

    ولو تبغى وثائق تاريخيه …. مستعدين يالعزيز….

    مودتي

    الشاعر سالم البركاني

    http://www.albarakani.com

  166. @Rachid
    on va pas risquer de faire l’affront à notre ami AL Berkani et lui signifier qu’il aurait des ailleux esclaves, il ne va pas nous pardonner !
    @Al Berkani
    votre lien est HS ( hors service )

  167. Bjr a tous,je suis a la recherche de l,origine de mon nom:AGAB,je sais que mon pére est née a Ouled Gassem et jai de la famille labàs,là ou j’ai passé la plupart de mes vacance pendant mon enfance,depuis je ne sais pas ce que est devenu cette petite commune de M’aalla,car je reside en France depuis tres lontemp,es ce possible d’avoir quelque photos de la nouvelle commune?les terres de mes encétres,par avance merci.voici mon mail:aigledudesert@orange.fr

  168. salut. Je suis Ahmed Amine Bacha ,tunisien. Mon nom s’ecrit aussi comme Bêcha ,Pas/cha et Becheh. On est d’accord qu’il est d’origine turc. cependant il y a une version qui trace ce nom au Maroc. en se basent sur le mythe transmit par les âgés de la famille, les « bachetes » étaient des soldats turcs qui venaient avec un certain amiral (il disent « sergen ») pour sauver la mosquée elzaitouna de l’occupation espagnole. j’ai entendu parler aussi des Bachas a l’Algérie,la Libye,l’Arabie,l’Irak, Turquie et même en Russie. j’ammerais bien savoir l’origine de ce nom. quelqu’un m’a dit aussi que bacha en Turku signifie les chaussures du sultan Ba et chah c’est à dire celui qui representa le kaliph comme vice-roi…..

  169. bjr j’aimerais connaitre l’origine du nom LAMRANI
    merci

  170. AGAB

    Nom commun arabe qui désigne l’aigle et tous les grands rapaces. Ouled Gassem se trouve sur une zone géographique propice à la chassse au faucon. Mais pour le reportage sur la pêtite commune de M’aalla, le mieux serait de prendre un billet d’avion. Profitez des promotions pour reprendre attache avec le pays.

  171. BACHA, Bonjour
    Vous posez une question et vous donnez plusieurs pistes de réponse. Ce nom se retrouve dans tout le fief de l’ex-Empire Ottoman. L’étymologie exacte je ne la connais pas. Mais c’est facile à trouver, il suffit de consulter un. turcophone. Pour ce qui est de BACHA que les turcs prononcent avec un « P », il concerne un titre dans la hiérarchie à l’époque de l’Empire. L’épisode que vous citez rappelle l’époque où le Pacha Khereddine a buté les Espagnols hors de Tunis non pas pour la sauvegarde de la Zeitouna mais surtout pour le port stratégique de la Goulette.

  172. LAMRANI, bonjour

    De Béni Amrane ? Peut-être. Dans ce patronyme il me semble trouver la racine AMAR. Dans la logique algérienne, on est AMRANI quand on a un ancêtre éponyme qui ne nomme SIDI 3’MAR. Avez-vous consulté des membres de votre famille élargie sur cette origine ?

  173. salut Rachid
    merci bien pour votre réponse. ça m’a ajouté plus de précision.

  174. Meilleurs voeux à toute et tous le curieux de nature et bien de choses à Lakharia 10 en commençant par le capital le plus précieux « Santé et liberté

  175. Salam
    Mon nom de famille est Chikri, mes origines sont de Beni Chiker au nord du MAroc (près de Melilia), j’aurais aimé savoir ce que Chiker veut dire en Amazigh et si c’est bien d’origine Amazigh
    Merci à vous pour toutes ces infos
    Hanan

  176. merci Rachid et meilleurs voeux ainsi qu’ à tous les autres lecteurs du site, evidement avec tous les bonnes choses qu’on peu souhaiter

  177. Bonjour, bonne année! et merci pour tout ce travail sur les noms de famille; On y trouve pas mal d’infos utiles,
    Je porte un nom un peu particulier: ELBEY, j’aimerais savoir pourquoi il a été attribué à mon arrière-grand-père, Marocain établi en Tunisie vers 1850. A priori, je ne suis pas un descendant des anciens BEY de Tunis, alors pourquoi ce nom particulier? Merci d’avance.

  178. ELBEY, Bonsoir

    Ce patronyme est souvent donné au fonctionnaire attaché à l’administration de l’époque Otomane. C’est la raison qui explique sa popularité. C’est l amême logique qui a fait « BABA-ALI qui est le fonctionnaire attaché à la Sublime Porte « Elbab el Ali »

  179. merci . je voudrais connaitre l origine du nom de AMARA sachant que ce nom est repandu a travers plusieurs villes d algerie et dans tous les pays arabes.ma tante,rahimaha allah, me disait une fois que nos ancetres sont venus de syrie exactement de la region du cham.

  180. Amara, bonsoir

    Vous avez le mérite d’avoir questionné votre tante. Malheureusement, cette habitude se perd. Et ainsi, des archives orales de grande valeur se perdent avec la disparition des générations anciennes. C’est pourquoi, je recommande de consulter les personnes âgées encore valides au sein de nos familles et nos proches. Ne pas le faire c’est du mépris. Il faut tout recueillir , tout noter et transmettre aux enfants pour éviter qu’ils soient remplis de mauvaise télévision et de vide. C’est ça le devoir de mémoire bien compris.
    Ceci dit, il n’existe pas de région en Syrie nommée « Cham ». Pour les ancien géographes Arabes, Bilad Eccham recouvre l’ancien territoire de Mésopotamie, Irak et Syrie. On retrouve, ainsi, des noms de « CHAMI » Quant à AMARA, c’est un nom bien réparti dans le monde arabe et dont la racine et AMAR qui doit être un ancêtre éponyme.

  181. j’aimerai connaitre l’origine de mon nom de famille chahmi s’il vous plait mon grand pere est né à tlemcen

  182. je souhaite vivement que vous m’expliquiez la signification de « Ait Adjedjou »
    Je vous remercie

  183. “Ait Adjedjou” me fait penser à “Ait Azezou” (les enfants des genêts) , ou “Ait Adjedjig” (les enfants des fleurs)

  184. Ait Adjedjou

    Un patronyme d’essence maraboutique de Grande Kabylie. Il se décline, à l’origine en AIT EL HADJ EL DJOUDI simplifié et mal transcris par l’administration en 1880. El Djoudi désigne l’homme qui se consacre à la lutte et la défense de sa communauté. La noblesse guerrière. Ladjouad au pluriel. Contrairement aux intellectuels (Tolba)qui s’adonnent aux études et la spiritualité et la littérature. Il faut penser que El Hadj el Djoudi serait le fondateur d’une Zaouia et que ses descendants comme ses fidèles ont hérité le nom Ait Adjedjou. Merci pour ukerdis qui m’éclaire sur le prénom DJEDJIGA.

  185. Bonjour,je viens de decouvrir votre site et je vous remercie pour les efforts que deployez pour aider les gens à remonter jusqu’a leurs origines.Mon nom de famille est hannachi j’habite au nord de la Tunisie et ma mere me racontait que ses arrieres parents venaient d’Algerie.je voudrais savoir est ce que les Hannachi sont bien des berberes ou des arabes.Je sais aussi qu’il ya des hannachi en Kabilye.Merci beaucoup et mes meilleurs salutations.

  186. Hannachi, bonjour
    Ce nom indique l’appartenance à la grande tribu aurassienne des H’nancha. Leurs territoires et leurs zones de parcours débordent en Tunisie, les frontières ayant été tracées plus tard. On trouve des Hannachi partout en Algérie. Pour l’histoire, El H’nancha ont été à l’origine de la fameuse révolte de 1871 qui est parti des environs de Batna. Apprenant le départ prochain des appelés chaoui vers la France pour réprimer les Communards de Paris, les H’nancha ont observé un sitting autour de la caserne. L’intervention de la gendarmerie française a été le point de départ d’une de la révolte. Un gendarme reçoit une caillasse sur la tête et tombe de son cheval. Mort sur le coup. La révolte embrase tout le pays Chaoui. El Hadj el Mokrani prendra le relais. Mais franchement, je ne sais pas s’ils sont de souche Hilalienne ou Berbère. Je vous souhaite du succès dans votre enquête.

  187. Hannachi suite,

    Pour plus de détails, je vous conseille de lire André Noushi , historien et sociologue. Il consacre un long chapitre sur les H’nancha. Quant au titre du livre, c’est le trou de mémoire. Je m’en excuse.

  188. bonjour Rachid, et à tous
    voici deux liens pour rechercher des publications et livres gratuit sous forme PDF, ca peut aider à trouver d’autres infos complementaires

    http://www.pdfgeni.com/

    http://www.pdf-search-engine.com

  189. Bonsoir Lakhdaria,
    Tu nous a fait découvrir une vraie caverne d’Ali Baba. J’ai pu y aller et visiter les rayons. Très intéressant. Merci pour tous les curieux de l’histoire.

  190. quel es mon d’origine de nom fe famille gassem

  191. Timensiwin,

    Isem n udrar Bouzegza yekka-d si Azegzaw (vert) : adrar azegzaw. Zik yeččur s izmawen, iγelyas, …

  192. Salut
    je voudrais savoir l’origine du nom Bellal-بلال mais pas billal cest bien Bellal.mon pere est originaire de El kala ex Annaba -Daira de bouteldja

  193. salut

    Joyeuse St Valentin (Tameγra n Ismunen tameggazt )

    A taneqlet
    Mi ẓẓiγ ẓẓerb ubeṛwaq
    Yuli-t weqcic
    Yečča lexṛif d aleqqaq
    Yečča yeswa
    Bab bbuxxam γer ṭṭaq

    http://iflisen2008.over-blog.com/article-27933588.html

  194. Reportage (Lundi 16 Février 2009)

    Situation sécuritaire
    La kabylie à la croisée des chemins
    Par : ZOUBIR FERROUKHI

    lire l’article : http://iflisen2008.over-blog.com/article-27986685.html

  195. @ukerdis
    je viens d’ouvir un billet sur le sujet, à savoir les questions politiques y compris securitaires, tes deux derniers commenaires y seraient plus appropriés

  196. Salam, est-ce que quelqu’un saurait quelle est l’origine des Bouguila, je suis originaire de Sayada à côté de Monastir en Tunisie?

  197. salut

    À propos du léopard de Naciria et de Tadmait :

    http://iflisen2008.over-blog.com/article-28184862.html

  198. @ukerdis

    encore une fois, essayons de laisser ce fil reservé au sujet de l’ origine des noms de famille traité
    si chacun y poste des sujets differents, la lecture deviendrait fastidieuse et desagreable,
    rappel avant d’effacer les hors sujets

  199. bonjour j’ai posté ma question il y a quelques temps de cela concernant mon nom de famile mon grand pere est ne en 1889 a tlemcen du nom de chahmi abdallah ben bouaza djebli pourriez vous m’aider à savoir l’origine exacte de ce patronyme merci d’avance

  200. bonjour je voudrais savoir l’origine et l’histoire du nom de fammille tlemcenien kazitani

  201. je suis tunisienne je veux savoir l’origine de mon nom de famille « BEN KHALIFA »

  202. Kazitani se définit comme « Juge subsidiaire » Autrement dit « El Qadi ethani »

  203. Salam, rachid tu peut me dire d’ou vien le nom Bouguila, je suis originaire du aahel tunisien?

  204. Bonsoir Chahmi

    Chahmi du mot arabe « Echahama » qui signifie « courage »
    Chahmi est donc l’homme de courage.

  205. Ahlan BOUGUILLA

    El Guilla, El Guella, El Kolla, autrement dit « la cruche »
    Bouguilla « l’homme à la cruche »

  206. Merci beaucoup Rachid mais est-ce que tu peut me dire de quelle origine cette famille est? par exemple si elle est arabe, berbère ou turc????

  207. BOUGUILLA, « L’homme à la cruche » ou mieux encore « LE POTIER » est un métier. Il ne donne aucune indication sur l’origine ethnique. On est sûr qu’il n’est pas Turc. Ceci dit, il faut se rendre à l’évidence que le Maghreb est peuplé de berbères et de façon nettement majoritaire. La différence est dans la langue seulement. (berbérophone ou arabophone) En,Tunisie qui est un plat pays, les gens sont arabophone en raison des contacts importants avec les axes commerciaux avec l’Orient. Il n’existe pas en Tunisie de zones enclavées, refuges du Tamazight comme c’est le cas en Algérie et au Maroc marqués par des régions difficilement accessibles. Pour information, vous constaterez que toutes les villes Tunisiennes et tous les lieux dits ont une identité Tamazight. A quelques exceptions comme El Kaïraouan, fondé par Okba. Et d’ailleurs ce nom d’où est tiré « CARAVANE » nous vient du Persan.

  208. Merci beaucoup de m’avoir éclairé, quand à l’origine je pourrai penser qu’elle a plus de chances d’être arabe hilalienne, vu que ma ville d’origine est située dans le Sahel qui était le bastion des hilaliens!!!!!!!!
    Sinon est-ce que tu saurait aussi quelle est l’origine du nom Soued ( le nom de ma mère)????

  209. Bonsoir BELLAL

    Petite précision administrative; El Kala n’est pas « ex Annaba ». Ce sont deux villes distinctes séparées par une distance de 120 km. Au milieu, se trouve la Daïra de Boutheldja , juste après Ben M’hidi aux environs du Lac des Oiseaux, un site d’une singulière beauté appelé à disparaître sous la caillasse du projet d’autoroute. Adieu les la nature et les oiseaux, adieu l’écosystème. L’autoroute va finir comme une impasse à l’entrée de la frontière Tunisienne. Car les Tunisiens qui savent mieux que nous aimer leur pays ne veulent pas gâcher la nature. Désolé pour ce hors sujet.
    BELLAL s’explique de plusieurs façons; La racine « EL BEL » (La source aux Chameaux) désigne le troupeau de dromadaires. Le propriétaire c’est BELLAL qui est aussi l’éleveur. Il y a la localité de Ain El Bel dont les originaires peuvent porter le patronyme de BELLAL. Mais si l’on remonte à plus de 3000 ans dans l’histoire de cette région, on peut supposer que ce nom est issu d’une ancienne divinité Carthaginoise nommée BAAL.

  210. BELLAL

    Erratum ; Lire « Ain el Bel qui est la Source aux Chameaux » Merci

  211. tounsi 936

    Il est vrai que le Sahel est dédié aux pâturages et l’élevage. C’est la spécialité des Banou Hilal. Pour savoir vos origines, je vous suggère de revisiter la mémoire familiale. Les hilaliens transmettent d’une génération à l’autre les hauts faits de Djazia el Hlalia , Bendiab etc..

  212. salam Rachid,

    Peux tu me renseigner sur l’origine du nom Medjahed.
    Ahmed

  213. Bonsoir Medjahed

    L’ethymologie de MEDJAHED est simple. C’est une prononciation dialectale du mot « MOUDJAHID » à savoir, celui dédie sa vie à une cause noble.

  214. Salem

    Merci Rachid

    Ma famille est localisée dans la willaya de mostaganem( à env. 50 km à l’est de mostaganem ) à hadjadj(le dahra, je crois.)
    Peux tu me dire de quelle origine elle pourrait être.

    Ahmed

  215. SALAM ALEIKOUM
    JE DESIRE SAVOIR L ORIGINE DE MON NOM DE FAMILLE BOUFRAINE D APRES MON PERE CE NOM VIENDRAIT D UN TERRAIN PROCHE DE NOTRE VILLAGE EN ALGERIE A BEN KRAMA MSIRDA

  216. BEN KRAMA WILAYA TLEMCEN

  217. Réponse à Medjahed

    Pour déterminer les origines, il faut se référer à la culture familiale. Autrement dit, il faut préserver le message que vos parents vous laissent en héritage. Un jour ou l’autre, vos propres enfants vous poseront des questions subtiles et vous serez bien ennuyés si vous avez rompu le fil conducteur de la parole. Vous devez être dépositaire du message qui aide les enfants à grandir dans le respect des liens familiaux. Soyez attentifs à ce que disent les anciens dans votre famille. Ceci dit, le Dahra et la région de Mostaganem et Marst el Hadjadj ont été le fief de grands guerriers à l’époque de l’invasion Espagnole à l’exemple de Sidi Lakhdar Benkhelouf, grand poète célèbre enterré à Mostaganem. Il fût homme de lettre et Moudjahid mort face à l’ennemi au 16ème Siècle. Il est chanté par Maître Bouadjadj pour lequel nous souhaitons un rapide rétablissement. Vous comprenez donc pourquoi la fréquence du patronyme MEDJAHED et BENMEDJAHED dans cette partie de l’Ouest Algérien.

  218. Réponse à Yahya pour BOUFRAINE

    Ce nom désignerait l’artisan dont la spécialité est la construction de fours de boulanger et le bain publique.
    Fraine , pluriel de feraouna est aussi le nom d’une plante en forme d’ognon qui donne une belle fleur. C’est une plante médicinale, purgative et provoquant des allergies. La peau gonfle à son contact. Elle est donc toxique. Elle était utilisée par les appelés pour échapper au service militaire à l’époque coloniale.

  219. Salut,

    Une écrivaine cubaine d’origine canarienne aimerait savoir l’origine de son nom de famille Isser. Elle pense que c’est un nom d’origine berbère étant donné que ses ancêtres étaient des îles Canaries.
    Si vous pouvez l’aider, me contacter :

  220. SINCERES REMERCIEMENTS RACHID CES INFORMATIONS ME SONT BIEN UTILES
    SALAM ALEIKOUM OU RAHMAT ALLAH OU TAALA OU BARAKATO

  221. Tsser des Canaries

    Vers 100 avant JC, Juba II, Roi de Maurétanie ayant pour capitale l’actuelle Cherchel (Cesarée) ordonne l’exploration des iles Canaries. Juba II, arrière petit fils de Massinissa est un brillant savant de son époque à tel point qu’il est le seul étranger à avoir sa statue à Athènne. Il a écrit de nombreux traités sur des sujets précis. Les iles en question furent peuplées par des berbères « les Gouanches » lesquels sont systématiquement massacrés par les conquistadors espagnols à partir du 15ème siècle. Le nom de Gouanche est en lien avec Louanchi je présume. Isser est un toponyme algérien d’origine berbère. Je poserais la question à ma mère sur la signification exacte du terme. Je te le promet. Pour info, à Madère, on a retrouvé de nombreuses inscriptions Tifinagh gravées sur la roche.

  222. Sur Juba 2, je conseille la lecture d’un excellent article, bien documenté de l’historien Stephane Gsell paru dans le volume 68 de 1927 la Revue Africaine (SNED ALGER) « Juba 2 Savant et écrivain » Cette revue est disponible encore chez quelques libraires, notamment celle de la fac centrale d’Alger près du tunnel; Merci et hommages à Youcef Nacib, ancien DG de la SNED qui a fait rééditer cette revue.

    • Rectification tardive; Youcef Nacib, sociologue, écrivain, était le directeur de l’Office des Publications Universitaires OPU et non la SNED.

  223. Bonjour, je voudrais dire à hanachi de tunisie que les hanancha se trouvent dans la régions des aurès, e kabylie et aussi dans la ville de n’gaous wilaya de batna et comme beaucoup de noms arabes que portent les tunsiens comme les chatti, aouidette, benhamouda, menai, bouaoune chabani une longue liste de noms arabes qui se trouve en algérie et en tunisie,pour le nom benyagoub, chartbit, benhamou, ils sont d’origine juives seulement c’est qu’en algérie çà reste toujours un tabou de parler des juifs alors que la présence juive en algérie est une réalité que personnes ne peut nier et avant l’arrivée de l’islam nous étions soit berbères ou arabes soit juifs ou chrétiens il est temps de lever le voile sur nos vrais origines est d’accepter la réalité de ce qu’on et d’accepter nos origines

  224. Merci Rachid pour ces infos, je les transmettrai à cette amie cubaine, auteure d’un ouvrage sur la quête de ses origines « La Voix du Sang ».

  225. SALAM ALIKOUM rachid,

    Peux tu me donner la signification du nom bechikh

    Hamed

  226. bonjour Louisa , je suis Hannachi de Tunisie,je vous remercie pour les informations concernant les hnanchas qui se trouvent en Algérie mais est ce que vous pouvez me dire s’ils sont d’origine berbere ou arabe

  227. Bonsoir Ahmed BECHIKH

    Cheikh est un titre dans la hiérarchie tribale. Il peut être honorifique quand il est attribué pour les qualités de sagesse et de conseil. Il peut aussi designer la personne qui la pleine autorité sur un groupe. Il est devenu patronyme assez courant. Le fils du Cheikh c’est Ibn Cheikh qui se prononce Bencheikh. ou Benchikh. Je pense que votre nom a été mal transcrit par un omission de la lettre N.

  228. UKERDIS

    Buenas tardes

    J’ai retrouvé un livre qui retrace un peu les liens entre l’archipel des Canaries et Cuba. Ces relations remontent à la découverte de l’Amérique. « AVEC LES PHENICIENS » de Jean Mazel. Les énigmes de l’Univers (Robert Laffont ) Paris 1968.

  229. Bonjour est-ce que quelqu’un connaitrait l’origine du nom Soued?

  230. salam aleikoum Rachid,

    pourrais tu me renseigner sur l’origine du nom hennous.

    Merci

  231. Azul Rachid,

    Merci pour la référence , je vais essayer de trouver le livre.

  232. Bjr,

    Ma grand-mère s’appelait Delci . Je cherche l’origine de ce nom de famille, et me demande si cela ne venait pas de Dellys. merci

  233. Delci

    C’est juste. Delci « qui vient de Dellys ».

  234. bonjour, je voudrer repondre a celui qui a ecrit sur l’origine de son pére celui de mecheria.

    effectivement a mecheria il existe le nom de SLIMANI
    LA CREATION
    En 1881, le général Colonieu fonde Méchéria. De la forteresse d’Aïn Benkhelil, bâtie cinq ans auparavant, le général Négrier lance ses colonnes contre Cheikh Bouamama. Celui-ci défait, la sécurité commencera à régner dans le pays. Le rail venu de Bogtob arrive en 1883 à Mécheria, jalonné sur son parcours par de minuscules gares fortifiées, perdues dans l’ennui morne du plateau. En 1887, il parviendra à Aïn Sefra. Cependant, la redoute est construite, vaste quadrilatère de murs à l’intérieur desquels s’élèvent quelques baraques. Comme pour toutes les colonnes du Sud oranais, des civils ont suivi, marchands d’alcool ou d’amour. Les Hamyan, d’abord égaillés dans les profondeurs du Gharb, reviennent, curieux, rassurés. L’autorité militaire appelle quelques chefs Hadj Lehbib, Hadj Kaddour. Quelques baraques de plus sont bâties en dehors de la redoute, à proximité de la gare; le village est né. Chaque jour, l’acier luisant s’enfonce un peu plus vers le sud. Il parvient à Aïn Sefra d’abord, Beni-Ounif ensuite, et enfin Colomb Béchar. Bientôt, les villages créés dans un but stratégique, puis vidés de leurs garnisons, meurent par hémorragie. C’est ainsi que périclitèrent et moururent Moghrar, Duveyrier et Djenien Bourezg. Mécheria ne mourut pas parce qu’il se trouvait au centre d’une immense région d’élevage et qu’il devient tout naturellement un important marché. C’est maintenant une agglomération de 4022 habitants en voie d’accroissement rapide. De l’autre côté de la voie ferrée, bien à l’aise sur la pente douce du plateau, s’étale le village avec ses lignes rectilignes, ses vastes places et les maisons sans étages. Elles sont roses les maisons, d’un rose doux, couleur d’horizon ou de brique pâle. Les premières élections communales du 05 février 1967.
    LES HABITONS.

    14 TRIBUS forment la grande tribus des HAMIANES,et les KSOURIENS.
    SLIMANI, existe chez les AKERMA, les GHIATRA les MEGUAN, les BEKAKRA et les REZAINA anssi que chez les OULED SID ECHEIKH.
    si vous voulez d’autre informations veillez me contactez par EMail et merci.

  235. je voudrai bien connaitre l’origine de mon nom de famille merçi

  236. La réponse pour BELLAL est donnée plus haut. (25 février)

  237. SIGNIFICATION ET ORIGINE DE NOM DE FAMILLE …………KRINAH….MERCI BIEN

  238. J AI TROUVE QUE NOTRE BRANCHE VIEN DE HARRAT C EST TOUS

  239. allo!!!….

  240. bonjour,RACHID ,j

  241. Y A T IL QUELQU UN!

  242. Wissem, bonsoir,

    Je suis à l’écoute

  243. BONSOIR,Rachid je suis desole,ma connexion me rend fou….;je cherche savoir mes arriere origine et la signification de mon nom de famille;/KRINAH/

  244. salut RACHID ca va bien?

  245. J attend ma reponse;;;;;;à la prochaine;;;;salam 3alaikoum

  246. SALAMO 3ALIKOUM

  247. Rachid,ou etes vous ami des benifoughal?

  248. bonjour j attend avec pationce

  249. Bonjour Wissem, désolé de t’avoir fait attendre si longtemps. Quand je me déplace, je ne prends pas mon ordi.
    Quelle est l’origine de KRINAH ? Franchement, je ne sais pas pour l’instant. Cependant, il me semble qu’il s’agit d’un patronyme aux racines lointaines de l’époque Punique (l’époque phénicienne et Carthage) si l’on tient compte de la racine « KR » un nom commun qui désigne la localité, la Cité, la ville. C’est la même phonétique en Arabe puisqu’on dit « KRya » El Keria pour désigner le v illage. Le nom même de Carthage, « KER TAGENNA » veut dire  » la nouvelle ville ». En final, pour KRINAH, nous avons une explication cohérente pour le début « KR » mais pas d’explication pour la final par manque de connaissances sur cette langue punique.

  250. Wissem,
    Il fallait conclure, tout de même, pour dire que KRINAH pourrait désigner « le citadin » comme on dit de façon courante « Wlid el Blad »

  251. Merci;beaucoup RACHID,s il ya du nouvaux je suis toujour a l ecoute…………MERCI ami des foughalis

  252. Bonsoir Hennous

    A défaut de te renseigner sur la signification, votre nom me rappelle une tragédie en ce mois de mai. Hennouz un jeune aspirant, revient de guerre 39/45 couvert de gloire. Il n’aura jamais la joie de revoir son père et ses trois frères fusillés par les Français au bord du ravin de Kherrata en mai 45. Seul le petit frère a réussi à éviter le peloton d’exécution en se précipitant du haut de la falaise. Témoignage dans le film de Mehdi Lalaoui sur mai 1945. Pour l’étymologie, on verra plus tard.

  253. quel est l’origine du nom kerchich originaire de guerrouma ?

  254. Rachid, pourrait-tu me renseigner sur les origines des Soued

    • Soued, tel qu’il est écrit et prononcé désigne le Noir ou le Mat foncé. L’origine étymologique est Asoued. A l’origine il fût un prénom choisi comme un bouclier pour conjurer la mort et « le mauvais oeuil » . Même signification historique pour « Akli ». L’ange de la mort est censé s’interêsser exclusivement aux beaux enfants mâles.

  255. KERCHICH

    Au moins trois possibilités:

    1°En Tunisie, il y a un patronyme « Gourchi » qui signifie le Koreichi dans le dialecte Hilalien ( Koreich étant une ethnie dominante de Mekka, en Arabie.)

    2° KERCHI sans le ch final désigne la personne originaire de la Crète, une île de l’archipel grec. L’empire Ottoman a drainé bon nombre de marins de toute la Méditerranée qui ont fait souche en Algérie et en Tunisie. Il faut finaliser l’enquête par l’établissement de votre famille depuis les quatre derniers siècles. (interieur du pays ? Ville côtière ?

    • merci bien rachid pour les informations et les commentaires.
      tous ce que je sais de ma famile est qu’ils sont originaire des monts de palestro.

  256. Coucou et amitiés à tous

  257. Fellous découle d’une particule de filiation qui remonte à loin dans le temps. Il s’agit de « FILIUS » latin de l’époque romaine qui désigne « Fils de  »
    Donc, ce patronyme n’a pas de lien avec « le poussin » comme on pourrait le croire.

    ACHOUR ; l’explication magistrale nous est donnée dans le dictionnaire Jana Tamer « Les sources étonnantes des noms du monde arabe (Ed Maisonneuve et Larose) C’est l’un des trois noms de l’Assyrie qui comprend un vaste empire qui va du Nil à l’Indus à partir du VIIIème siècle avant JC. C’est un nom et aussi prénom populaire dans la dispora syriaque et chez les arméniens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés