Dix-huit terroristes négocient leur reddition

terrorisme<B>Dix-huit terroristes négocient leur reddition </B>
<U> A. DEBBACHE </U>

Pas moins de dix-huit terroristes, et à leur tête Ahmed Djebri, l’ex-bras droit de Hassen Hattab, sont sur le point de se rendre aux autorités, apprend-on généralement de source bien informée. Huit terroristes affiliés au GSPC de Hassen Hattab se trouvent actuellement en trêve au niveau de la forêt Lalla Oumessad à 3 km au nord de la ville de Lakhdaria.
Selon nos sources, quatre autres terroristes auraient rendu visite à leur famille en début de semaine. L’ex-bras droit de l’“émir” du GSPC Ahmed Djebri aurait passé la nuit de samedi à dimanche chez lui au niveau de la localité Belazem à 2 km au nord de la ville de Lakhdaria, Khaldi Djamel se serait pour sa part rendu chez sa famille à Ouled Aïssa à 3 km est de Lakhdaria, Saoud Djamel et Khaldi Mohamed habiteraient au centre- ville. Ce dernier, au vu des actes commis au niveau de sa ville natale, a préféré se rendre à <B> Bouderbala </B> chez ses cousins maternels. Ils activaient tous dans la phalange El-Forkanne, la plus importante en nombre activant dans la région de Lakhdaria. Ces terroristes sont venus confirmer à leur famille leur décision de renoncer aux actes terroristes et leur fidélité à leur ex-chef Hassen Hattab. Actuellement en trêve, ils attendent la promulgation de la loi leur permettant de déposer leurs armes et rejoindre la vie civile. Nos sources parlent de la reddition de trois autres au niveau de Médéa, cinq à Bentalha et deux à <B>Ammal (Boumerdès)</B>. Le nombre sera revu à la hausse dans les prochains jours car les contacts entre les familles des terroristes et les services chargés vont bon train. Selon nos sources, l’accrochage de <B>Kadiria </B> a faussé les calculs de reddition. Ces-ci jours, trois importantes phalanges activant à Lakhdaria, Sidi-Ali Bounab et Lakhdaria se sont donné rendez-vous au niveau de la forêt d’Errabta (hauteurs de Kadiria). Le conclave devait discuter les conditions de reddition d’un nombre important de terroristes activant dans la région. Les opposants de la paix avaient brouillé les pistes. L’un des terroristes aurait informé les services de sécurité sur la présence d’un important groupe terroriste avec un arsenal d’armes de guerre sophistiquées. Une opération de ratissage avec l’utilisation de deux hélicoptères de type Apache a été déclenchée. Le bilan final serait d’une vingtaine de terroristes abattus, mais seuls neuf ont pu être acheminés à l’hôpital de Lakhdaria pour identification. Par ailleurs, trois jeunes (deux âgés de 18 ans et de un dix-neuf ans) originaires de <B> Bouzegza </B> auraient rejoint le maquis cette semaine. Ils auraient rejoint le sinistre Dekmir, ex-militaire et opposant farouche au projet de charte pour la paix et la réconciliation, activant actuellement au niveau <B>des monts de Bouzegza, Boukram et Guerouma. </B>

Nov 01, 2005
In « Liberté »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s