les routes communales

routes communales

Le journal des locales Edition du 15/10/2007


Des chemins communaux à réhabiliter

Les voies les plus dégradées demeurent incontestablement celles qui sont classées dans les catégories «chemin de wilaya» et «chemin communal». Nous pouvons citer à titre d’exemple le CW93 qui passe entre Maâla et Zbarbar pour aboutir à Guerrouma. Prenant naissance à Lakhdaria, il longe Oued Bouamoud et rejoint, au sud, la RN8 dans la banlieue de Tablat. C’est, sur plus de 30 km, le type de route de montagne par excellence. Pendant les années chaudes du terrorisme, cet axe routier était «pris en otage» par les groupes armés qui y enfouissaient des bombes ou des engins explosifs artisanaux. Couvert par des espaces forestiers assez denses, il est caractérisé par une chaussée trop étroite, des virages en épingle à cheveux et des excavations rendant la circulation très difficile.
Ce n’est que récemment que des travaux de réhabilitation ont été entrepris sur certains axes routiers comme le CW20 (Sour El-Ghozlane-Bordj Okhriss) qui fait partie de l’ancienne voie romaine allant de Berrouaghia à El-M’hir et le CW24 (Bechloul-Sidi Aïssa via Bordj Okhriss). Le CW127 (Bouira-Sour El-Ghozlane) est actuellement en cours d’aménagement entre El-Hachimia et Bouira. Cependant, les travaux sont limités à un simple tapis de bitume. Mais le trafic infernal que connaît cet axe routier depuis au moins deux ans (transport vers le sud-est du pays des produits de carrières et des matières premières, circulation de bétaillères et de ‘’cocottes’’ de ciment,…) exige une nouvelle plateforme à construire selon les normes adaptées à la densité et au tonnage du trafic.
Les autres parties limitrophes de ces deux tronçons sont tributaires de grands ouvrages d’art (viaducs et tunnels) qui seront livrés probablement avant la fin de l’année en cours.
L’exécution des travaux sur terrain ont enregistré des retards dus essentiellement aux intempéries de l’hiver rigoureux 2004/2005 et aux procédures d’indemnisations des propriétaires des terrains sur lesquels passe l’itinéraire de l’autoroute. Malgré les retards enregistrés par la wilaya en infrastructures routières au cours des quinze dernières années, d’immenses efforts sont actuellement déployés pour les rattraper et mettre la wilaya au diapason de ses ambitions de développement économique et social dans son intégralité.

O. K.

infosoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s