Journée de sensibilisation à la préservation de l’arbre

STOP AU BETON

La conservation des forêts de la wilaya de Boumerdès a célébré la Journée mondiale de l’arbre par une sortie sur le terrain à l’intention de la société civile.

Les jardins de la station de traitement des eaux usées de l’Office national d’assainissement (Ona) de la ville de Boumerdès ont été choisis par M. Chelighem, le conservateur des forêts de cette wilaya, pour lancer une action de volontariat de plantation d’arbres. «Le choix de l’endroit est ciblé afin de sensibiliser doublement les citoyens sur la nécessité de la préservation de l’arbre et de l’eau. Ces deux éléments naturels sont liés à la vie de l’homme qui doit, de son côté, réparer tout ce qu’il a détruit dans son environnement», nous confie M. Chelighem. Jeunes scouts de Zaâtra, fonctionnaires des services des forêts, membres de l’Association de protection de l’environnement et du patrimoine Ecologica de Bouzgza/Boudouaou et d’autres volontaires se pressaient pour planter chacun quelques arbres. A la fin de cette action, le conservateur a pris la parole pour faire le bilan de l’action de son département et redonner à la conservation, dit-il, sa vocation première, principalement la préservation des forêts et le reboisement. Au préalable, le conservateur n’a pas hésité à ouvrir une parenthèse historique en rappelant que l’année 1872, date à laquelle a eu lieu la première célébration de l’arbre, coïncidait avec la promulgation de la loi sur l’indigénat dans notre pays. Il conclut cette intrusion dans l’histoire de l’Algérie : «Aujourd’hui, nous sommes libres dans notre pays que nous devons préserver.» Revenant sur le bilan de ses services, il affirme que le programme de la wilaya en matière de reboisement concerne 1 860 ha. Ce programme financé par l’Etat coûte 14 milliards de centimes. De son côté, Sonatrach parraine, selon M. Chelighem, 200 ha situés dans la forêt de Kahla, commune de Larbatache. Cette entreprise a d’ores et déjà versé, d’après le conservateur des forêts de Boumerdès, 3 milliards 700 millions de centimes afin de concrétiser ce programme spécifique de 200 ha. Il ressort du bilan de ces opérations, qui durent depuis deux années, que 820 ha ont été plantés, soit 60% de la superficie arrêtée. Ce programme sera clôturé obligatoirement en 2009. Dans le sillage de cette action d’envergure qui touche toutes les communes de la wilaya de Boumerdès, 1 000 emplois ont été créés à chacun des exercices 2006 et 2007 et durant le premier trimestre 2008, 400 emplois ont été mis sur le marché, d’après l’orateur. Conjointement aux actions de reboisement, la conservation mène, selon son premier responsable, d’autres actions dans le secteur du développement rural. «Nous avons en outre la mission de revitaliser les espaces ruraux, de créer des emplois et d’améliorer les revenus des citoyens des montagnes», conclut-il.
Abachi L.

le soir d’algerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s