Huit familles menacent de se suicider

Lakhdaria

Huit familles menacent de se suicider collectivement

Huit familles résidant au lieu dit Hazzama sur les hautes cimes de la commune de Lakhdaria menacent de se suicider collectivement si aucune décision n’est prise rapidement pour prendre en charge leurs revendications par les pouvoirs publics et la société canadienne en charge de la réalisation du projet du refoulement de l’eau à partir du barrage Koudiet Acerdoun dans sa tranche n°1. Ces familles des postes d’emploi, comme il a été convenu lors des différentes réunions les ayant réunies.

La cause essentielle du désespoir de ces familles reste inhérente au litige qui les opposait au début avec cette entreprise mais qui fut vite réglée lors d’une réunion qui avait réuni aussi bien les propriétaires des terres sur lesquelles se réalise ledit projet que les différents responsables concernés, à savoir la direction de l’hydraulique et le Cadastre.

C’est une réunion qui s’est tenue au courant du mois de septembre 2007 dans laquelle un engagement a été pris par les responsables présents pour la prise en charge de toutes les inquiétudes de ces familles, et en particulier le recrutement de leur progénitures au niveau de cette entreprise canadienne… Dans le même sillage, il a été décidé aussi d’assainir la situation en vertu du droit préférentiel, à savoir faire bénéficier les membres de ces familles ayant accepté la réalisation du projet sur leurs propres terrains et propriétés en contrepartie de probables postes d’emploi. Jusqu’à aujourd’hui, répliquent les représentant de ces familles, rien ne fut concrétisé pour des raisons qui restent encore inconnues selon eux.

En outre, continuent-ils d’expliquer, ladite entreprise étrangère a donné même des garanties en matière mais au regard des résultats réalisés il ne fut rien de tels en comparaison des garanties avancées au début. Pourquoi ? “Aucune réponse pour le moment”, rétorque l’un d’eux.

Il est à signaler comme il a été rappelé par lesdites familles qu’à l’origine, il y a eu un terrain d’entente entre ladite entreprise pour la réalisation de ce projet de grande envergure même sur le choix du terrain. En outre, certaines conditions furent posées en contrepartie de l’avantage du recrutement des membres de leur famille : celle portant à alimenter ladite populations en eau potable à partir de ce barrage à laquelle, s’ajoute le point de faire bénéficier ladite localité d’un miniprojet se rapportant à l’assainissement avec la possibilité de leur laisser trois regards pour y raccorder leur eaux usées sans omettre de mentionner la demande de la réalisation d’une piste d’une largeur de deux mètres comme passage afin de regagner leurs demeures.

Quant au glissement de terrain, il y aurait eu même un accord de principe pour le prendre en charge au profit de ses familles. Pour l’ensemble de ces revendications, ces mêmes familles demandent au wali de Bouira d’intervenir aussi rapidement que possible pour une solution durable qui sied avec leurs préoccupations avant que ne soit pris de leur part une action collective qui restera dans les annales de la wilaya, à savoir un suicide collectif, ont-ils conclu.

Messad K.

Depeche de la kabylie

Une Réponse

  1. […] nouvelles promesses, des Algériens ont fait d’autres promesses. Lu dans La Dépêche de Kabylie, 8 familles de Lakhdaria promettent de se suicider collectivement si des emplois ne sont pas créés pour leurs enfants, comme promis par l’entreprise qui a […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s