Lalla Khedidja : enfin réhabilitée

Saharidj

Lalla Khedidja : enfin réhabilitée !

“Nul n’est prophète en son pays”. Voilà un adage qui s’applique bien à la sainte patronne de Tamgout. Cette dernière, ayant vécu dans la région des Imcheddalen durant le VIIe siècle et connue de par le monde pour être une poétesse et une pieuse femme vénérée par la population locale, se trouve malheureusement méconnue dans sa propre région. En effet, c’était pour le moins curieux d’apprendre qu’officiellement on n’a pas encore enregistré le fait que cette dernière est enterrée dans son village natale “Ivelvaren”, dans la commune de Saharidj, sis à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Bouira. Au niveau de la Direction de la culture, dont le directeur est sensible aux questions de réhabilitation des sites historiques et autres vestiges, on prend ça pour une découverte. C’est ainsi que nous apprenons qu’après une sollicitation des élus de l’APC de Saharidj quant à la mise en valeur des différents sites, le directeur de la Culture avait envoyé sur place ses collaborateurs pour répertorier ces endroits susceptibles d’être pris en charge à l’avenir. Ainsi, pas loin que mardi dernier, une équipe de la direction de la culture accompagnée des élus de l’APC avait fait une tournée au niveau de cette commune. Cette dernière avait selon nos sources visité quelques sites dont le mausolée de Lalla Khedidja.

Par la suite, et vu cette “découverte” qui se fait au grand jour, les responsables compétents auraient décidé d’y mettre tous les moyens pour déterrer ce qui est un symbole de la culture locale. Pour première initiative dans le sens de la réhabilitation de cette sainte, l’installation du plateau de la télévision sur l’esplanade du “Mqam” en prévision du tournage de l’émission “Thamourt Nnagh” animée par Cherif Mammeri de l’ENTV. Pour rappel, le mausolée de Lalla Khelidja avait été de tout temps une sorte de Mecque pour les habitants des différentes régions de Kabylie. Un coin qui offre toute l’hospitalité nécessaire à ces invités d’honneur venant implorer la Baraka de la sainte patronne. Une parade de 7 mercredis saints se faisait annuellement – à partir du premier mercredi du mois de mai – avec en prime une sorte de bivouac sur les hauteurs du sommet de Tamgout Aalayen (actuellement appelé sommet Lalla Khedidja) culminant à 2 308 m d’altitude. Durant ces parades, les “pèlerins” qui donnait en offrande toute sorte de mets et procèdent au sacrifice de bovins, ovins et autres caprins, avaient en retour une “Zerda” épicée et bien évidemment… la protection de la sainte patronne. Ce lieu, vu ses caractéristiques, pourrait bien constituer aujourd’hui un site d’attraction touristique qui viendra en renfort au site de Tala Rana situé dans le même endroit. Pour cela, la finalisation des travaux du complexe touristique de Tala Rana et la réalisation d’un téléphérique reliant ce dernier au sommet Lalla Khedidja ne seront qu’un plus qui fera de cette localité une zone touristique hors du commun.

Juba D.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s