Lakhdaria/Recensement 2008

Lakhdaria/Recensement 2008L’opération suit son cours

L’opération appelée RGPH, Recensement général de la population et de l’habitat, a débuté comme partout ailleurs sur le territoire national le 16 avril et s’allongera jusqu’à la fin du même mois.

Pour mener à bien cette tâche ô combien méticuleuse, de par les exigences qu’elle nécessite notamment dans la précision d’enregistrement de la composante des familles, la préparation du recenseur au travail de contact et la discrétion absolue quant à la non-divulgation des renseignements acquis. L’APC de Lakhdaria a mis tous les moyens nécessaires pour répondre efficacement à cette entreprise.

Ainsi, 80 districts ont été créés sur toute l’étendue de la circonscription où activent 80 recenseurs, 10 suppléants et 15 contrôleurs, ces derniers ont subi pour la circonstance une formation de 10 jours au niveau de l’APC.

“Cet important effectif, expliquera le secrétaire général de l’APC, a été déployé à travers les 80 districts que compte Lakhdaria, dont les agglomérations urbaines et éparses”.

“Le plan de travail, précisera-t-il, a été tracé en fonction des implantations situées en zones rurales et urbaines, où il est dénombré à Lakhdaria 21 agglomérations éparses, 11 secondaires et 48 dans la partie urbaine”.

Toujours dans l’organisation de la tâche, les recenseurs se réunissent très tôt le matin au siège de l’APC et se déplacent vers les lieux programmés par les moyens de transport mis à leur disposition par l’autorité de la commune.

Aussi, une remarque et pas des moindres : 85% de l’effectif employé vient du milieu universitaire et 15% sont d’anciens recenseurs, mais globalement le sexe féminin est à hauteur des 70% de l’ensemble des employés, ceci sans doute pour ne pas créer de “gêne” dans les foyers où le “tuteur mâle” n’est pas présent.

Parmi le personnel mobilisé pour ce rendez-vous, figurent 4 fonctionnaires délégués de l’APC, dont deux diplômés ingénieurs, un statiticien et un urbaniste.

“Déjà au 8e jour du début de l’opération, on a recensé 60% de la population. D’ici peu on terminera le travail bien avant la date limite”, ajoute avec satisfaction le SG de l’APC.

Mais tout ne se passe pas à merveille car dans l’exécution de cet acte, le recenseur n’accède pas toujours facilement aux renseignements voulus lors de visites qu’il effectue que ce soit en zone rurale ou urbaine : certains foyers pour une raison ou une autre refusent l’entrée de leur domicile.

Ceux-ci s’imaginent que le fait de permettre aux agents de noter certains détails sur leur questionnaire pourrait par la suite entraîner des taxations sur notamment le nombre de téléviseurs, de postes informatiques et d’autres objets de valeur. Et tout cas, dira encore le responsable de l’APC, “nous avons enregistré ici et là des refus, mais sans toutefois manquer de les recenser”. Et d’enchaîner : “Aucun écrit n’oblige quiconque à contrarier le vœu du citoyen”.

A. Chérif

Une Réponse

  1. vous oublier une chose la jeunesse de lakhdaria son perdue ni travail ni rien il ya que le piston dans tout les domaines lakhdaria magnifique mais il ya rien pour les jeunnes les responsable de lakhdaria il fon rien il manque le travail le logement
    le travai pour les jeunnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s