construction de logements LSP de Trik El Hemam

Lakhdaria/Projet de construction de logements LSP de Trik El HemamLa pénurie en matériaux se dégage

La construction de logements en LSP carbure à plein régime à Lakhdaria, on constate des réalisations aux quatre points cardinaux du chef-lieu de la commune.

Tenter de localiser toutes les réalisations de ce type de programme existant à Lakhdaria pour mesurer l’avancée ou la “nonchalance” concernant les objectifs portant relance du logement social équivaudrait à dépenser l’énergie que déploie un athlète dans l’épreuve du marathon, les structures disposant l’information entrant dans “leur carapace” à la vue d’un élément de la corporation des journalistes les sollicitant sur tel ou tel renseignement détenu à leur niveau. Il fallait donc se rendre sur la place du site situé à la rue Lounici ou Trik El Hemam, comme on se plaît à désigner la rue se trouvant derrière l’ancienne APC de Lakhdaria.

C’est donc là, au nord de la vile de Lakhdaria, qu’une partie de ce programme a vu le jour dès la mi-2006. Cette construction a connu deux périodes bien distinctes, celle où les matériaux étaient disponibles mais en début d’ascension et l’actuelle se caractérisant par une inflation de produits aux coûts exagérément relevés. Ceci fera dire au conducteur de l’entreprise ETB activant sur les lieux : “Au début ,on parvenait à réaliser 03 dalles par mois, mais suite aux incessants renchérissements, nous n’arrivons à couler qu’une seule dalle en 20 jours”.

Ceci, précise-t-il, malgré un renforcement en main-d’œuvre de 25 ouvriers rémunérés à raison de 450 DA/jour, et l’emploi de 4 maçons pour un régime de travail à la tâche. Ce chamboulement de taille, marqué d’une part par des rehaussements successifs des prix du ciment, du fer de type 12, 14 et trier à souder, et d’autre part de fréquentes ruptures des approvisionnements, a suscité des craintes quant à la livraison du projet dans les délais. Le projet de construction des 50 logements en LSP de Trik El Hemam est le 5e du genre retenu sur Lakhdaria, à côté de ceux de Tizi L’Bir, Kerssis, Hemana-centre et du marché hebdomadaire.

C’est un ensemble de 5 blocs, où les travaux ont avancé au 5e et dernier étage pour certains et seulement à 3 et 4 dans d’autres ; ces cinq surélévations de 10 étages chacune ne connaîtront pas une même consistance intérieure puisque les parties B, C et E seront séparées en F3, la A et la D seront aménagées en F4. Avec la remise en état de marche des cimenteries du centre, le rythme de travail aurait repris sa cadence habituelle selon le chargé du suivi du chantier qui se “précipitera” toutefois d’ajouter : “Ce retour à la normale ne signifie pas que le ciment a baissé, il est disponible d’accord, mais les prix fluctuent entre 640 et 740 DA”.

A. Chérif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s