La France joue la carte de la prudence


APRÈS LA MORT DE L’INGÉNIEUR FRANÇAIS DANS L’ATTENTAT DE BÉNI-AMRANE
La France joue la prudence

La France se repositionne par rapport à l’Algérie et joue la carte de la prudence, doublée de réalisme. En affirmant qu’aucune consigne de sécurité ne sera diffusée suite à la mort d’un ingénieur français travaillant pour Razel, dans l’attentat de Béni-Amrane, Bernard Kouchner reconnaît que les intérêts économiques priment sur les considérations purement sécuritaires.
Nawal Imès – Alger (Le Soir) – Le chef de la diplomatie française, qui a affirmé hier que l’Algérie était «un pays dangereux puisqu’il y a eu cinq attentats en quelques jours», a néanmoins ajouté que «c’est un pays où nous devons travailler, c’est un pays où nous travaillons, où les rapports commerciaux, amicaux, sont évidemment très importants, et il faut les développer». Une déclaration en direction des entreprises françaises qui, il y a quelques mois, avaient été prises de panique suite à la diffusion d’un communiqué du GSPC qui promettait de s’en prendre aux intérêts français en Algérie. Son appel n’a visiblement pas été entendu puisque l’entreprise française de BTP Razel a rappelé en France les trois autres Français qui travaillaient sur un chantier de réparation du tunnel ferroviaire de Lakhdaria. «Nous venons de décider que les trois autres Français qui travaillaient sur le chantier prendraient aujourd’hui même l’avion pour Paris. Nous ferons avec eux le point de la situation et nous verrons si nous pourrons renvoyer du personnel français. Pendant un certain temps, le chantier peut fonctionner sans personnel français», a déclaré à l’AFP Jean-Marie Sifre, directeur de la communication de l’entreprise. Interrogé sur d’éventuelles directives adressées aux ressortissants français au lendemain de l’attentat, le ministre des Affaires étrangères français a indiqué pour sa part que «non, il faut évidemment être prudent, il ne faut pas être seul, mais il n’y a pas de consigne particulière». Mais la décision revient, évidemment aux entreprises. Kouchner, qui avait quitté Alger vendredi après la tenue de la conférence des pays méditerranéens, a expliqué que «quand on en parle aux responsables algériens, au président Bouteflika, ils sont déterminés à poursuivre, ils se battent contre ce que l’on croit à chaque fois être le dernier attentat. Ces attentats ne sont pas revendiqués et les groupes islamistes dans la mouvance d’Al-Qaïda sont très surveillés ». Réagissant par le biais d’un communiqué juste après l’attentat, Kouchner avait déclaré : «Je viens d’apprendre le double attentat qui a endeuillé l’Algérie en causant la mort de plusieurs personnes, dont un ressortissant français. Je veux dire mon sentiment de révolte et ma condamnation absolue face à cette violence terroriste aveugle que rien ne peut justifier. Mes pensées vont aux familles et aux proches des victimes, si cruellement et injustement frappées. Elles vont aussi au peuple et aux autorités d’Algérie, qui combattent avec courage et détermination le fléau du terrorisme. Leur combat est aussi le nôtre.» C’est la deuxième fois en moins d’une semaine qu’il soutenait l’Algérie dans son combat contre le terrorisme puisque mercredi dernier et à la veille de son déplacement à Alger, il réaffirmait sa solidarité aux autorités algériennes, quelques heures après les deux attentats kamikazes à Bordj-El-Kiffan. «J’ai appris avec émotion les attentats perpétrés aujourd’hui près d’Alger qui ont fait plusieurs blessés. J’adresse aux victimes l’assurance de toute ma sympathie et je réaffirme aux autorités algériennes toute ma solidarité face à ces actes terroristes inadmissibles», déclarait-il. Cet attentat intervient au lendemain de la conférence des ministres des Affaires étrangères de la Méditerranée consacrée à l’Union pour la Méditerranée et qui a confirmé les réticences des pays de la rive sud à adhérer au projet français. Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert lundi une enquête préliminaire après la mort du ressortissant français.
N. I.
LE SOIR D ALGERIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s