l’explosion d’une gare en Algérie, reportage

Deux explosions qui ont eu lieu dans une gare ferroviaire à l’est d’Alger ont fait des victimes multiples, dimanche. Les algériens ont condamné les attentats et appelé les autorités en charge de la sécurité de s’occuper fermement des terroristes.

Said Jameh à Alger a contribué à ce reportage – 09/06/08

Un policier algérien garde un point de contrôle à proximité du site de l’explosion du 8 juin, dans la gare de Beni Amrane. L’attentat a tué douze personnes, dont des pompiers et des soldats.

Deux bombes ont explosé, dimanche 8 juin, dans la gare de Beni Amrane dans la wilaya de Boumerdès, tuant douze personnes, dont cinq pompiers, des soldats, un ingénieur français et son conducteur algérien.

La première explosion a eu lieu aux environs de 17 heures 10, lorsqu’une bombe placée sur le côté droit de l’autoroute RN5 – menant vers Alger – a été actionnée à distance. Le Gouvernement a officiellement confirmé qu’un employé de l’entreprise de génie hydraulique française Razel, dont l’identité n’a pas encore été révélée, ainsi que son conducteur Sayed Samir, natif de Lakhdaria, sont morts dans leur Renault Megane.


Une seconde bombe a explosé 15 minutes plus tard à l’extérieur de la gare, près du cimetière des martyrs. Des sources disent que ce sont environ une douzaine de policiers et de pompiers qui ont été tués par l’explosion, alors qu’ils intervenaient sur le premier attentat. Des officiels ont déclaré à Magharebia que le bilan final des victimes décédées sera modifié par les notifications des plus proches parents des personnes disparues.

El Watan rapporte que les personnels de la sécurité qui ont rapidement encerclé les sites des explosions ont trouvé et sont parvenus à désamorcer un autre dispositif explosif. Le trafic a été interrompu pendant des heures, en raison de l’établissement d’un cordon sécuritaire.

Il n’y a pas eu de revendication concernant les deux explosions de dimanche. C’est malgré tout la seconde fois que l’entreprise d’ingénierie française Razel est visée par un attentat terrostite. L’Organisation Al Qaida au Maghreb islamique avait revendiqué la première attaque, en septembre dernier. Trois employés de Razel, un conducteur et cinq policiers en escorte avaient été blessés lorsqu’une bombe avait explosé à proximité de leur véhicule, dans la zone de Koudiet Asaserdoune de Lakhdaria.

Après l’annonce des attentats, dimanche soir, le Président français Nicolas Sarkozy a assuré au Président Abdelaziz Bouteflika son « soutien indéfectible dans sa lutte déterminée contre le terrorisme ».

« Mes pensées… vont au peuple et aux autorités de l’Algérie, qui luttent contre le fléau du terrorisme avec courage et détermination. Leur combat est aussi le nôtre », a déclaré Bernard Kouchner, Ministre français des Affaires Etrangères.

L’attentat de la gare est le troisième en cinq jours et le second à mettre en oeuvre des explosions presque simultanées.

Deux personnes sont mortes mercredi dernier lorsqu’un kamikaze s’est fait exploser à l’extérieur d’une caserne militaire située à Bordj El Kiffan (à 25 km d’Alger), peu de temps après qu’une bombe actionnée à distance ait créé la distraction, en explosant devant un café, à proximité du site. Le jour suivant, un explosif, posé en bord de route, tuait six soldats à Cap Djinet près de Dellys, dans la wilaya de Boumerdès.

Suivant ces récents attentats, la presse locale a confirmé que la sécurité avait été renforcée dans la région, notamment dans la zone forestière de Takhoukht.

Selon l’expert en sécurité Mouloud Morchedi, interrogé par Magharebia, cet attentat « fait partie du plan mis en place par l’Organisation Al Qaida au Maghreb Islamique pour revenir à la confrontation, après que l’Organisation ait été acculée par les services de sécurité, en raison des opérations de ratissage effectuées par les forces armées qui ont été menées pendant une année entière contre ses forteresses établies dans les régions de Kabylie, de Batna, et de Tabsa ».

Les officiers en charge de la sécurité ont également mis à mal le mouvement terroriste en en tuant, ces derniers mois, des figures importantes, ajoute Morchedi.

Il remarque que l’escalade des attentats coïncide avec le retour de l’été, saison où laquelle plus de deux millions d’expatriés algériens reviennent dans leur pays natal pour rendre visite à leurs familles.

Les attentats ont aussi eu lieu à la veille de l’Exposition Internationale algérienne, à laquelle de nombreux pays européens et les Etats-Unis devraient participer. L’expert ajoute qu’Al Qaida a publié – sans grand effet – des commentaires sur Internet visant à effrayer les entreprises étrangères et à les renvoyer du marché algérien.

Les algériens ont condamné les attentats et ont appelé les services de sécurité à s’occuper avec fermeté des terroristes.

Lorsque j’entends de telles nouvelles, j’ai l’impression que l’avenir reste incertain », dit Reda, qui travaille dans un cybercafé. « Nous perdons parfois espoir, parce que nous pensions que la crise était terminée depuis trois ou quatre ans ».
Articles liés
Au moins huit membres de la sécurité blessés dans les dernières violences en Algérie

2008-04-20

Chakib Lounis s’accorde avec Reda sur les mesures de rétorsion à l’égard des responsables de ces récents attentats.

« L’Algérie devrait appliquer la peine de mort à tous ceux qui sont impliqués dans ces actes criminels, » dit-il.

Addendum: Le Gouvernement algérien a réfuté, lundi 9 juin, les informations publiées par la presse locale et internationale selon lesquelles 12 personnes auraient été tuées par l’effet de deux explosions simultanées à Beni Amrane.

Le Ministère de la Défense Nationale a affirmé que l’attentat de Beni Amrani a fait deux victimes seulement, l’ingénieur français Pierre Nowacki et son conducteur algérien Syed Samir, après qu’ils aient heurté une bombe actionnée à distance et posée sur le bord de la route, tandis qu’un agent de la sécurité et un pompier seulement ont été blessés lors de la seconde explosion.
Ce contenu a été réalisé sous requête de Magharebia.com.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s