le souk de lakhdaria a l’heure chinoise

Souk-Lycée de Lakhdaria
C’est comme à Shanghaï !

C’est fou ce que le marché hebdomadaire de Lakhdaria accueille cet été comme marchandises “made in China”, notamment les produits vestimentaires, radiophoniques et les accessoires de téléviseurs, mais plus particulièrement les articles d’habillement vers lesquels affluent hommes, femmes et enfants de Lakhdaria, cherchant un “quoi mettre” présentable, bien fini et à bon marché.

Ainsi, il se vérifie que cette branche d’activité est accaparée par les Chinois qui n’ont plus rien à démontrer là-dessus, surtout pas à nous qui ne sommes pas en mesure de produire une aiguille, et sachant aussi que ni la CEE ni l’oncle Sam n’ont pu faire taire leurs machines à coudre (par concurrence s’entend).

Sinon comment expliquer cette préférence et cet intérêt constatés à Lakhdaria au niveau des étals exposant les produits finis confectionnés par ces mains expertes d’Extrême-Orient ? “Je vous mentirai si je vous disais qu’il existe d’autres marchandises que celles chinoises à Souk-Lycée” dit avec certitude un vendeur.

“Pourtant, continue-t-il, tout le monde sait qu’ils sont passés maîtres dans la contrefaçon au point qu’il vous est difficile de reconnaître le vrai du faux”.

Un savoir-faire dans ce domaine qui permet une reproduction parfaite des produits de haute facture notamment les tee shirt les joggings et autres panta-courts, créés par des maisons de renom parfaite, telles Recardo et Fashion, lesquelles voient ainsi leurs modèles se vendre au Souk lycée à 200 DA/unité.

“Ce n’est pas fini, reprend-il, si vous montez du côté de la cité du 5-Juillet, vous trouverez les marques de montres Weysu et Yensu que vous aurez pour seulement 100 DA/pièce”. Sur la place “Souk Lycée” du pont du centre-ville jusqu’à la cité des 210 Logements, des voix lointaines mais intelligibles proposent aux passants : “Regardez messieurs ! 12 ustensiles de cuisine des chanouas pour 100 DA”,. D’autres voix fusent de partout à l’adresse des femmes : “Approchez mesdames… 12 napperons pour 120 DA”.

A peine les élèves, et autres étudiants sortis des établissements que des fournitures scolaires, notamment les cahiers tous formats confondus, les stylos, les gommes et autres articles portant tous les griffes Wenxuan sont apparus à Lakhdaria en prévision de la prochaine rentrée sociale. Mais pour les vendeurs “le meilleur service qu’ils ont rendu aux modestes familles que nous sommes se situe au niveau de l’électroménager”, enchaînant que “s’ils n’avaient pas au point les appareils capteurs de sons et d’images nécessaires aux CT2, CT3, CT4 et CT5 de l’ENIEM, on n’aurait pu capter aucun satellite, même avec un démodulateur”.

A. Cherif
dd kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s