Bientot un Centre scientifique et des loisirs a Lakhdaria


Les travaux ont démarré

Voilà bien un projet qui mettra fin, du moins pour quelques années, à la demande sans cesse grandissante en termes de loisirs que d’activités culturelles exprimée par un pan très représentatif de la population de Lakhdaria.

Le centre scientifique et des loisirs (CLS), en cours de réalisation dans le secteur de Hammam Souk, une cité comprenant aussi d’autres sièges d’institutions, notamment le Bureau de poste et la Maison des jeunes, fera parler de lui sans nul doute très prochainement.

C’est même certain : une fois qu’elle aura réceptionné cet édifice public, Lakhdaria connaîtra une affluence des plus accrues de jeunes et de moins jeunes, cherchant à élever leur niveau d’instruction, à se documenter et à s’initier à la manipulation d’outils nouvellement mis sur les marchés d’outre-mer. Ceci constitue d’ailleurs l’une des préoccupations premières répertoriées parmi tant d’autres par les responsables locaux, sachant l’importance que revêt un apport se situant au centre des doléances formulées par ceux épris de nouveautés, de connaissances et d’évasions.

En tout cas, “sans tambour ni trompettes”, les travaux ont démarré depuis au moins deux mois sur l’assiette retenue à cet espace culturel puisque sur la droite du lot de terrain apparaissent les profondes feuilles, des semelles bétonnées et la main-d’œuvre exécutant les différentes tâches nécessaires au lancement d’un chantier.

Dans les alentours, un chef de projet d’un certain âge, l’œil vigilant quant à ce qui se déroule sur place, confie : “si vous cherchez combien existent pareil centre sur le territoire national, vous n’en trouverez que 5”, enchaînant que “ce sera une sorte d’institut qui regroupera des matières scientifiques, culturelles et d’autres disciplines”.

Etalant un plan descriptif du projet sur un semblant de bureau installé à l’intérieur d’une loge en parpaings, le chef de projet continue : “Le site entier mesure 3 600 m2 mais 500m2 seront construits”, donnant un total à bâtir de 1 200 m2 sur un plancher en R+2”. Le projet CLS en question sera réalisé en un seul bloc et comprendra en son sein notamment des laboratoires, des salles d’études, des espaces Internet, une salle de conférence ainsi qu’un logement de fonction. “Jusqu’ici tout baigne dans l’huile, tient à faire remarquer en connaisseur le cadre du bâtiment, on verra bien si à la rentrée sociale on pourra acheminer nos approvisionnements jusqu’au chantier”, expliquant que “le rétrécissement des accès de Souk El Hammam conduit vers le lieu de travail”.

En effet, Souk El Hammam, situé seulement à deux rues du centre-ville de Lakhdaria, enregistre fréquemment une circulation intense de voitures marquée d’embouteillages, lesquels ne permettent pas aux malaxeurs transportant le béton préparé d’atteindre les lieux programmés.

Notons que le projet CLS est pris en charge par l’entreprise ETP Djerardja de Bordj Bou Arréridj, laquelle devra le livrer dans 14 mois à compter du mois de juin, date des débuts des travaux.

A. Chérif

DD KABYLIE

Une Réponse

  1. bonjour, c’est un magnifique projet. je suis d’oran je suis ingenieure en biotechnologie et j’aimeré bien travaillé dns ce centre nchallahe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s