l’auberge des jeunes, seule hotellerie à Lakhdaria

Lakhdaria, Auberge de jeunes
Apte à recevoir les visiteurs étrangers

Dès qu’on franchit la porte d’entrée, une sensation agréable de bien-être émane du décor extérieur, notamment des carrés de fleurs de toutes variétés plantées en bordure des allées, des jeunes arbrisseaux strictement taillés à même hauteur et un parquet brillant de propreté. L’auberge de Lakhdaria malgré son exiguïté a toujours satisfait ses visiteurs qui se succède tout au long de l’année. Selon certains, celle-ci serait le meilleur lieu de rassemblement pour les jeunes.

Cette réputation, ou son émergence par rapport à d’autres auberges, n’a été possible que grâce au travail de longue haleine fourni par Karim Sellam, le directeur, Meziane Mohamed, le président de l’association Beyt Chabab et les agents activant dans l’exécution des autres tâches.

Ces derniers, au nombre de trois dont une jeune fille, se rappellent “du timide début d’activité de l’année 90, de la fermeture enregistrée en 97/98 pour le motif de travaux d’aménagement et de la réouverture de 2001 suivie d’une intense sollicitation”. Pour un retour très remarqué car c’en est vraiment un, la DJS de Bouira a doté l’auberge d’un équipement varié flambant neuf, notamment quatre postes Internet, d’un téléviseur Gold-Star 1,09 m w 1,09 m, d’un grand jeu de billard de marque Concorde 70 et 23 lits en bois rouge. “De tels acquis, affirment les agents, ont drainé d’autres intéressés, lesquels avoisinent toutes disciplines confondues, une dotation de 59 124 “sollicitations” depuis le relancement de 2001”, poursuivant que “pas plus tard que la 2e semaine de juillet, nous avons reçu 28 vacanciers de Relizane, alors que nos capacités ne sont que de 23 lits”.

Ceci pour les échanges interwilayas, mais il arrive, diront les jeunes employés que “l’auberge accueille des estivants européens, notamment ceux venant de France, à l’exemple de cette fin juillet où il est attendu l’arrivée d’un groupe français appartenant à l’association Sans frontières”.

D’autre part, l’association Beyt Chabab organise des randonnées en forêt, des sorties sur Oran, Annaba, des virées au Sud et programme des journées de sensibilisation des jeunes. Tout comme il existe au sein de l’auberge des amateurs de pétanque, lesquels se réunissent chaque jour à partir de 16h30 dans la cour située derrière l’immeuble regroupant toutes les autres disciplines et s’activant à leur sport favori. “Toutefois, concluent mes interlocuteurs, dans toute cette magnifique dynamique présentée, la gent féminine est carrément absente, elle vient d’ailleurs avec les participants d’autres wilayas, mais elle n’active pas chez nous”.

A. Chérif
dd kabylie

Liste des auberges de jeunesse a travers le territoire algerien

Advertisements

2 Réponses

  1. Pourquoi ce site Web n’ont pas l’autre appui de langues ?

  2. ayak şamlar efendi !
    turkçe almamiyorouz……….. lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s