cette année la zlabia est boudée à Bouira

Bouira
La zlabia boudée par les consommateurs

Contrairement aux habitudes, cette année on assiste de moins en moins aux petits attroupements et les processions de personnes qui se forment quelques moments avant la rupture du jeûne devant les marchands de zlabia. A vrai dire cette friandise mielleuse très prisée et incontournable durant le mois de Ramadhan pour ses qualités énergétiques n’attire plus beaucoup de monde pour la seule et simple raison que son prix est devenu trop excessif voire même inabordable pour beaucoup de citoyens. En effet, à l’image de la ville de Bouira, dans les autres localités de la wilaya, le prix de la fameuse zlabia est fixé cette année entre 160 et 180 DA le kilogramme contre 120 DA l’année passée ; autrement dit, et pour des raisons difficilement acceptables pour le citoyen, au bout d’une année les marchands ont augmenté leur produit de la moitié de son prix. Pour en savoir plus sur le ou les mobiles de cette forte augmentation nous nous sommes rendus chez le peu de commerçants spécialisés dans la vente du gâteau oriental en exercice dans les quartiers de la ville de Bouira. Première constatation, à travers toute la cité, le nombre desdits marchands se limite à trois et sont tous de nationalité tunisienne. Chacun de ces commerces exigus est tenu par trois ou quatre personnes au maximum, l’un d’entre eux est chargé de la caisse et du pesage de la marchandise vendue. A l’intérieur de leurs magasins et portant des tabliers blancs les autres personnes sont derrière leurs fourneaux et s’affairent sans discontinuer à la fabrication de la fameuse zlabia. Néanmoins, la discussion que nous avons engagée avec ces hommes trop occupés par la besogne n’a pas abouti à grand-chose. Plus loquace que ses compères l’un d’eux nous apprend tout de même que le prix de la zlabia suit le cours de l’huile, du sucre et ceux des autres composants. Pour le seul client qu’on avait rencontré sur place il n’y a pas à dire la zlabia reste une friandise irremplaçable et d’excellence durant le mois sacré « Chez moi c’est tout le monde qui consomme la zlabia. Malgré son prix dissuasif je dois l’acheter sinon le ftour n’aura aucun goût pour moi et pour le reste de ma famille », dira le jeune homme. Toutefois la majorité des personnes rencontrées en ville par hasard disent avoir renoncé à l’achat et à la consommation de la fameuse friandise.

« Pour 180 DA que je dépenserai pour un kilo de zlabia, je peux avoir trois fruits différents et des vitamines pour toute la famille, » a tenu à souligner un jeune citoyen, fonctionnaire de son état. Toutefois, entre ceux qui trouvent du mal à se passer de la zlabia, notamment en période de jeûne et ceux qui résistent à sa tentation, il y a lieu de constater que la commercialisation et la consommation du célèbre gâteau connaissent un recul avéré.

S. Soumia

dd kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s