Bientot un Centre scientifique et des loisirs a Lakhdaria


Les travaux ont démarré

Voilà bien un projet qui mettra fin, du moins pour quelques années, à la demande sans cesse grandissante en termes de loisirs que d’activités culturelles exprimée par un pan très représentatif de la population de Lakhdaria.

Le centre scientifique et des loisirs (CLS), en cours de réalisation dans le secteur de Hammam Souk, une cité comprenant aussi d’autres sièges d’institutions, notamment le Bureau de poste et la Maison des jeunes, fera parler de lui sans nul doute très prochainement.

C’est même certain : une fois qu’elle aura réceptionné cet édifice public, Lakhdaria connaîtra une affluence des plus accrues de jeunes et de moins jeunes, cherchant à élever leur niveau d’instruction, à se documenter et à s’initier à la manipulation d’outils nouvellement mis sur les marchés d’outre-mer. Ceci constitue d’ailleurs l’une des préoccupations premières répertoriées parmi tant d’autres par les responsables locaux, sachant l’importance que revêt un apport se situant au centre des doléances formulées par ceux épris de nouveautés, de connaissances et d’évasions.

En tout cas, “sans tambour ni trompettes”, les travaux ont démarré depuis au moins deux mois sur l’assiette retenue à cet espace culturel puisque sur la droite du lot de terrain apparaissent les profondes feuilles, des semelles bétonnées et la main-d’œuvre exécutant les différentes tâches nécessaires au lancement d’un chantier.

Dans les alentours, un chef de projet d’un certain âge, l’œil vigilant quant à ce qui se déroule sur place, confie : “si vous cherchez combien existent pareil centre sur le territoire national, vous n’en trouverez que 5”, enchaînant que “ce sera une sorte d’institut qui regroupera des matières scientifiques, culturelles et d’autres disciplines”.

Etalant un plan descriptif du projet sur un semblant de bureau installé à l’intérieur d’une loge en parpaings, le chef de projet continue : “Le site entier mesure 3 600 m2 mais 500m2 seront construits”, donnant un total à bâtir de 1 200 m2 sur un plancher en R+2”. Le projet CLS en question sera réalisé en un seul bloc et comprendra en son sein notamment des laboratoires, des salles d’études, des espaces Internet, une salle de conférence ainsi qu’un logement de fonction. “Jusqu’ici tout baigne dans l’huile, tient à faire remarquer en connaisseur le cadre du bâtiment, on verra bien si à la rentrée sociale on pourra acheminer nos approvisionnements jusqu’au chantier”, expliquant que “le rétrécissement des accès de Souk El Hammam conduit vers le lieu de travail”.

En effet, Souk El Hammam, situé seulement à deux rues du centre-ville de Lakhdaria, enregistre fréquemment une circulation intense de voitures marquée d’embouteillages, lesquels ne permettent pas aux malaxeurs transportant le béton préparé d’atteindre les lieux programmés.

Notons que le projet CLS est pris en charge par l’entreprise ETP Djerardja de Bordj Bou Arréridj, laquelle devra le livrer dans 14 mois à compter du mois de juin, date des débuts des travaux.

A. Chérif

DD KABYLIE

3800 pratiquants par mois à la Salle omnisports de Lakhdaria

Salle omnisports de LakhdariaPlus de 3 800 pratiquants par mois

La salle de sport de Lakhdaria, construite selon les normes exigées des instances internationales, est voisine de la Maison des jeunes et du Centre scientifique et des loisirs, dont les travaux viennent juste de démarrer.

Disons-le tout de suite, si l’on cherche de semblables sur tout le territoire national, on n’en trouvera que “quelques-unes”, car non seulement elle est sollicitée de toute part dans la wilaya de Bouira mais elle reçoit également les grands clubs algérois évoluant dans les championnats nationaux.

Il est normal qu’elle suscite autant d’intérêt car on dispose pas à tout bout de champ d’une infrastructure sportive spacieuse de 50 m x 25 m, dotée de 1 300 places assises, de vestiaires avec douches, de 49 projecteurs et d’une surface de jeux entièrement couverte d’un tapis.

A la tête de ce joyau, la DJS a placé M. Khelili, auquel une fois informé en qualité de quoi j’ai rendu visite, signale tout de suite : “Vu le programme chargé qu’a connu la salle OMS jusqu’en 2006, le tapis a été complètement refait dans la même année”. Il poursuit : “La salle OMS prends en charge les activités des clubs locaux de hand, de volley et de basket, lesquels disputent respectivement à domicile 11-7 et 5 matchs”. “En plus du mouvement intense des athlètes de la région, note le cadre de la DJS, les 26 et 27 juin la salle a abrité la phase finale de la Coupe d’Algérie de Yoseikan budo, laquelle a vu la participation de 10 wilayas et où ont pris part aux joutes pas moins de 45 sections toutes catégorie confondues représentées par 137 athlètes”.

Ceci pour les compétitions, mais la salle OMS de Lakhdaria reste ouverte de 8 h à 21 h toute la semaine, accueillant par-ci les 4 séances d’Aérobic destinées aux femmes le samedi et le mardi, par-là les temps d’entraînement dégagés les mercredis aux stagiaires des CFPA ou encore les matchs amicaux organisés les vendredis aux vétérans. “Au total, estime le directeur en jetant un regard à la documentation déposée sur son bureau, 945 athlètes foulent chaque semaine la salle OMS de Lakhdaria, soient 3 800 pratiquants par mois”. Mais contrairement aux autres projets de ce type existant dans le pays — et ils ne sont pas très nombreux — on ne s’est pas très vite manifesté pour acquérir l’appareil de “mesure du temps”, Lakhdaria tarde encore à se munir de cet équipement ô combien très exigé lors des grands rendez-vous sportifs.

En effet, les salles ne disposant pas de tableau électronique, outil de travail vers lequel sont rivés les yeux, notamment ceux de l’arbitre, des joueurs et du public, ne sont pas retenues parmi les lieux de rencontres prévus pour recevoir les confrontations sportives de haut niveau. Ceci constitue donc la préoccupation première pour l’encadrement technique et le directeur. Pour ce dernier “si l’on ne se dote pas d’un tableau électronique, Lakhdaria n’aura pas l’honneur de recevoir l’élite sportive nationale”.

A. Cherif

l’Algerie aux Jeux Olympiques de Pekin 2008

l’ Algerie participera aux jeux olymiques de Pekin 2008

JO

Olympische Spelen (nl)

Olympic Games (Eu,sv)

Juegos Olímpicos (en,es)

Jogos Olímpicos (pt)

Jeux olympiques (en,fr)

Jeux Olympiques (en,fr)

Giochi Olimpici (it)

Олимпийские игры (ru)

Olympische Spiele (de)

Olympiske Lege (da)

jeux olympiques (en,fr)

Olympiska spelen (sv)

Олимпийски игри (bg)

Olimpijske igre (bs,sl)

Igrzyska Olimpijskie (pl)

Kaasaegsed olümpiamängud (et)

Olympiske leker (no)

Olimpiade (id)

Olympiske leikar (nn)

Ολυμπιακοί Αγώνες (el)

近代オリンピック (ja)

Olimpiai játékok (hu)

Olímpia Uyınnarı (tt)

올림픽 (ko)

Olympijské hry (cs)

Олимпијске игре (sr)

Олімпійські ігри (uk)

กีฬาโอลิมปิก (th)

Sukan Olimpik (ms)

Xogos Olímpicos (gl)

Juegos olímpicoss (es)

Olimpiaj ludoj (eo)

奥林匹克运动会 (zh)

Olympyske Spullen (fy)

ألعاب أولمبية (ar)

Jocs Olímpics (ca)

המשחקים האולימפיים (he)

Olimpinės žaidynės (lt)

Olympiske lege (da)

Olympialaiset (fi)

Nette victoire de l’IB Lakhdaria

  • Lakhdaria, 22e journée de championnat de Régionale I centre
    Nette victoire de l’IBL

En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La rencontre qui s’est déroulée au stade communal Mansour-Khodja de Lakdharia, comptant pour la 22e journée du championnat de Régionale I centre et qui a opposé deux équipes du milieu de classement, à savoir l’IB Lakhdaria à l’OC Azazga, a atteint ses objectifs tant sur le plan technique de jeu que sur un arbitrage correct, aidé par une tribune acquise aux locaux et au sport. En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La première mi-temps, une seule bonne action qui aurait pu changer le cours de la partie a été vaine de la part des poulains de Guedouari. Ce n’est qu’au deuxième  half et à la 48’ que les Cheurfaouis inscrivent le premier but. Se reprenant, les Lakhdaris après la rentrée de leur meneur de jeu en la personne de Hamid, occupent le camp adverse et égalisent à la 60’ par Tigrine Houari, suite à un tir du corner droit. Six minutes après, Tigrine récidive et inscrit le 2e but pour les locaux.

Après l’expulsion du gardien de but cherfaoui et son remplacement, un 3e but est inscrit par Charef Toufik à la 84’. Une victoire bien méritée pour les locaux.

 

Ath Mouhoub

depeche de la kabylie

Réfection de la salle de sport de Lakhdaria

Lakhdaria

Réfection de la salle de sport

Tout serait fin prêt, selon un membre de l’exécutif de l’APC pour la remise à neuf de la salle de sport située à la nouvelle Zhun, salle en état de dégradation avancée.

La fermeture de la salle communale en raison “d’absence de commodités”, plus la défection des lieux destinés à la pratique physique et sportive, ont contraint les jeunes de Lakhdaria à l’inactivité.

Mais les doléances exprimées dans ce sens n’ont pas été vaines, car les responsables locaux saisis ont entrepris, à leur tour des démarches en direction des tutelles concernés.

Résultat : sur les 500 millions de centimes représentant le coût du devis, 100 millions ont été mis à la disposition de l’autorité locale.

“Nous comptons avec cette première partie, nous attaquer cette année à la réfection de toute la vitrerie et les installations du sanitaire”, confie toujours l’élu.

Bien sûr, cette tranche est jugée insuffisante comparée à tout ce qui reste à faire, néanmoins, on a rassuré l’APC que d’autres financements équivalents, ou supérieurs, suivront pour mener à terme ce projet.

Les autres aménagements prévus, notamment les réparations au niveau du toit et des vestiaires, précisera mon interlocuteur “s’effectueront au fur et à mesure que nous parviendront les autres tranches”.

L’autre attente, et pas des moindres, qui tarde à pointer à l’horizon, est sans nul doute la concrétisation du projet de réalisation d’un CLS (Centre de loisirs et des sciences) programmé au chef-lieu de la commune.

Cet immense projet retenu sur Lakhdaria, selon ce membre de l’APC, sera le quatrième du genre en Algérie et coûtera pas moins de 6 milliards. L’assiette foncière devant recevoir cette réalisation a été dégagée, les avis d’appels d’offres lancés, mais l’on bute toujours contre des problèmes d’infructuosité.

De l’avis de tout le monde, si une pareille entreprise venait à se réaliser, elle ne fera qu’atténuer la demande sans cesse grandissante en matière de loisirs et d’instruction.

Pour illustrer ce manque, l’élu a été l’exemple des résidants de Lakhdaria atteints de maladies chroniques, tels l’asthme et les insuffisances cardiaques, lesquels doivent se déplacer à Boumerdès pour des séances de natation recommandées par leur médecin. Il y a encore ces étudiants, tous paliers confondus, qui, faute de bibliothèque et de centres d’initiation aux branches scientifiques, sont contraints de recourir au “système D” pour pallier ce manque. La réhabilitation de la salle de sport et la concrétisation du projet CLS constituent pour les élus locaux la principale préoccupation pour combler l’absence d’activités sportives et culturelles.

A. Chérif

13 Mars 2008

I.B.Lakhdaria: 1 – J.S Bordj Menaïel: 0

Lakhdaria / 17e journée de championnat – Régionale I – CentreL’IBL s’impose difficilement (1 – 0)

l C’est sous un soleil printanier de cette fin de week-end, en présence d’une tribune triée sur le volet, que la 17e journée du championnat de régionale I – Centre, reportée pour cause d’un attentat terroriste à 7’ de la fin de la rencontre, a pu avoir lieu, et ce après 15h15, suite à l’arrivée tardive des officiels et un peu plus tard de l’équipe de la JS Bordj Menaïel, par la fermeture temporaire de la RN5 au niveau des gorges de Lakhdaria. Effectivement, les deux formations, qui avaient déjà évolué sur ce même terrain communal, se sont engagées à bras-le-corps dans l’assaut des bois adverses sans pour autant concrétiser. A la 25’, une descente Lakhdarie bien orchestrée échoue grâce à la vigilance de l’excellent gardien bordji qui capta sans peine un puissant tir de Tigrine. A peine une minute plus tard, sur un tir du corner gauche et une reprise de Doumi dans la surface de réparation, le cuir bien orienté est dérouté de sa trajectoire par le gardien des Rouge et Noir.

Quand aux Bordjis, en excellente forme physique, ils tentèrent à plusieurs reprises de porter le danger dans le camp des Lakhdaris qui évoluaient sur les nerfs et commettaient des erreurs pouvant être fatales surtout à l’intérieur de leur camp. Après la pause-citron et leur retour des vestiaires, les deux formations reprirent leurs actions.

Les poulains de Guedouari, qui reprirent confiance en eux-mêmes, ont à plusieurs occasions raté lamentablement de scorer et par là même tuer le match.

Ce n’est qu’à la 90’ de jeu, sur un retour du ballon mal intercepté par l’adversaire dans la surface de réparation, que les Lakhdaris inscrivent le seul et unique but de la partie.

L’entraîneur de la JS Bordj-Ménaïel:

l “La partie s’est bien déroulée. Normalement la fin du score aurait été de 0-0 partout.

Le but marqué fait suite à une charge sur notre gardien. Les arbitres sont les responsables du mal de notre fooball. Il doivent être rééduqués”.

L’entraîneur de l’IB Lakhdaria:

l “Ce match a été un match de l’impatience. Au lieu de commencer à 14h, l’arbitre nous a fait attendre jusqu’à 15h15. Nous étions sur les nerfs; le contraire serait arrivé si le match avait débuté à temps. Quand à Bordj-Ménaïel, il croyait jouer un championnat et cherchait un nul.

Ath Mouhoub

DEPECHE DE KABYLIE 1 MARS 2008

les anciens sportifs de lakhdaria

douzehuitsixseptcinqquatretroisdeux

j’ai releve ces photos sur le forum de lakhdaria.net, que celui qui a eu l’idee d’adresser ces anciennes images soit vivement remercié, une partie de notre memoire collective est ainsi sauvée si vue d’un seul click, si chacun fait autant avec ce qu’il a pu garder dans ses tirroirs, ca fera une formidable chaine de memoire !