Kamel Hamadi et Noura, hommage a un Duo DZ



Kamel Hamadi – Abdelkader Bendameche
Le père et le “fils adoptif”
2063_67830
C’est une grosse bouffée d’oxygène venant droit d’une Algérie à trois cent pour cent algérienne qui nous a permis de respirer, autour d’un café, Monsieur Kamal Hamadi (nous y reviendrons dans nos prochaine éditions) et Abdelkader Bendameche, un autre monsieur de la culture et “fanatique” d’algérianité. Les quelques deux heures que nous avions passé ensemble à discuter, plutôt à écouter s’agissant de nous, nous ont plongé dans un passé culturel que l’inculture aux commandes à empêcher de devenir notre avenir.

Les deux artistes ont réussi à nous rendre nostalgiques d’une époque que nous n’avons pas vécue. Nous savourions les yeux grands comme ça de succulentes petites anecdotes et des fragments de vie d’artistes partis dans l’anonymat. Bendali, Slimane Azem, Temmam, Farid Ali et beaucoup d’autres maquisards de la culture ont été rappelés avec émotion à la souvenance. “Tu te rappelles …”, s’interpellent, à notre grand bonheur, de temps à autre les deux hommes, les deux complices. Oui, la complicité est flagrante. Le téléphone sonne, c’est celui de Kamal Hamadi. Au bout du fil sa femme, la grande Noura qu’il avait laissée à Paris le temps que durera le colloque sur Bahia Farah. « Je suis avec des amis et mon fils adoptif (Abdelkader Bendameche) », dit-il à sa bien aimée avec le sourire. “Le fils adoptif” aussi ne se départit pas d’un sourire contagieux. Il nous parlera d’honnêteté intellectuelle et de plagiat, un mal qui ronge la culture. Il nous parlera à titre indicatif et sans avancer de nom, de l’usurpation de 9000 textes (poésie) par une seule personne. Terrible !

Mais toute cette vérité remontera un jour à la surface, y croit dur comme fer Monsieur Bendameche. L’homme ne cache pas son optimisme. “Ce colloque à Bouira en est la preuve”, argumentera-t-il. Lors des débats qui avaient suivi sa communication, un citoyen dans le public reprochait : “Comment se fait-il que c’est aujourd’hui que nous découvrons Bahia Farah ? Où étiez-vous”. Ce à quoi répondra le conférencier : “Et vous, où étiez-vous ?”. Autrement dit la culture, l’algérianité dans toute sa splendeur, est l’affaire de tous. De toute façon, elle est plus celle du citoyen avec un grand C que celle des cols blancs

T. Ould Amar
depeche de la kabylie

Publicités

L’Autonomie pour la Kabylie, vraie ou fausse question ?

Manifestations en kabylie à l’occasion du nouvel an Berbere, recupérées içi sur cette video par une autre mobilisation plus discutable, l’autonomie pour la kabylie.

c’est ainsi que les problemes algeriens deviennent majeurs, inextricables, on ne peux pas soulever une question sans qu’on s’aperçoit que tout est miné,

les pouvoirs publics n’ont pas envie d’affronter les vraies questions et laissent naitre de vrais problemes ajoutant de la confusion à la situation du pays deja en plus mauvaise des postures.

deux images qui illustrent l’apprehention de ceux qui pensent qu’il serait temps que les Algeriens affrontent leur problemes par la discussion et la concertation,

la carte géographique date de l’ere coloniale, Lakhdaria represente l’Aarch des Ait Khelfoun ou Beni Khelfoun pour les Arabophones.

tamazight

le Pont autoroute est ouest de Bouira ( oued Rekhem )

enfin voici la video du pont de l’auroroute est ouest entre lakhdaria et Bouira situé exactement au village de oued rekhem

VOIR LA VIDEO
TRONÇON DE L’AUTOROUTE BOUIRA-LAÂDJIBA
L’ultimatum de Amar Ghoul aux Italiens
19 Octobre 2008 – Page : 2
Lu 300 fois

Le 2e tube du tunnel de Aïn Chriki en réalisation à Djebahia sur l’axe de l’autoroute Est-Ouest traversant la wilaya de Bouira, devra être réceptionné avant fin novembre prochain conformément aux délais fixés à ce projet et réaffirmés par le ministre des Travaux publics, M.Amar Ghoul, lors de son inspection, hier, de ce tronçon autoroutier.
Amr Ghoul a insisté sur «l’impératif respect» de ce délai par le groupement algero- turc chargé de concrétiser le projet, recommandant, si besoin est, de renforcer les chantiers en moyens humains et matériels, en fonction des travaux restants, comme les 40 mètres linéaires de ce tube nécessitant un traitement spécial.
Le tunnel de Aïn Chriki est le premier ouvrage en son genre de l’autoroute Est-Ouest à être réceptionné sur les 101 km traversant la wilaya de Bouira.
Son 1er tube a été inauguré en juillet dernier par le président de la République lors de sa visite de travail dans la wilaya. Il a nécessité un délai de réalisation de sept ans.
La concrétisation de cet ouvrage d’art réalisé selon les normes universelles en la matière, permettra d’assurer une meilleure régulation du trafic automobile et la suppression des points noirs sur la RN 05, notamment.
Lors de son inspection d’autres tronçons sur le même axe autoroutier, à Bouira, El Esnam et Laâdjiba, le ministre a donné des instructions fermes à l’entreprise italienne en charge de l’achèvement d’un tronçon de 4 km entre Bouira et Draâ Laâteche afin de le «livrer dans un délai ne dépassant pas les 3 semaines», faute de quoi, a-t-il averti, «des sanctions réglementaires seront appliquées pour chaque retard enregistré».
Il a recommandé en ce sens de «ne payer les situations de l’entreprise réalisatrice qu’une fois les engagements contractuels honorés».
Par ailleurs, le ministre s’est félicité du rythme des travaux imprimé par une entreprise chinoise à la réalisation du tronçon reliant Laâdjiba aux limites administratives de Bordj Bou Arréridj, sur une distance de 16 km, «augurant de sa réception avant le terme échu», a-t-il estimé.

R.N

27 OCTOBRE 2008

L’expression dz

Amar Ghoul en visite d’inspection dans la wilaya de Bouira
La livraison du tronçon de l’autoroute Est-Ouest prévue pour juin 2009
03-01-2009
image
Photo : Zoheïr

De notre correspondant à Bouira
Nacer Haniche

Alors que plusieurs tronçons de l’autoroute Est-Ouest devaient être réceptionnés avant la fin de l’année 2008, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a entrepris mercredi dernier une visite de travail et d’inspection sur les chantiers d’ouvrages d’art et de tronçons devant être réalisés sur l’autoroute Est-Ouest traversant la wilaya de Bouira. Le premier point inspecté est le tunnel de Bouderbala d’une longueur de 700 m et faisant partie d’un tronçon de 12 km entre Lakhdaria et la frontière avec la wilaya de Boumerdès, dont la réalisation avait été confiée à une entreprise chinoise.
Notons que, lors d’une récente visite du ministre, les responsables de cette entreprise avaient évoqué le problème de l’existence de la roche sur une longueur de 200 m dans ce tunnel, ce qui a ralenti le chantier car la poursuite des travaux nécessite l’utilisation d’une grande quantité d’explosif. Considérant cet écueil, le ministre a demandé aux responsables de l’entreprise d’effectuer en attendant les travaux des deux bouts du tunnel.
Au niveau de la commune de Djebahia, la délégation ministérielle a inspecté le second tube (sens Bouira-Alger) du tunnel de Aïn Chriki d’une longueur de 1 189 m, dont les travaux sont effectués par une entreprise turque, et qui devrait être achevé attendu que le taux d’avancement déclaré, en octobre dernier, était de 80%. L’entreprise Cosider va être ainsi pénalisée financièrement pour ne pas avoir terminé l’ouvrage dans les délais, et le responsable du secteur a ajouté que l’entreprise devrait en principe prendre l’exemple sur celles étrangères qui ont pu avancer dans les travaux, en s’adaptant aux nouvelles techniques et à la rigueur dans le travail, l’organisation et la sécurisation des chantiers.
Au niveau de la sortie est de la ville de Bouira, le ministre a procédé à l’ouverture, avec des réserves, d’un tronçon de 4 km et d’un viaduc entre Oued Hous et Draa Laatech dont les travaux sont effectués par le groupe algéro-italien (Todini-Enaler) et pour lequel l’entreprise italienne détient une grande part des opérations. Les réserves du ministre sont destinées à l’entreprise afin qu’elle réalise ce qui reste de la signalisation, de l’entretien des fossés et de la protection de l’environnement et ce, dans un délai qui ne doit pas dépasser trois semaines.
Le même délai ayant été accordé concernant le tronçon reliant Bechloul à El Adjiba, sur une distance de 6 km, où un taux d’avancement de 94% a été enregistré lors de la dernière inspection, le ministre s’est contenté de visiter ce tronçon et d’exiger de l’entreprise en place l’achèvement des travaux selon les normes exigées pour le raccorder avec le reste de l’autoroute.
Concernant le tronçon de 16 km reliant la localité d’El Adjiba à la limite de la frontière avec la wilaya de Bordj Bou Arréridj, dont
les travaux ont été confiés à l’entreprise chinoise CITIC-CRCC, et dont les délais de réalisation s’étalent jusqu’à fin 2009, M. Ghoul avait exprimé sa satisfaction quant à l’avancement des travaux qui ont atteint les 75% et jugés satisfaisants. Mais cela n’a pas empêché le ministre d’insister sur l’accélération des travaux et leur achèvement avant juin 2009.

la tribune algerie

le quartier algérien de Londres raflé

La police britanique a conduit à l’arrestation de 70 personnes et à la récupération d’un vaste lot d’équipements électroniques, faux passeports et ainsi que de l’héroïne.Cette operation spectaculaire de scotland yard qu’ils a menée dans le quartier algérien de Finsbury Park ou Environ 600 policiers ont pris part au raid, Aussitôt, 500 autres escadrons de policiers en uniforme et en civil se sont déployés pour boucler les sorties.Finsbury Park Son cachet algérien est reconnaissable aux enseignes typiques des magasins, des cafés et des gargotes.Qualifié de fief de la mafia et des trafics en tout genre — Black Stock Road a déjà fait l’objet d’une descente similaire en août 2007. Plus de 300 arrestations avaient été effectuées. Cette fois-ci, le nombre des personnes interpellées n’a pas dépassé 70. Néanmoins, la police assure avoir bien repéré ses cibles..
Préparé avec minutie depuis plusieurs mois, sur la base de renseignements fiables, l’assaut a visé en outre une vingtaine de commerces et d’habitations, identifiés comme lieux de recel d’objets volés et d’ateliers de falsification de documents. Coiffés de casques et armés de gourdins, les policiers ont exécuté leur mission sous l’œil des caméras des chaînes de télévision britanniques.Selon une compagnie de téléphonie mobile anglaise, 40% de ses appareils sont revendus au noir à Black Stock Road.Jeudi dernier, environ une cinquantaine de faux passeports ont été retrouvés dans les caches ciblées par la rafle de la police. Ils ont mis la main sur 2 kilogrammes d’héroïne d’une valeur de 200.000 livres.Scotland Yard avait classé la mafia d’origine algérienne et nigériane comme étant les plus dangereux de la capitale britannique. Dans le cas des Algériens, la police britannique craint que les recettes financières du trafic soient utilisées pour le financement de réseaux terroristes.

Danse kabyle avec Zohra

Une petite pause video de danse folklorique kabyle pour changer de lecture !

videos sur lakhdaria ex palestro ancien

cliquez ici pour voir les videos

abc palestro

lien photos ancien palestro

L’ancien Palestro