Le club de football d’Ammal-Znina relancé

AMMAL

Le club de football relancé

Après deux années d’hibernation, le club sportif amateur de Ammal dans la wilaya de Boumerdès, reprend ses activités au grand bonheur des jeunes issus de Thizza, Aït Lhadj Lounis, Bouaïdel et du chef-lieu de la commune.

Son nouveau président, M. Touil, nous a déclaré : « Pendant deux ans, les jeunes de la région n’ont pas cessé de nous interpeller pour reprendre les destinées du club de football, mais nous ne pouvons pas leur mentir quant à la suite. Si les moyens continuent à faire défaut, il y a risque de sombrer une nouvelle fois. M. Amalal, président de L’APC et ancien joueur du club, a mis tous les moyens à notre disposition pour le bon déroulement de la saison. » M. Touil nous a aussi parlé des problèmes dans lesquels se débat le club. Et le plus grand est incontestablement le stade, car ce dernier est implanté sur la rive de oued Assadhfa qui alimente le barrage de Béni Amrane.

Pendant l’hiver, le stade est complètement submergé par la crue de cet oued. En outre les égouts des habitations limitrophes s’y déversent. Cela fait que le stade n’est pas homologué. Le club peut recevoir au village de Bouaïdel sur les hauteurs d’Ammal. Mais par manque de sécurité (absence de la gendarmerie et de sécurité urbaine dans la commune), les équipes adverses refusent d’y jouer. Interrogé sur les objectifs tracés pour cette saison, M. Touil nous a dit : « Permettre aux jeunes de réaliser leur souhait de pouvoir jouer au foot dans un cadre organisé est déjà un exploit. Mais le plus important est de mettre cette jeunesse à l’abri des fléaux sociaux. »

Par H. Dahmani

el watan

Publicités

Thenia/Lakhdaria, à quelle sauce on va les manger ?

Des retrouvailles qui promettent

Le stade de Lakhdaria sera le théâtre d’une rencontre au sommet entre le club local et le Chabab de Thénia. Des retrouvailles entre deux vieilles connaissances qui ont eu à se mesurer notamment avant que les gars de l’ex-Palestro ne remportent le titre de champion de la Régionale 2 et accèdent, il y a deux saisons. Confortés par le point du match nul arraché à Azeffoun face à l’OC Azazga, les protégés de Youcef Tonkin doivent ne pas s’arrêter en si bon chemin, eux qui comptabilisent déjà une victoire et un nul. «C’est une rencontre comme toutes les autres, elle vaut trois points. Nous savons qu’on doit sortir le grand jeu pour venir à bout de cette équipe de Thénia qui a montré qu’elle s’est bien acclimatée à la Régionale 1. A ce titre, nous devons faire très attention à cette équipe qui veut prouver qu’elle n’a peur de personne même si elle est encore en apprentissage» dira le coach Tonkin. Pour les hommes de Aziz Ferhat en revanche, il s’agira de ne pas perdre au risque de semer le doute dans l’esprit du groupe. Donc, déjà une rencontre à enjeu dans un groupe qui semble bien parti pour être plus ouvert que jamais concernant la course aux honneurs.
Salim Meddah

via le buteur

Lieu d’hébergement pour les footballeurs à Lakhdaria

Projet de réalisation d’un lieu d’hébergement pour les footballeurs à Lakhdaria
Le volontariat à l’honneur

C’est de cette manière que ces “dégourdis” de Touiza ont procédé avec le chantier mitoyen du stade communal de Lakhdaria, un espace que la Protection civile a restitué à la commune, après l’avoir occupé des années durant dans l’exercice de sa mission. “Les travaux d’entretien, de revêtement et de décoration des lieux nous ont pris 15 jours, du 1er au 15 août”, explique l’animateur du groupe. Une besogne selon lui “qui a nécessité la mobilisation de pas moins de dix personnes, dont sept sont venues de Ouargla, deux de Béjaïa et un de Tizi Ouzou”.

Même avec des salaires motivants, les sans-emplois fuient les offres de travail proposées par les secteurs de l’agriculture et du bâtiment et l’espoir ne sera que plus mince encore, si on se met à chercher des bénévoles pour des tâches de même nature. C’est normal. Qui accepterait sans recevoir en contrepartie aucun sou, de décharger des mètres cubes de sable, de déplacer une benne de briques sur 4 ou 5 étages, ou d’approvisionner en eau tout un chantier en jerrican ?… Apparemment personne. C’est ce que tout le monde croit, eh bien non… Car non seulement ces gens utiles genre “homme à tout faire” existent et répondent à chaque fois qu’on les sollicite, mais c’est eux-mêmes qui cherchent les places nécessitant “des coups de main”. Ceux-ci activent dans un cadre organisé au sein d’une association appelée Touiza, laquelle grâce à son implantation dans pratiquement les 48 wilayas que compte le pays intervient dans des tâches de restauration, de réhabilitation et d’embellissement de site d’utilité publique.

Pour la désignation des chantiers, l’association fait confiance à ses “militants de base”, lesquels entreprennent des démarches en direction des APC et d’un commun accord, déterminent la place ainsi que les travaux à apporter. C’est de cette manière que ces “dégourdis” de Touiza ont procédé avec le chantier mitoyen du stade communal de Lakhdaria, un espace que la Protection civile a restitué à la commune, après l’avoir occupé des années durant dans l’exercice de sa mission. “Les travaux d’entretien, de revêtement et de décoration des lieux nous ont pris 15 jours, du 1er au 15 août”, explique l’animateur du groupe. Une besogne selon lui “qui a nécessité la mobilisation de pas moins de dix personnes, dont sept sont venues de Ouargla, deux de Béjaïa et un de Tizi Ouzou”. En fait, ce qui était convenu de faire c’est de convertir — sans dénaturation aucune — l’endroit récupéré en dortoir de plusieurs chambres, en vue de les affecter aux joueurs des équipes visiteuses — ainsi qu’aux locaux — dont les domiciles sont éloignées. Bien sûr, pour que ces bénévoles mènent à bien leur rôle, il a fallu l’attention et une entière disponibilité du gestionnaire de l’APC, lequel tient à souligner Rachid de Touiza, “n’a ménagé aucun effort pour assurer les fournitures nécessaires à l’accomplissement d’une telle entreprise”, ajoutant que “durant tout cet engagement, l’APC n’a pas manqué de prendre en charge nos repas de midi et du soir, les douches après le travail ainsi qu’une sortie sur la plage de Seghirat de Boumerdès”. Toutefois, des désagréments il y en a eu d’après lui : “Les douches des vestiaires du stade mises à notre disposition ont connu des ruptures d’eau à trois jours de l’achèvement du contrat”, ou encore, “on a voulu mettre fin à notre intervention à trois jours du délai d’engagement”.

A. Chérif

dd kabylie

L’IB Lakhdaria a tenu son AGE
Goura réélu à la présidence du CSA/IBL

Le Centre culturel de Lakhdaria a abrité cette fin de week-end la dernière phase du renouvellement des instances dirigeantes du CSA/IB Lakhdaria. En effet, après avoir entamé son assemblée générale ordinaire au niveau de la salle de délibération de l’APC, l’adoption des deux bilans moral et financier, l’assemblée est passée à l’installation de la commission de candidature, conformément aux statuts et règlement, chargée de recueillir les éventuelles candidatures au poste de président du CSA dont le mandat est arrivé à terme. Comme attendu par de nombreux observateurs de la vie sportive, Brahim Goura, seul candidat au poste de président s’est succédé à lui-même, au grand dam d’une opposition qui a éclaté avant terme, lors de l’assemblée générale élective qui s’est déroulée en présence de représentants de la DJS de la wilaya de Bouira. Ensuite, les 61 membres de l’Assemblée générale sur les 67 inscrits ont dégagé par voie électorale les membres composant le bureau exécutif.

Ath Mouhoub

Chanson en video d’ali IRSANE, JSK

Pour les amateurs de la musique kabyle mais aussi pour les supporters de la Jsk assez nombreux dans notre region et notament Lakhdaria;
ALI IRASANE JSK

jsk assa azekka tella tella, tervah nagh taxssar

JSK

Nette victoire de l’IB Lakhdaria

  • Lakhdaria, 22e journée de championnat de Régionale I centre
    Nette victoire de l’IBL

En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La rencontre qui s’est déroulée au stade communal Mansour-Khodja de Lakdharia, comptant pour la 22e journée du championnat de Régionale I centre et qui a opposé deux équipes du milieu de classement, à savoir l’IB Lakhdaria à l’OC Azazga, a atteint ses objectifs tant sur le plan technique de jeu que sur un arbitrage correct, aidé par une tribune acquise aux locaux et au sport. En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La première mi-temps, une seule bonne action qui aurait pu changer le cours de la partie a été vaine de la part des poulains de Guedouari. Ce n’est qu’au deuxième  half et à la 48’ que les Cheurfaouis inscrivent le premier but. Se reprenant, les Lakhdaris après la rentrée de leur meneur de jeu en la personne de Hamid, occupent le camp adverse et égalisent à la 60’ par Tigrine Houari, suite à un tir du corner droit. Six minutes après, Tigrine récidive et inscrit le 2e but pour les locaux.

Après l’expulsion du gardien de but cherfaoui et son remplacement, un 3e but est inscrit par Charef Toufik à la 84’. Une victoire bien méritée pour les locaux.

 

Ath Mouhoub

depeche de la kabylie

I.B.Lakhdaria: 1 – J.S Bordj Menaïel: 0

Lakhdaria / 17e journée de championnat – Régionale I – CentreL’IBL s’impose difficilement (1 – 0)

l C’est sous un soleil printanier de cette fin de week-end, en présence d’une tribune triée sur le volet, que la 17e journée du championnat de régionale I – Centre, reportée pour cause d’un attentat terroriste à 7’ de la fin de la rencontre, a pu avoir lieu, et ce après 15h15, suite à l’arrivée tardive des officiels et un peu plus tard de l’équipe de la JS Bordj Menaïel, par la fermeture temporaire de la RN5 au niveau des gorges de Lakhdaria. Effectivement, les deux formations, qui avaient déjà évolué sur ce même terrain communal, se sont engagées à bras-le-corps dans l’assaut des bois adverses sans pour autant concrétiser. A la 25’, une descente Lakhdarie bien orchestrée échoue grâce à la vigilance de l’excellent gardien bordji qui capta sans peine un puissant tir de Tigrine. A peine une minute plus tard, sur un tir du corner gauche et une reprise de Doumi dans la surface de réparation, le cuir bien orienté est dérouté de sa trajectoire par le gardien des Rouge et Noir.

Quand aux Bordjis, en excellente forme physique, ils tentèrent à plusieurs reprises de porter le danger dans le camp des Lakhdaris qui évoluaient sur les nerfs et commettaient des erreurs pouvant être fatales surtout à l’intérieur de leur camp. Après la pause-citron et leur retour des vestiaires, les deux formations reprirent leurs actions.

Les poulains de Guedouari, qui reprirent confiance en eux-mêmes, ont à plusieurs occasions raté lamentablement de scorer et par là même tuer le match.

Ce n’est qu’à la 90’ de jeu, sur un retour du ballon mal intercepté par l’adversaire dans la surface de réparation, que les Lakhdaris inscrivent le seul et unique but de la partie.

L’entraîneur de la JS Bordj-Ménaïel:

l “La partie s’est bien déroulée. Normalement la fin du score aurait été de 0-0 partout.

Le but marqué fait suite à une charge sur notre gardien. Les arbitres sont les responsables du mal de notre fooball. Il doivent être rééduqués”.

L’entraîneur de l’IB Lakhdaria:

l “Ce match a été un match de l’impatience. Au lieu de commencer à 14h, l’arbitre nous a fait attendre jusqu’à 15h15. Nous étions sur les nerfs; le contraire serait arrivé si le match avait débuté à temps. Quand à Bordj-Ménaïel, il croyait jouer un championnat et cherchait un nul.

Ath Mouhoub

DEPECHE DE KABYLIE 1 MARS 2008

les anciens sportifs de lakhdaria

douzehuitsixseptcinqquatretroisdeux

j’ai releve ces photos sur le forum de lakhdaria.net, que celui qui a eu l’idee d’adresser ces anciennes images soit vivement remercié, une partie de notre memoire collective est ainsi sauvée si vue d’un seul click, si chacun fait autant avec ce qu’il a pu garder dans ses tirroirs, ca fera une formidable chaine de memoire !