Maâla, du sport

Lundi 05 Juin 2006

Bientôt la réception d’une salle de sport

La commune d’Ath Laâziz accuse un manque flagrant en matière d’infrastructures sportives. En effet, aucun édifice digne de ce nom n’existe dans la commune d’Ath Laâziz. Pour pallier ce manque, les autorités locales ont lancé les travaux avec une enveloppe de 800 millions de centimes pour la réalisation d’une salle polyvalente au village de Maâla. Après plus de deux ans de travaux, alors que le délai était fixé à 5 mois, la salle sera livrée dans les prochains jours. Il est utile de souligner qu’aucune association sportive n’active dans ladite localité, ce qui laisse à entendre de la population d’Ath Laâziz :

“Donc, qui va réceptionner l’infrastructure ?”I.

A. Fedjkhi

Les eaux du barrage, un précieux secours

koudiat acerdoune22 Decembre 2007
<b><big> <u>Commune de Maâla</U>
Les eaux du barrage, un précieux secours</b></big>

l Commune située dans la daïra de Lakhdaria, à l’ouest de Bouira, constituée de reliefs prédominants et s’étendant sur une surface de 5 500 hectares, elle est peuplée de plus de 10 000 âmes. Cette commune a souffert d’un isolement absolu durant la décennie noire de l’odieux terrorisme qui a frappé sauvagement dans cette région. Bien que depuis, une amélioration sur le plan sécuritaire a encouragé les villageois à rester dans leurs village pour y vivre de l’agriculture, le maraîchage et l’élevage du bétail, il n’en demeure pas moins qu’ils rencontrent des difficultés qu’il faudra bien surmonter à l’avenir, avec l’apport et le soutien absolu de l’Etat. A commencer par les chomages en passant par, l’eau qui continue encore à manquer de nos jours en attendant la réception du grand barrage de Koudiet Acerdoune prévu dans un proche futur, c’est-à-dire fin 2008, date prévue pour son accomplissement. Mais d’ici là, les villageois n’ont qu’à prendre leur mal en patience et à se débrouiller comme ils le peuvent. Sans doute leur attente sera-t-elle payée en retour pour la grande peine que subissent les habitants de Maâla, étant donné qu’avec la réception de cet immense ouvrage : Koudiet Acerdoune, les besoins locaux en matière d’eau seront plus que comblés. Ainsi, les bourgades constituent la commune de Maâla, telles que Maâla Ouada, El Kherba, Djebel Attouche, Ouled Tassahe et Bourabaâh n’auront plus à subir la pénurie d’eau qui est considérée comme l’élément majeur pour le développement agricole dans cette région.

Fahem H
la depeche