Le club de football d’Ammal-Znina relancé

AMMAL

Le club de football relancé

Après deux années d’hibernation, le club sportif amateur de Ammal dans la wilaya de Boumerdès, reprend ses activités au grand bonheur des jeunes issus de Thizza, Aït Lhadj Lounis, Bouaïdel et du chef-lieu de la commune.

Son nouveau président, M. Touil, nous a déclaré : « Pendant deux ans, les jeunes de la région n’ont pas cessé de nous interpeller pour reprendre les destinées du club de football, mais nous ne pouvons pas leur mentir quant à la suite. Si les moyens continuent à faire défaut, il y a risque de sombrer une nouvelle fois. M. Amalal, président de L’APC et ancien joueur du club, a mis tous les moyens à notre disposition pour le bon déroulement de la saison. » M. Touil nous a aussi parlé des problèmes dans lesquels se débat le club. Et le plus grand est incontestablement le stade, car ce dernier est implanté sur la rive de oued Assadhfa qui alimente le barrage de Béni Amrane.

Pendant l’hiver, le stade est complètement submergé par la crue de cet oued. En outre les égouts des habitations limitrophes s’y déversent. Cela fait que le stade n’est pas homologué. Le club peut recevoir au village de Bouaïdel sur les hauteurs d’Ammal. Mais par manque de sécurité (absence de la gendarmerie et de sécurité urbaine dans la commune), les équipes adverses refusent d’y jouer. Interrogé sur les objectifs tracés pour cette saison, M. Touil nous a dit : « Permettre aux jeunes de réaliser leur souhait de pouvoir jouer au foot dans un cadre organisé est déjà un exploit. Mais le plus important est de mettre cette jeunesse à l’abri des fléaux sociaux. »

Par H. Dahmani

el watan

3800 pratiquants par mois à la Salle omnisports de Lakhdaria

Salle omnisports de LakhdariaPlus de 3 800 pratiquants par mois

La salle de sport de Lakhdaria, construite selon les normes exigées des instances internationales, est voisine de la Maison des jeunes et du Centre scientifique et des loisirs, dont les travaux viennent juste de démarrer.

Disons-le tout de suite, si l’on cherche de semblables sur tout le territoire national, on n’en trouvera que “quelques-unes”, car non seulement elle est sollicitée de toute part dans la wilaya de Bouira mais elle reçoit également les grands clubs algérois évoluant dans les championnats nationaux.

Il est normal qu’elle suscite autant d’intérêt car on dispose pas à tout bout de champ d’une infrastructure sportive spacieuse de 50 m x 25 m, dotée de 1 300 places assises, de vestiaires avec douches, de 49 projecteurs et d’une surface de jeux entièrement couverte d’un tapis.

A la tête de ce joyau, la DJS a placé M. Khelili, auquel une fois informé en qualité de quoi j’ai rendu visite, signale tout de suite : “Vu le programme chargé qu’a connu la salle OMS jusqu’en 2006, le tapis a été complètement refait dans la même année”. Il poursuit : “La salle OMS prends en charge les activités des clubs locaux de hand, de volley et de basket, lesquels disputent respectivement à domicile 11-7 et 5 matchs”. “En plus du mouvement intense des athlètes de la région, note le cadre de la DJS, les 26 et 27 juin la salle a abrité la phase finale de la Coupe d’Algérie de Yoseikan budo, laquelle a vu la participation de 10 wilayas et où ont pris part aux joutes pas moins de 45 sections toutes catégorie confondues représentées par 137 athlètes”.

Ceci pour les compétitions, mais la salle OMS de Lakhdaria reste ouverte de 8 h à 21 h toute la semaine, accueillant par-ci les 4 séances d’Aérobic destinées aux femmes le samedi et le mardi, par-là les temps d’entraînement dégagés les mercredis aux stagiaires des CFPA ou encore les matchs amicaux organisés les vendredis aux vétérans. “Au total, estime le directeur en jetant un regard à la documentation déposée sur son bureau, 945 athlètes foulent chaque semaine la salle OMS de Lakhdaria, soient 3 800 pratiquants par mois”. Mais contrairement aux autres projets de ce type existant dans le pays — et ils ne sont pas très nombreux — on ne s’est pas très vite manifesté pour acquérir l’appareil de “mesure du temps”, Lakhdaria tarde encore à se munir de cet équipement ô combien très exigé lors des grands rendez-vous sportifs.

En effet, les salles ne disposant pas de tableau électronique, outil de travail vers lequel sont rivés les yeux, notamment ceux de l’arbitre, des joueurs et du public, ne sont pas retenues parmi les lieux de rencontres prévus pour recevoir les confrontations sportives de haut niveau. Ceci constitue donc la préoccupation première pour l’encadrement technique et le directeur. Pour ce dernier “si l’on ne se dote pas d’un tableau électronique, Lakhdaria n’aura pas l’honneur de recevoir l’élite sportive nationale”.

A. Cherif

La coupe d’Algérie de Yoseikan Budo à Lakhdaria

La phase finale de la Coupe d’Algérie de Yoseikan Budo a été organisée à la salle OMS de Lakhdaria dans la wilaya de Bouira.
dimanche 29 juin 2008.

Yoseikan Budo en Algérie. (JPEG) La salle OMS de Lakhdaria a abrité en cette fin de week-end la phase finale de la Coupe d’Algérie de Yoseikan Budo. En effet, et pour la seconde fois, la ville de Lakhdaria a eu l’honneur et le privilège d’accueillir cette manifestation sportive nationale de haut niveau. C’est pas moins de 191 athlètes répartis dans les quatre catégories, à savoir minimes avec 13 sections, cadets avec 12 sections, juniors avec 7 sections et les seniors avec 13 sections, qu’ont présentés 10 wilayas, à savoir la wilaya d’accueil, Bouira et Boumerdès, Alger, Tipaza, Aïn Defla, Médéa, Blida, Tizi Ouzou, Béjaïa et M’sila. Organisée sous l’égide de la Fédération nationale des arts martiaux, en collaboration avec la ligue de la wilaya, la Direction de la Jeunesse et des sports et de la Direction de l’Education, la phase finale de la Coupe d’Algérie de Yoseikan Budo a été rehaussée par la présence du président du comité technique national, de maître Salah Mouhoub, entraîneur national 7e dan, expert international en Yoseikan budo.


Synthèse de Samir, http://www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie

Stade de Lakhdaria

superbe photo du stade de lakhdaria avec vue sur la mosquée mitoyenne et en arriere plan la montagne Lalla Moussaad, image evidement retravaillée, prise sur le forum de lakhdaria !

l’Algerie aux Jeux Olympiques de Pekin 2008

l’ Algerie participera aux jeux olymiques de Pekin 2008

JO

Olympische Spelen (nl)

Olympic Games (Eu,sv)

Juegos Olímpicos (en,es)

Jogos Olímpicos (pt)

Jeux olympiques (en,fr)

Jeux Olympiques (en,fr)

Giochi Olimpici (it)

Олимпийские игры (ru)

Olympische Spiele (de)

Olympiske Lege (da)

jeux olympiques (en,fr)

Olympiska spelen (sv)

Олимпийски игри (bg)

Olimpijske igre (bs,sl)

Igrzyska Olimpijskie (pl)

Kaasaegsed olümpiamängud (et)

Olympiske leker (no)

Olimpiade (id)

Olympiske leikar (nn)

Ολυμπιακοί Αγώνες (el)

近代オリンピック (ja)

Olimpiai játékok (hu)

Olímpia Uyınnarı (tt)

올림픽 (ko)

Olympijské hry (cs)

Олимпијске игре (sr)

Олімпійські ігри (uk)

กีฬาโอลิมปิก (th)

Sukan Olimpik (ms)

Xogos Olímpicos (gl)

Juegos olímpicoss (es)

Olimpiaj ludoj (eo)

奥林匹克运动会 (zh)

Olympyske Spullen (fy)

ألعاب أولمبية (ar)

Jocs Olímpics (ca)

המשחקים האולימפיים (he)

Olimpinės žaidynės (lt)

Olympiske lege (da)

Olympialaiset (fi)

Nette victoire de l’IB Lakhdaria

  • Lakhdaria, 22e journée de championnat de Régionale I centre
    Nette victoire de l’IBL

En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La rencontre qui s’est déroulée au stade communal Mansour-Khodja de Lakdharia, comptant pour la 22e journée du championnat de Régionale I centre et qui a opposé deux équipes du milieu de classement, à savoir l’IB Lakhdaria à l’OC Azazga, a atteint ses objectifs tant sur le plan technique de jeu que sur un arbitrage correct, aidé par une tribune acquise aux locaux et au sport. En effet, aidé par un temps ensoleillé, les deux formations entrèrent dans le vif du sujet : les Lakhdaris pour redorer leur blason auprès de leurs fans après leur défaite la semaine écoulée et les Cheurfaouis pour leur malaise passé.

La première mi-temps, une seule bonne action qui aurait pu changer le cours de la partie a été vaine de la part des poulains de Guedouari. Ce n’est qu’au deuxième  half et à la 48’ que les Cheurfaouis inscrivent le premier but. Se reprenant, les Lakhdaris après la rentrée de leur meneur de jeu en la personne de Hamid, occupent le camp adverse et égalisent à la 60’ par Tigrine Houari, suite à un tir du corner droit. Six minutes après, Tigrine récidive et inscrit le 2e but pour les locaux.

Après l’expulsion du gardien de but cherfaoui et son remplacement, un 3e but est inscrit par Charef Toufik à la 84’. Une victoire bien méritée pour les locaux.

 

Ath Mouhoub

depeche de la kabylie

Réfection de la salle de sport de Lakhdaria

Lakhdaria

Réfection de la salle de sport

Tout serait fin prêt, selon un membre de l’exécutif de l’APC pour la remise à neuf de la salle de sport située à la nouvelle Zhun, salle en état de dégradation avancée.

La fermeture de la salle communale en raison “d’absence de commodités”, plus la défection des lieux destinés à la pratique physique et sportive, ont contraint les jeunes de Lakhdaria à l’inactivité.

Mais les doléances exprimées dans ce sens n’ont pas été vaines, car les responsables locaux saisis ont entrepris, à leur tour des démarches en direction des tutelles concernés.

Résultat : sur les 500 millions de centimes représentant le coût du devis, 100 millions ont été mis à la disposition de l’autorité locale.

“Nous comptons avec cette première partie, nous attaquer cette année à la réfection de toute la vitrerie et les installations du sanitaire”, confie toujours l’élu.

Bien sûr, cette tranche est jugée insuffisante comparée à tout ce qui reste à faire, néanmoins, on a rassuré l’APC que d’autres financements équivalents, ou supérieurs, suivront pour mener à terme ce projet.

Les autres aménagements prévus, notamment les réparations au niveau du toit et des vestiaires, précisera mon interlocuteur “s’effectueront au fur et à mesure que nous parviendront les autres tranches”.

L’autre attente, et pas des moindres, qui tarde à pointer à l’horizon, est sans nul doute la concrétisation du projet de réalisation d’un CLS (Centre de loisirs et des sciences) programmé au chef-lieu de la commune.

Cet immense projet retenu sur Lakhdaria, selon ce membre de l’APC, sera le quatrième du genre en Algérie et coûtera pas moins de 6 milliards. L’assiette foncière devant recevoir cette réalisation a été dégagée, les avis d’appels d’offres lancés, mais l’on bute toujours contre des problèmes d’infructuosité.

De l’avis de tout le monde, si une pareille entreprise venait à se réaliser, elle ne fera qu’atténuer la demande sans cesse grandissante en matière de loisirs et d’instruction.

Pour illustrer ce manque, l’élu a été l’exemple des résidants de Lakhdaria atteints de maladies chroniques, tels l’asthme et les insuffisances cardiaques, lesquels doivent se déplacer à Boumerdès pour des séances de natation recommandées par leur médecin. Il y a encore ces étudiants, tous paliers confondus, qui, faute de bibliothèque et de centres d’initiation aux branches scientifiques, sont contraints de recourir au “système D” pour pallier ce manque. La réhabilitation de la salle de sport et la concrétisation du projet CLS constituent pour les élus locaux la principale préoccupation pour combler l’absence d’activités sportives et culturelles.

A. Chérif

13 Mars 2008